dans ce site

ZODIAC

Du 13 au 20 juillet 2022

Troisième phase de la première Lune d’Eté Nord / Hiver Sud


mercredi 13 juillet 2022, par Rock’Astres

De la Pleine Lune le 13 juillet 2022 à 18h37 UTC

Au Dernier Quartier le 20 juillet à 14h18 UTC

La chronologie des Faits Célestes de la période dans la fiche résumé imprimable

Merci d’avoir répondu à mon sondage. Il est toujours en ligne pour ceux qui n’ont pas encore répondu.
Merci d’avance de votre participation. Vos réponses me guident pour mieux répondre à vos attentes.

Retrouvez-nous pour l’actualité céleste en vidéo chaque semaine sur YouTube
Merci de me soutenir sur Tipee !
Le bulletin astronomique en vidéo

Suivez en direct l’Actualité Astronomique et les Commentaires Astrologiques

Astronomie et Astrologie, le point sur la Relation entre les deux
Faut-il jeter le BéBé avec l’eau du bain ?
Ou peut-on espérer y découvrir une grille de lecture fiable de soi-même et des autres, du monde et de l’univers ?
SORI’Astres, une Astrologie pour le 3e millénaire ...
Un livre à découvrir très prochainement.

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’été du dimanche 27 mars 2022 à 1h00 UTC au dimanche 30 octobre 2022, 1h00 UTC
UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’été - 2 heures

La Lune

La Pleine Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo à l’opposé du Soleil.
Puis, au fil des jours, gibbeuse décroissante, elle se lève en première moitié de nuit, culmine en deuxième moitié de nuit dans et se couche dans la matinée
chaque jour une heure en moyenne plus tard que la veille
(au minimum une demi-heure, au maximum une heure et demi à notre latitude).
A son Dernier Quartier, elle se lève toujours grosso modo au minuit vrai, culmine au lever du Soleil et se couche au midi vrai

Trio lunaire
Catherine, Théophile et Cyrille photo source

Au fil des jours et des nuits

Mercredi 13 juillet 2022

- Aujourd’hui, l’étoile Pollux entre dans le champ du coronographe Lasco C3.

Lune et Nunki
culminent 13jul22 1:15

- A 7h02, la Lune est conjointe à l’étoile Nunki, (sigma Sagittaire ; m 2.05) dans le plan écliptique , l’étoile 0°32’ au Nord.
En raison de la précession des équinoxes, Nunki marque de nos jours le 13e degré du signe du Capricorne (longitude 282°41’48")
Au cours de la nuit passée, pour notre localisation, la Lune culmine à 1h08 et Nunki à 1h25

- A 11h05, la Lune au périgée : au plus près de la Terre à 357 264 kilomètres environ, soit 56,01 rayons terrestres ; diamètre apparent : 33,5 minutes d’arc ;
longitude 285°16’ (16e CAP), latitude -4°25’, descend ; ascension droite 17h03m, déclinaison -25°01’, descend.
C’est plus près que son périgée précédent le 15 juin : 357 432 kilomètres environ, soit 56,04 rayons terrestres
Elle sera à l’apogée le 26 juillet.

- A 15h11, Vénus conjoint Uranus en héliocentrique

Pleine Lune à 20h37

= Lune opposé Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 291°20’ - 22e degré du signe du Capricorne / Soleil Cancer
La Lune est devant la constellation du Sagittaire (Sgr) ; latitude écliptique -2°42’, descend
distance : 375 418 km soit 56,04 rayons terrestres
diamètre apparent : 33,4 minutes d’arc
la Pleine Lune
se lève 13jul22 20:37

Le 13 juillet au soir, elle se lève à 22h08 pour notre localisation, soit 27 minutes après le coucher du Soleil.

culmination de la Lune
14jul22 2:15

Devant la constellation du Sagittaire, elle culmine au milieu de la nuit (2h15) à 18° de hauteur seulement,

coucher de la Lune
14jul22 5h30

et se couche à 6h09 en conjonction à Pluton (à 6h16)

Si la précédente Pleine Lune du 14 juin, pouvait être qualifiée de "super Pleine Lune", celle-ci l’est encore à plus forte raison
car elle est encore plus proche de son périgée qu’elle atteint 9 heures et 32 minutes plus tôt, à 11h05.

