Club Astronomie à Livinhac le Haut
Cliquez ICI

...
Animations Astronomie à la carte
Observations - Conférences - Ateliers

...
Atelier SoriAstres un lundi par mois
...

dans ce site

ZODIAC

Albert EINSTEIN

Application de la méthode SORI’Astres à l’étude du thème natal d’Albert EINSTEIN


jeudi 13 décembre 2012, par Claire HENRION

Réalisée en 2005.

Télécharger les fiches du RET
PDF - 156.6 ko
Le RET matrice et modèle
télécharger

et du zodiaque conditionaliste

PDF - 113.2 ko
Zodiaque conditionaliste
télécharger

pour vous faciliter la lecture et / ou vous familiariser avec ces outils par cet exemple.

GIF - 45 ko
Thème natal d’Albert Eeinstein
obtenu avec Zodiac

STRUCTURE


- Grand champion Uranus, approchant de son périhélie, donc accélérant, donc dans sa phase de pré contact en référentiel héliocentrique : la découverte majeure, Eurêka, l’intuition de génie qui s’impose publiquement.

- Les influences gravitationnelles relatives en Intégration sont toutes presque égales ou supérieures à la moyenne, seul Pluton affiche un petit « 1 » : ce pourrait-il que ce cas de figure signale une compréhension particulièrement lucide des rouages de la vie, mais à laquelle échappe l’essentiel Pluton, comme lui a échappé le secret de la bombe atomique, résultant malgré lui de ses travaux.

FORMES

Il s’agit des dessins formés par les aspects. Nous les considérons dans les quatre référentiels.

SIGNES ET SECTEURS

CONTACT

Pré-contact - Uranus - représentation de la Transcendance


- Le besoin, la motivation qui l’anime, c’est de trouver - Uranus - l’irréductible -Vierge- et urgemment nécessaire car basique (périhélie) expression d’une synthèse du tout (Uranus). Cette motivation est plutôt celle de tout son entourage, de son tissu relationnel premier, celui de sa jeunesse (secteur 3 : transcendance de la Relation).

- Uranus Vierge approche de son périhélie -18° Vierge), donc rapide et proche du soleil -et aussi de la Terre- ; influence gravitationnelle relative très forte, première dans les deux référentiels (Objet et Intégration). Significateur d’un puissant génie, de révélations et de l’extrême concision des formulations.

- Uranus est de plus seul Nord en latitude écliptique, hélio et géo : sur la scène du monde et dans la mémoire collective, qui plus qu’Albert est signifié par sa célèbre formule ?

- Il est aussi en déclinaison Nord avec ses consœurs « T » (Transcendance extensive, Neptune et Pluton), ainsi qu’avec les relais du « R » (Représentation extensive : Vénus et Mercure) qui délivrent l’expression d’une connaissance profonde.

- On peut aussi voir ces mêmes fonctions planétaires sous l’angle du cercle du discours (Mercure Uranus dans le R.E.T.) qui se trouve en déclinaison nord avec les relais « e » (existence intensive : Vénus et Neptune), mis en relief par le pouvoir transcendantal de Pluton, absolument détaché des liens, des relations « e ».

- Pour qualifier Nord et Sud en déclinaison, je dirais que ce qui est au nord est plus mental, plus esprit, plus mouvement et ce qui est au sud, plus physique, plus corps, plus matière.
- La fonction uranienne étant de relier la matière à l’esprit, de comprendre et/ou d’exprimer l’esprit de la matière, tout cela converge pour signifier qu’on a affaire à un esprit de génie, qui est ce qui colle le plus à son personnage, au grand « R » du héros de ce thème.

- De surcroît, et paradoxalement, dans la sphère Sujet, Uranus est seul nocturne avec la Lune et le plus bas sous l’horizon. Pivot de génie dans le milieu familier de l’élite scientifique, concernant une modélisation de l’univers (l’univers étant signifié par la Lune).

- Intervenant en fin du pré contact, en transcendance de la relation (3) : à la fin d‘une enfance, modèle de maternage tardif (Lune Sagittaire, mise en contact), il saisit, en une intégration extrêmement riche et concise, les finesses du tissu relationnel, en tant que champ de forces ; cela le dote aussi d’une vision lucide et engagée sur l’échiquier politique.
- Son berceau helvète est signifié par la Vierge pour ses territoires minuscules, Uranus pour son altitude élevée ; l’environnement où il se forme (mise en contact) lui offre les sommets inaccessibles de Lune Sagittaire comme cadre de vie (mise en contact) mais aussi comme rôle (7 représentation de la Relation).