La Pleine Lune de juillet est connue comme la "lune du cerf"
car c’est le moment de l’année où les nouveaux bois des cerfs commencent à pousser.
Autres noms : Lune du Tonnerre, Lune des prairies.
source

Dans l’astrologie amérindienne, cette Pleine Lune est placée sous le signe-totem du Pic-vert
Quelques sites sur l’astrologie amérindienne : espritsciencemetaphysiques.com, autourdelalune.com, demotivateur.fr

Jeudi 14 juillet

- Aux alentours de 0h30, Mercure rentre dans les limites zodiacales Nord

- Aujourd’hui la comète C/2017 K2 PANSTARRS au plus près de la Terre

Lune près Pluton
14jul22 5:00

- A 5h29, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan équatorial, la planète naine 2°34’ au Nord ; élongation solaire de Pluton 173° Ouest.
Au cours de la nuit qui s’achève, pour notre localisation, l’invisible Pluton se lève à 21h57 et culmine à 2h27
La Lune permet de se figurer sa position dans le ciel.
- A 6h16, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan écliptique, Δ -2°32’ ; longitude 297°29’ (28e CAP)

- A 8h40, la Lune arrive devant la constellation du Capricorne (Cap) ; longitude 299°00’ (30e CAP) ; latitude -4°42’, descend.

- A 10h13, la Lune entre dans le signe du Verseau  ; Lg 300° à 330° ; sa latitude est alors de -4°44’, descend.

- - A 20h34, la Lune rentre dans les limites zodiacales Sud (-23°26’12") ; ascension droite 20h 40m ;
longitude 306°22’ (7e VER), latitude -4°54’, descend

Vendredi 15 juillet

- A 18h42, la Lune atteint sa latitude minimale : -5°03’51" au Sud du plan de l’écliptique ("ventre du Dragon") ;
longitude : 320°24’ (21e VER) ; ascension droite 21h 38m, déclinaison -19°28’ -monte.

Lune et Saturne
16jul22 5:00
Lune et Saturne
16jul22 1:00

- A 22h16, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan équatorial, la planète 4°03’ au Nord ; élongation solaire de Saturne 149° Ouest.
Au cours de cette nuit, pour notre localisation, Saturne se lève à 22h59, et la Lune à 23h32.
Saturne culmine à 4h03 et la Lune à 4h12
- A 0h27, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan écliptique, Δ -3°48’ ; longitude 323°57’ (24e VER)

Samedi 16 juillet

aspect de la Lune
16jun22 1:00 Endymion

- Aux alentours de 1h00, la Lune atteint sa libration maximale en latitude : B= +7,5° (elle dévoile son Nord au maximum) ;
c’est le moment de remarquer le coucher du Soleil sur la mer des Crises ; le cratère Endymion est particulièrement bien exposé.
Si vous regardez dans un télescope, l’image est renversée haut-bas et droite-gauche

- A 3h45, la Lune arrive devant la constellation du Verseau (Aqr) ; longitude 325°59’ (26e VER) ; latitude -5°02’, monte.

- A 4h39, l’astéroïde (93) Minerva à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 9h42, Vénus arrive devant la constellation d’Orion

- A 10h18, la Lune entre dans le signe des Poissons  ; Lg 330° à 0° ; sa latitude est alors de -4°59’, monte.

- A 16h16, Mercure conjoint Soleil dans le plan équatorial

- A 19h18, l’astéroïde (72) Feronia à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 21h24, Mercure opposé Terre en héliocentrique
- A 21h37, conjonction supérieure de Mercure dans le plan écliptique

Dimanche 17 juillet

- A 1h02 (pour notre localisation), l’étoile 71 Aqr (constellation du Verseau, magnitude 4.1) réapparaît après son occultation par la Lune
du côté nuit de celle-ci puisqu’elle est décroissante ; sa portion éclairée est de 85% ; les deux astres sont à 10° de hauteur.

- A 9h54, Mercure opposé Pluton en héliocentrique

- A 15h05, Pluton au périgée

- A 22h05, Mercure entre dans le signe du Lion en héliocentrique

Lundi 18 juillet

- Aujourd’hui, l’étoile Pollux sort du champ du coronographe Lasco C3.

Lune près Neptune
18jul22 1:00

- A 2h50, la Lune est conjointe à Neptune dans le plan équatorial, la planète 3°17’ au Sud ; élongation solaire de Neptune 120° Ouest.
- A 5h06, la Lune est conjointe à Neptune dans le plan écliptique, Δ -2°57’ ; longitude 355°19’ (26e POI)
Au cours de cette nuit, pour notre localisation, Neptune se lève à 0h01 et la Lune à 0h22.
Les deux astres culminent aux alentours de 5h55.

- A 3h32, Vénus entre dans le signe du Cancer en géocentrique.

- A 9h02, la Lune arrive devant la constellation des Poissons (Psc) ; longitude 357°54’ (28e POI) ; latitude -4°01’, monte.

- A 12h15, Vénus arrive devant la constellation des Gémeaux

- A 13h17, la Lune entre dans le signe du Bélier  ; Lg 0° à 30° ; sa latitude est alors de -3°53’, monte.

- A 15h34, Mercure arrive devant la constellation du Cancer (Cnc)

- A 15h59, Mars conjoint Neptune en héliocentrique

- A 23h59, la Lune arrive devant la constellation de la Baleine (Cet) ; longitude 6°00’ (7e BEL) ; latitude -3°31’, monte.

Mardi 19 juillet

aspect de la Lune
19jun22 0:30 Theophilus

- Aux alentours de 0h30, la Lune atteint sa libration maximale en longitude (L= +8,1°) ; elle nous présente son Est au maximum.
Apprécier le coucher du Soleil sur les formations au terminateur,
en particulier la succession de cratères Theophilus, le plus au Nord, Cyrillus et Catharina
Si vous regardez au télescope, tenez compte du fait que celui-ci renverse les images haut-bas et droite-gauche.
Images fournies par l’Atlas Virtuel de la Lune, gratuit, je vous conseille de le télécharger

- A 2h59, la Lune est conjointe à Jupiter dans le plan équatorial, la planète 3°17’ au Sud ; élongation solaire de Jupiter 108° Ouest.

- A 3h16, la Lune traverse le plan équatorial : elle passe en déclinaison Nord ;
déclinaison 0° ; ascension droite 0h 34m. Longitude écliptique 7°50’ (8e BEL), latitude -3°24’, monte

réapparition de l’étoile
occultée 14Cet 19jul22 4:13

- A 3h30 (pour notre localisation), la Lune occulte l’ étoile 14 Cet, de la constellation de la Baleine, magnitude 5.9
A 4h13, l’’étoile réapparaît du côté nuit de la Lune puisque celle-ci est décroissante ;
les deux astres sont alors à 34° de hauteur à l’Ouest et la portion éclairée de la Lune est de 66%.

Lune et Jupiter
19jul22 5:00

- A 4h35, la Lune est conjointe à Jupiter dans le plan écliptique, Δ -1°59’ ; longitude 8°33’ (9e BEL)
Au cours de cette nuit, pour notre localisation, Jupiter se lève à 0h25 et la Lune à 0h43.
Les deux astres sont presque à leur culmination en fin de nuit.

- A 11h34, Mercure à l’apogée

- A 14h34, Mercure entre dans le signe du Lion en géocentrique

- A 14h37, la Lune arrive devant la constellation des Poissons (Psc) ; longitude 14°04’ (15e BEL) ; latitude -2°59’, monte.