- L’opposition appliquante de Jupiter Verseau, secteur 9 de la sphère locale, est un aspect invariant dans les 4 référentiels. Elle est au carré en T de Pluton Taureau, sauf en sphère géo équatoriale (référentiel Objet) où le carré d’Uranus à Pluton, séparant de 8° en signes en trigone n’est plus.
- Le rapport d’Uranus à Jupiter parle en lui-même de relativité : représentation de la Transcendance en Vierge opposé à la représentation de l’Existence en Verseau, signe en quinconce de la Vierge. Un arrangement est possible entre une représentation du référentiel mondain, social (Jupiter) et la représentation abstraite, mathématique de tous les autres référentiels possibles (Uranus) ;

- cette configuration s’illustre (entre autres) par la preuve apportée à la théorie de la relativité générale par l’observation de la déflexion de la lumière d’une étoile (vue de la Terre) par un corps de masse importante (le Soleil) lors de l’éclipse totale de soleil de 1919. (En raison de la masse du Soleil, la lumière de l’étoile qui se
trouve dans l’alignement est défléchie de 1,75’’ ; c’est un autre effet de l’opposition en signes quinconces développée ci dessous).

- Rivalisent donc pour leur représentation : l’existence, le niveau des faits, d’une mécanique newtonienne (Jupiter) testant les limites de sa capacité à expliquer l’univers et cherchant à se régénérer (Verseau) et la transcendance, le niveau de tout ce qui nous échappe, de ce qu’on n’explique pas (encore) mais que l’on peut savoir (Pluton), sentir (Neptune) ou intuiter (Uranus) ; en mécanique, c’est la quantique.

- S’il s’agit d’un voyageur lançant une balle dans un train en marche, le mouvement de la balle impulsée par le voyageur est Jupiter, en Verseau :
- Force d’excitation recréatrice majeure et force d’inhibition naturelle mineure
- Lenteur d’inhibition majeure et vitesse d’excitation naturelle mineure :
l’impulsion donnée à la balle par le voyageur est effectivement moindre que la force d’inertie du train en marche dans lequel se trouve le voyageur ;
- Sens des dosages, des combinaisons ou phase paradoxale
Le mouvement du train est Uranus en Vierge :
- Force d’inhibition protectrice majeure (le référentiel train en marche crée une sphère, un cocon, une bulle (déformée par le mouvement) et force d’excitation associative mineure (on l’associe au mouvement d’une balle lancée par le voyageur à l’intérieur de ce train) :
- Lenteur d’excitation majeure (inertie du train sur sa lancée) et - vitesse d’inhibition mineure (résistance de l’air) ;
- Sens des contraires ou phase égalitaire

Les signes Vierge/ Verseau en quinconce dans cette opposition appliquante (4° en référentiels Sujet, Objet et Relation et 10° en Intégration) permettent la vision décalée - mode bien connu des astronomes amateurs qui consiste à fixer son regard légèrement à côté d’un objet difficile à déceler afin de le percevoir dans son champ de vision alors qu’en le regardant directement on ne le voit pas - [1] : observer les lois du mouvement qui gouvernent (Verseau) deux vecteurs qui divergent (Vierge), ne peut se faire que de la sorte, ce qui permet des distinctions plus fines ; nous sommes en plein dans la relativité.

Et cette opposition est au carré en T de Pluton à son aphélie en Taureau (l’énergie de la matière), sauf en référentiel Objet où ce carré est définitivement passé. Ceci, allié à la si faible IG de Pluton - détermination ou fatalité aveugle, la conscience est de faible importance -, met l’accent sur le grand méfait détonant échappé de ses travaux et complètement contraire à ses vœux de pacifiste. Que le carré ne soit plus en Objet, signifie que cela ne lui apparaît pas, ces dés là sont déjà jetés dans le contexte du monde.

Mise en contact - Lune - petit pouvoir


fonction d’homogénéité, de cohérence, la Lune est appréhendée comme objet dans l’environnement (mise en contact) ; c’est ce avec quoi il va falloir faire (plein contact) en fonction de ses aspirations (pré contact). C’est le monde, l’univers.

- En Sagittaire (la Terre de Feu, bien nommée voit son été arriver), on se trouve face à des ensembles cohérents, des corps, des univers, des mondes, des référentiels que l’on peut toucher par la pensée aux confins du possible ; le sens des ensembles ouvert met l’accent sur la synthèse ultime de l’univers, sur l’extension maximale de celui-ci dans son aspect concret, matériel, objet de science.
- Les terres inaccessibles (en Sagittaire et hors limites zodiacales) sont le paisible objet déclencheur de l’action. Des cimes de son enfance aux extensions de l’univers.