- A 19h51, Soleil opposé Pluton dans le plan géo-écliptique

Mercredi 20 juillet 2022

- L’étoile Altaïr au méridien à la mi-nuit (1h57 pour notre localisation)

- A 3h23, Terre conjoint Pluton en héliocentrique

- A 12h02, l’astéroïde (9) Metis à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 14h13, Soleil opposé Pluton dans le plan géo-équatorial

Dernier Quartier de Lune à 16h18

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
Longitude de la Lune : 27°51’ - 28e degré du signe du Bélier / Soleil Cancer
Devant la constellation des Poissons (Psc) / Soleil Gémeaux (Gem)
latitude Lune : -1°55’, monte
distance : 390 291 km soit 61,19 rayons terrestres
diamètre apparent : 30,6 minutes d’arc

- A 20h22, la Lune entre dans le signe du Taureau  ; Lg 30° à 60° ; sa latitude est alors de -1°44’, monte.

- A 23h56, la Lune arrive devant la constellation du Bélier (Ari) ; longitude 31°51’ (2e TAU) ; latitude -1°35’, monte.

LE SOLEIL

parcours du Soleil
20mar22 - 3jan23

- Devant la constellation des Gémeaux (Gem) du 21 juin au 21 juillet ;
il arrivera alors devant le Cancer (Cnc).

- Ci-contre, sa position dans le plan équatorial devant les constellations, jour après jour du 20 mars 2022, 0h TU (30e POI) au 5 janvier 2023, 0h TU (15e CAP)

Dans le signe du Cancer (longitude 90° à 120°) du 21 juin, 11h13 (9h13 UTC) au 22 juillet, 22h06 (20h06 UTC)
= la Terre est dans le signe du Capricorne en héliocentrique (longitude 270° à 300°) .

Zodiaque conditionaliste
naturel, universel

Signe du Cancer :
nous entrons dans la première phase de la saison Eté Nord / Hiver Sud
Les jours diminuent au Nord et augmentent au Sud
l’Hémisphère Nord (+) reçoit un maximum d’ensoleillement mais un petit peu moins chaque jour (L)
alors que l’Hémisphère Sud (-) reçoit un minimum d’ensoleillement (f) mais un petit peu plus chaque jour (v)

L’ensoleillement du Nord (+) est majoritaire mais il diminue (L)
/ l’ensoleillement du Sud (-) est minoritaire mais il augmente (v)
autrement dit,
Le pôle majeur/directeur/initial (Nord) est décroissant → F- / le pôle mineur/secondaire (Sud) est croissant → f+
La polarité directrice est donc « - » = inhibition

1- polarité directrice "-"
- formule majeure : Force d’inhibition protectrice ou bloquante F- / - formule mineure  : force d’excitation associative f+.

2- saison : signe d’été Nord/hiver Sud
- formule majeure : L+ = "L" pour Lenteur ou inertie car la polarité dominante décroît et "+" pour Nord →Lenteur d’excitation
- formule mineure : v- = "v" pour vitesse car la polarité secondaire est croissante et "-" pour Sud →vitesse d’inhibition
3- période solsticiale
- formule majeure : sens des Ensembles (sE)
- formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

La formule du Cancer est opposée à celle du Capricorne (Force d’inhibition extinctive F- / force d’excitation naturelle f+,
Lenteur d’inhibition L- /vitesse d’excitation v+,
sens des Ensembles sE / phase ultra paradoxale UP)

et inverse de celle du Sagittaire (Force d’excitation associative F+ / force d’inhibition protectrice f-,
Vitesse d’inhibition V- / lenteur d’excitation l+,
sens des Ensembles sE / phase ultra paradoxale UP)

- Tous les détails sur le zodiaque conditionnaliste, fonctions majeures et mineures ici
- Retrouvez sur cette page les thèmes des entrées du Soleil en signes ; voir aussi : le zodiaque : signes et constellations ; article "le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; poèmes

ATELIER ZODIAQUE replay des séances en ligne

Aspects aux planètes

- Il est conjoint à Mercure le 16 juillet
à 16h16 dans le plan géo-équatorial, ascension droite 7h 43m °déclinaison Mercure +22°49’ (descend), Soleil +21°17’ (descend).
à 21h37 dans le plan géo-écliptique (en coordonnées apparentes de la date), à la longitude 114°15’ (25e CAN) ; latitude Mercure +1°31’ (monte).
C’est la conjonction supérieure de Mercure soit un alignement Mercure-Soleil-Terre = opposition Mercure-Terre en héliocentrique
- En héliocentrique, Mercure opposé Terre le même jour à 21h24 ;
longitude 113°/293°56’ - 24e CAN/CAP) ; latitude Mercure +6°23’ (monte).
Mercure est à l’apogée le 19 juillet

- Il est opposé à Pluton
le 19 juillet à 19h51 dans le plan géo-écliptique (en coordonnées apparentes de la date), à la longitude 117°/297° 02’ (28e CAN/CAP) ; latitude Pluton -2°07’ (descend).
- C’est l’ opposition de Pluton soit un alignement Soleil-Terre-Pluton = conjonction Terre-Pluton en héliocentrique
- En héliocentrique Terre conjoint Pluton le 20 juillet à 3h23, ; longitude 297°02’ - 28e CAP) ; latitude Pluton -2°04’ (descend) ;
L’opposition dans le plan géo-équatorial a lieu le 20 juillet à 14h13 :
ascension droite 7h/19h 59’ 41m, déclinaison Soleil +20°36’ -descend, Pluton -22°46’ -descend.

L’équation de temps

Elle était nulle le 13 juin ;
elle va atteindre son second maximum positif le 26 juillet.
Depuis son premier maximum négatif le 14 mai (- 3m 39s),
le midi vrai se produit chaque jour un peu plus tard par rapport au midi moyen.

Quelques liens pour comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

Dans le champ du coronographe Lasco C3 :

la planète Mercure du 10 au 24 juillet,
l’étoile Pollux (beta Gémeaux) du 13 au 18 juillet.

Au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ;
cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

L’activité solaire

Un peu plus intense que la semaine dernière : 7 gros groupes de taches le 12 juillet, totalisant 134 taches en tout.
Un seul jour sans tache depuis le début de l’année, le 7 juin.
Pour rappel : 64 jours sans tache en 2021, 208 en 2020, 281 en 2019.
Le soleil d’aujourd’hui est parsemé de grandes taches solaires.
Un regard sur le disque solaire révèle cependant quelque chose d’encore plus grand.
"Il y a plusieurs énormes filaments magnétiques", rapporte François Rouvière, qui envoie cette photo de Cannes, France 
Ces structures sont des tubes de magnétisme irréguliers qui tiennent des masses de plasma au-dessus de la surface du soleil.
Ils semblent foncés parce qu’ils sont plus frais que l’étoile sous-jacente. Relativement plus frais.
Si vous pouviez en tirer un du soleil et le tenir dans le ciel nocturne, il brillerait plus qu’une pleine lune.
Il n’est pas exagéré de dire qu’ils sont énormes. Celui-ci est plus d’une seconde-lumière."
source

filaments magnétiques
sur le Soleil 12jul22 photo source

La météo solaire fait tomber les satellites de leurs orbites, et ça va empirer, article journaldugeek.com

L’activité solaire sous tous ses aspects dans ce site en français spaceweatherlive.com/fr
C’est quoi une éruption solaire, rappel par Jean Pierre Martin

OBSERVER LE CIEL

Au minuit vrai
- L’étoile Altaïr (alpha de l’Aigle) passe au méridien à la mi-nuit exactement le 20 juillet (1h57 heure légale pour notre localisation).
Pour la latitude terrestre 45° Nord, sa hauteur de culmination est de 54° Nord.

(1h57 pour notre localisation 44°36’ Nord, 2°12’ Est)
L’étoile Fawara (delta du Cygne, magnitude 2.9) pratiquement au zénith

Au Nord
Céphée approche de sa culmination, le Dragon redescend
A l’Ouest
entre Arcturus et Vega, le Bouvier, la Couronne Boréale et Hercule s’inclinent
A l’Est
s’élèvent les Poissons sous Pégase et très haut le Cygne
Au zénith

Au Sud
culminent Altaïr, la Flèche et le Petit Renard

Rendez-vous dans la vidéo

Nuages noctiluques
En cette période proche du solstice d’été, qui dure d’autant plus longtemps que l’on se trouve proche du pôle,
nous sommes dans la période favorable à l’observation de nuages noctiluques
galerie photo spéciale noctiluques
SpaceX a provoqué une déferlante de nuages noctulescents, brève futura-sciences.com

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

Scutides de juin (JSC), actif du 2 juin au 29 juillet ; maximum le 27 juin
Pisces Austrinides (PAU), actif du 15 juin au 10 août ; maximum le 28 juillet
iota Aquarides Sud (SIA), actif du 1er juillet au 18 septembre ; maximum le 6 août
alpha Capricornides (CAP), actif du 3 juillet au 15 août ; maximum le 30 juillet
delta Aquarides Sud (SDA), actif du 12 juillet au 23 août ; maximum le 30 juillet
Perséides (PER), actif du 17 juillet au 24 août ; maximum le 13 août

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

dans l’ordre de visibilité du soir au matin

SATURNE

alignement des planètes
20jul22 5:00
cortège planétaire
14jul22 5:00

VISIBILITE
Magnitude 1.0, son éclat augmente
Son élongation passe de 147° à 153° Ouest.
Elle est passée en quadrature Ouest le 15 mai, conjointe au Soleil le 4 février (Nouvelle Saturne) ;
elle sera à l’opposition le 14 août et en quadrature Est le 11 novembre

Elle se lève aux alentours de 22h55.
Dans le ciel du matin, elle est toujours en tête du magnifique alignement avec Neptune, Jupiter, Mars, Uranus et Vénus
Conjointe à la Lune le 15 juillet.

L’inclinaison de ses anneaux passe de 12,6° à 13,4° en juillet.
Elongation maximale de Titan à l’Ouest le 16 juillet à 23h23

MOUVEMENT

parcours de Saturne
1er janvier 21-10 octobre 24

Son mouvement est rétrograde depuis le 5 juin (26e VER).
Elle reprendra son mouvement direct le 23 octobre (19e VER) et achèvera sa boucle de rétrogradation le 1er février 2023

CONSTELLATION
Devant la constellation du Capricorne (Cap) du 15 décembre 2020 au 13 février 2023 ;

Ci-contre son parcours du 1er janvier 2021 au 10 octobre 2024

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) du 17 décembre 2020 au 7 mars 2023 ;
elle entrera alors dans le signe des Poissons

En héliocentrique, elle signe Verseau du 3 septembre 2020 au 28 avril 2023.

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)
- En géocentrique, elle a atteint un maximum le 24 novembre : -0°48’
elle descend jusqu’au 13 septembre 2022, à -1°19’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010, elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’),
globalement elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un maximum le 30 mai à -14°09’.
Elle descend jusqu’au 21 octobre, minimum à -16°29’.
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (9,875 UA) le 20 juillet, diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA).
Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

- Sa distance à la Terre diminue : 8,951 UA le 20 juillet ;
elle est passée à l’ apogée le 4 février (10,898 UA) ; prochain périgée le 14 août (8,856 UA

CONJONCTIONS
En géocentrique
La dernière avec Mars le 5 avril
La prochaine sera avec Vénus le 22 janvier 2023

Saturne et l’ISS
24jun22 photo source

NEPTUNE

VISIBILITE
Magnitude 7.8, légère augmentation d’éclat
Son élongation au Soleil passe de 116° à 121° Ouest ;
Elle se lève aux alentours de 0h05.
Aux alentours de 4h00, juste avant la fin de la nuit noire, elle est au Sud-est à plus de 35° de hauteur dans notre ciel ;
sa position est repérable dans l’alignement de Jupiter et Saturne.
Il devient possible de la détecter avec un bon instrument mais elle est.
conjointe à la Lune le 18 juillet ce qui n’est pas propice à son observation.

Elle sera à l’opposition le 16 septembre et en quadrature Est le 14 décembre.
Elle est passée en quadrature Ouest le 16 juinhttp://rockastres.org/spip.php?article1130 et
en conjonction au Soleil le 13 mars = Nouvelle Neptune.
Prochaine conjonction le 15 mars 2023

parcours de Neptune
1er janvier 2015 - 28 avril 2028

CONSTELLATION
Devant la constellation des Poissons (Psc) du 2 mai au 18 août ;
elle reviendra ensuite devant le Verseau (Aqr) jusqu’au 3 mars 2023 en raison de sa rétrogradation.

MOUVEMENT
Son mouvement est rétrograde du 28 juin (26e POI) au 3 décembre (23e POI) ;
elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 24 mars 2023.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En héliocentrique, elle signe Poissons du 9 décembre 2011 au 20 juillet 2025 ;

En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011

- En latitude Sud depuis 2003 ; en héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable) ;
en géocentrique, elle a atteint un palier de latitude maximale le 1er mars (-1°07’) ;
elle redescend jusqu’au 27 septembre, à -1°13’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint sa déclinaison minimale absolue en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle remonte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Son dernier minimum date du 29 novembre 2021 (-4°51’),
et son dernier maximum du 24 juin->http://rockastres.org/spip.php?article1131#nedec] (-2°53’)
Prochain minimum le 1er décembre, à -4°01’

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (29,916 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette faible variation est due au fait qu’elle effectue sa révolution autour du Soleil en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 29,357 UA le 20 juillet, diminue depuis son apogée le 14 mars (30,912 UA).
Elle sera au périgée le 16 septembre (28,909 UA).

CONJONCTIONS planétaires
La dernière avec Mars le 18 mai
La prochaine sera avec Jupiter le 22 novembre, pour la deuxième fois en raison de la rétrogradation de Jupiter.

En héliocentrique,
Elle est conjointe à Mars le 18 juillet
La précédente était avec Vénus le 10 juin
La prochaine sera avec la Terre le 16 septembre = opposition Soleil- Neptune en géocentrique

JUPITER

Jupiter
11jul22 animation photo source

VISIBILITE
Elle se lève aux alentours de 0h35
Magnitude -2.6, son éclat augmente.
Conjointe à la Lune le 19 juillet.

Son élongation au Soleil passe de 102° à 108° Ouest
Elle est passée en quadrature Ouest le 29 juin.
Elle sera à l’opposition le 26 septembre et en quadrature Est le 22 décembre ;
sa conjonction au Soleil date du 5 mars (Nouvelle Jupiter) ;
la prochaine sera le 11 avril 2023.

Phénomènes de ses lunes galiléennes
Tous les phénomènes observables sur la fiche mémo pdf.

MOUVEMENT

parcours de Jupiter
1er mars 21-10 octobre 23

- Son mouvement est direct du 18 octobre 2021 (23e VER) au 28 juillet 2022 (9e BEL) ;
il deviendra alors rétrograde jusqu’au 23 novembre (29e POI)
Ci-contre son parcours du 1er mars 2021 au 10 octobre 2023

CONSTELLATION
- Elle est devant la constellation de la Baleine (Cet) du 25 juin au 1er septembre.
Elle va y effectuer une partie de sa rétrogradation et se retrouvera devant les Poissons (Psc) du 1er septembre au 5 février 2023,
puis la Baleine à nouveau jusqu’au 19 février ; elle arrivera devant le Bélier (Ari) le 18 mai 2023.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Bélier (longitude 0° à 30°) depuis le 11 mai ;
elle reviendra dans le signe des Poissons du 28 octobre au 20 décembre en raison de sa rétrogradation .

En héliocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 23 septembre 2021 au 20 août 2022. Elle entrera alors dans celui du Bélier

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 à -1°18’ (invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique) ;

en géocentrique, elle a atteint un maximum le 11 février (-0°58’).
son prochain minimum sera le 28 septembre (-1°37’).

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 25 mai,
Elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations depuis le 7 décembre 2019 (minimum absolu à -23°18’).
Son dernier minimum date du 16 octobre 2021 : -15°09’. Prochain maximum le 25 juillet à +2°09’.
Ensuite elle redescendra, repassera en déclinaison Sud le 26 septembre ; elle atteindra un minimum le 21 novembre à -1°49’,
puis remontera et passera en déclinaison Nord du 13 janvier 2023 au 5 septembre 2028.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 4,961 UA le 20 juillet, diminue depuis son aphélie le 17 février 2017 (5,456 UA).
Elle se rapproche du Soleil jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).

- Distance à la Terre : elle diminue de 4,633 à 4,532 UA ;
elle a atteint son apogée le 5 mars ; prochain périgée le 26 septembre (3,952 UA).

CONJONCTION PLANETAIRES
La dernière était avec Mars le 29 mai
La prochaine sera avec Neptune le 22 novembre pour la deuxième fois en raison de sa rétrogradation (1ère le 12 avril)

En héliocentrique, les dernières avec avec Neptune le 6 juin et Vénus le 11 juin
La prochaine avec Mars le 25 juillet.

MARS

VISIBILITE
Elle est du matin depuis sa conjonction au Soleil le 8 octobre 2021 = Nouvelle Mars.
Elle se lève aux alentours de 1h45 pour notre localisation.
Magnitude : +0.3, son éclat augmente
son diamètre apparent, 7 secondes d’arc environ, est en augmentation.

Son élongation passe de 75° à 77° Ouest ;
Elle sera en quadrature Ouest le 27 août et
sa prochaine opposition aura lieu le 8 décembre de cette année.
la précédente date du 13 octobre 2020 ; et sa dernière quadrature Est du 1er février.

parcours de Mars
19 octobre 21-8 juin 22

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 14 novembre 2020 - 14e BEL ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 2 janvier 2021 dans le plan écliptique et le 7 janvier dans le plan équatorial
La prochaine aura lieu du 30 octobre 2022 (26e GEM) au 12 janvier 2023 (9e GEM) ; fin de boucle le 16 mars 2023.

CONSTELLATION
Devant la constellation du Bélier (Ari) du 8 juillet au 9 août ;
elle arrivera alors devant le Taureau (Tau)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique elle est dans le signe du Taureau (longitude 30° à 60°) du 5 juillet au 20 août ;
elle entrera alors dans le signe des Gémeaux

En héliocentrique, elle signe Poissons du 11 juin au 29 juillet.

- En latitude Sud depuis le 19 décembre 2021 (nœud descendant), elle monte
elle a atteint sa latitude minimale en héliocentrique le 26 mai : -1°50’ (invariable)
et sa latitude minimale en géocentrique le 26 juin : -1°49’ (variable).
Elle sera à son nœud ascendant le 20 octobre
et atteindra son maximum le 8 janvier 2023 en géocentrique (+2°50’) et le 22 avril 2023 en héliocentrique (+1°50’, invariable)

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 30 mai, elle monte
depuis son dernier minimum le 28 janvier à -23°51’ (hors-limites zodiacales Sud du 12 janvier au 10 février).
Elle sortira des limites zodiacales Nord le 22 octobre,
atteindra un premier maximum le 7 décembre à +24°59’, redescendra un petit peu jusqu’au 14 janvier -minimum à +24°27’,
remontera pour atteindre son plus grand maximum le 19 mars 2023 à + 25°36’. Puis elle redescendra,
rentrera dans les limites zodiacales Nord le 5 mai 2023 et passera en déclinaison Sud le 29 août 2023.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 1,387 UA le 20 juillet, augmente depuis son périhélie le 21 juin (1,381 UA) ;
prochain aphélie le 30 mai 2023 (1,666 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 1,230 à 1,194 UA ;
elle est passée à l’apogée le 20 septembre 2021 (2,368 UA) ; elle sera au périgée le 1er décembre 2022 (0,544 UA).

CONJONCTIONS en GEOCENTRIQUE
La dernière avec Jupiter le 29 mai.
La prochaine sera avec Uranus le 2 août.

en HELIOCENTRIQUE
Elle est conjointe à Neptune le 18 juillet à 15h59 ;
longitude 353°20’ (24e