- Le trigone à Vénus Bélier (toujours trigone à Vénus Taureau en Intégration) est aussi un aspect invariant dans les 4 référentiels. S’y mêle l’engouement amoureux, la passion volontaire et les liens aux femmes, précieux mais capricieux, tissant (secteur 11) un réseau d’amitiés qui se renouvellent mais le soutient tout au long de sa vie (même en exil).
- En sphère sujet, l’opposition Jupiter Uranus est l’axe d’un cerf volant formé par le grand trigone Uranus (3) Lune (7) Vénus (11).
- La fonction lunaire met le contact en Représentation de la Relation (7), autrement dit en nommant par un titre cette relation. Le principe de relativité sonne la renaissance de la cosmologie, laquelle, dans la foulée positiviste était tombée dans ce que Merleau Ponty nomme « la docte ignorance ».
- En effet, l’héliocentrisme ayant remis en question l’ordonnance du monde imposée par la religion, aborder la question des origines
de l’univers était devenue tabou. A partir de cette « bulle » d’Einstein, permettant d’aborder la question de l’univers sous son aspect
mathématique, la cosmologie renaît sous les habits de la science, sonde l’univers et formulera le big bang.

Plein contact - Mars et Jupiter

-  Mars la relativité, le duo duel de l’existence, le centre d’interprétation logique du référentiel Relation, pulse dans le domaine 8, l’existence de l’intégration, là où s’opèrent les changements de référentiels (mort pour l’un, naissance pour l’autre).
- En Capricorne (force d’inhibition extinctive
majeure et force d’excitation naturelle mineure, lenteur d’inhibition majeure et vitesse d’excitation mineure, sens des ensembles ou phase ultra paradoxale),
la structure, le principe, la mécanique, l’architecture du monde contacté, sont éprouvés dans la phase d’échange, dans l’instant où l’on passe d’un référentiel à l’autre (secteur 8).
- On éprouve l’équivalence, plus précisément celle de l’énergie (trigone Pluton Taureau), on renverse les polarités.

- Faible IG en Objet (2), forte en Intégration (63) dispose à être particulièrement réceptif aux impacts subtils, sensible à l’abstraction des équivalences exprimant les lois de la physique.

- Le trigone à Pluton Taureau disparaît en Intégration, ceci répond au carré d’Uranus à Pluton dépassé en référentiel Objet : le principe même de l’énergie qu’il a formulé, lui échappe, reste dans le SOR (Sujet Objet Relation), n’est pas intégré par l’individu, d’où l’on peut comprendre la bombe atomique dans son sillage et la non reliance de l’unification opérée avec le vécu humain, ce retour du cosmos sur soi même qu’opère l’astro-logique.
- Néanmoins, par la relativité, il a introduit cette notion fondamentale, ouvrant le monde quantique : l’observateur influe sur l’objet de
son observation, en fait, il crée la relation qui lui fait voir l’objet.
- En latitude et déclinaison Sud, il est diurne : sa participation publique au monde de la physique

Jupiter , la représentation de l’Existence, donne en Verseau une nouvelle formulation des faits, et cette formulation est l’élévation suprême du sujet, l’expression de son trésor intérieur (secteur 9, transcendance du sujet).
- Signifie tout autant la communauté scientifique en ébullition autour des nouvelles découvertes et théories sur l’univers où il s’investit, que
l’énoncé d’une formule concernant l’énergie ultime (carré de Pluton en 12 et opposition d’Uranus en 3).

- Relais tensionnel de la forme en Objet et Relation (la pression pour trouver une solution), il devient pivot dynamique et s’agrémente d’un double sextil à Lune (7) et Vénus (11) en Sujet (pour lui c’est un plaisir) et d’un sextil à Mars Capricorne en Intégration (une intégration de la structure
des faits), mais aussi d’un carré à Vénus et Pluton Taureau (un souvenir éternel mais qui « coince » quelque part, sur l’approche –Vénus - du principe de l’énergie – Pluton-).

- Si du point de vue du pré contact, qui est celui du Sujet, Uranus est significateur de la résolution quantique dont il est porteur (représentation de la Transcendance d’Uranus dans les micro espaces irréductibles de la Vierge, et Jupiter, significateur des lois de la physique classique (représentation de l’Existence en Lenteur d’inhibition), du point de vue du plein contact qui est celui de la Relation, du monde social, Jupiter Verseau est significateur du renouveau du langage de la physique : carré Pluton Taureau, le pouvoir de la Transcendance, opposé Uranus Vierge, sa représentation, tous deux en signes de Terre pour la
physique, opposition en signes quinconces pour la diffraction permettant de déceler dans un plan relatif, ce que l’observation de face et en 2D ne permettait pas d’expliquer.

Post contact - Soleil-Mercure-Saturne-Vénus-Neptuen-Pluton

La Représentation de la Représentation - Soleil en SOR, Terre en I
en Poissons (la représentation Soleil Poissons est l’effet d’une cause interne

- Terre-Lune Vierge). Puissamment marquée par Uranus au début du signe, la Terre vient de passer au degré de longitude du périhélie d’Uranus (18° Vierge).
- La puissance médiatique et l’affirmation acceptée du postulat (de la relativité) qui signe le personnage. La reconnaissance, présente
et posthume

- L’art des Poissons, le sens des contraires en force et lenteur d’inhibition, qui est celui de trouver une troisième solution devant un choix binaire, s’illustre ici parfaitement.
- En Représentation de l’Objet, c’est le modèle fourni par l’opposition ambiguë d’Uranus à Jupiter, les relais de la représentation intensive, qui
trouve son expression. La relativité est dans la logique Poissons  : la considération du 2 s’étaye d’une perspective, d’une profondeur de vue qui donne leur relief aux termes du dilemme, les relativise par rapport à d’autres termes du même ordre, ceux-ci se comprenant comme les composants d’un organisme en formation qui n’a pas encore montré sa tête (Bélier).

Mercure, Saturne, les relais de la transcendance intensive en Bélier

 : la dynamique de la conjonction au Soleil fait qu’elle est passée avec Mercure et qu’elle va se
faire avec Saturne
 : pensée, exposition, expérience sont les phases de sa démarche, les preuves (comme celle de la déflexion de la lumière d’un astre au voisinage du Soleil) sont venues après l’expression de la théorie qui résolvait les dilemmes soulevés par les travaux de ses prédécesseurs.
- Comme pour Mars, l’influence gravitationnelle de Mercure et de Saturne est faible en Objet et forte en Intégration : ce sont les méandres subtils de la pensée, l’arrière fond du champ d’expérience qui retiennent son attention plus que le devant de la scène et qui donnent cette facétie mercurienne intimement liée au personnage.

- Sans aspects en Intégration, Saturne Bélier donne au chercheur une totale liberté d’investigation.

Vénus
En secteur 11, l’existence de la Relation, Vénus signe un entourage bienveillant et charmant, tout comme la fantaisie de ses humeurs (trigone Lune Uranus en Sujet). Comme Mercure, elle est Bélier dans le SOR mais Taureau en Intégration, dans une direction voisine de Neptune et Pluton.
- Ce qui s’exprime avec la fougue du Bélier a la puissance intérieure du Taureau.
- Là encore, l’IG signale un faiblissime impact de la fonction en objet et un moyen en Intégration (49 comme Saturne) : il ne s’attache pas aux modèles, il en invente de nouveaux.

- Un trapèze apparaît en Intégration, avec Vénus-Pluton trigone Terre : la faille dans le pacifisme, les amours à la trappe, la contrainte à l’exil. D’un côté, le carré Vénus/ Jupiter (résultat contraire au désir), de l’autre le carré Terre / Mars (un effort de guerre) et au sommet, le sextil Jupiter - Mars (la valorisation du fait) peut signifier la trahison de son souci basique de paix par la communication de sa trouvaille aux instances de la guerre mondiale .

La Transcendance extensive, Neptune et Pluton

(non-représentation) en transcendance de l’Intégration.
- Au-delà de l’au-delà de l’individu. Tout ce qui le
dépasse, qui en fait le maillon d’une chaîne dont il n’est qu’un composant, ce qui répond aux Poissons.
- La mouvance qui porte son génie (trigone Neptune à Uranus), le secret de l’énergie qui le stimule (carré Pluton à Uranus), la force du réalisme de la relativité (trigone Mars 8) et l’aisance solaire pour l’affirmer.

- L’invention d’un concept de l’énergie produite par une masse en mouvement qui courbe l’espace et induit le temps (Uranus Vierge pré contact) provient, au préalable d’une forte sensation du « côté obscur de la force » (Neptune à son périhélie) , de l’éternelle impossibilité de sonder le centre de pouvoir d’où ça
émane (Pluton à son aphélie).
- Ce cas de figure signale une compréhension particulièrement lucide des rouages de la vie.

- On remarque qu’en Intégration, l’influence gravitationnelle relative des planètes est supérieure à la moyenne pour toutes sauf Pluton, qui se contente à peine de 1.
- Le concept, produit de cette intégration, se trouve à l’Ascendant Cancer. Avec le sens des ensembles fermés de ce signe, rien d’étonnant à ce qu’un modèle d’univers en expansion ne lui soit absolument pas naturel !

JPEG - 39.5 ko

Notes

[1la vision décalée fait appel aux bâtonnets alors que la vision directe fait appel aux cônes

titre documents joints



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > SORI’Astres > Albert EINSTEIN
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil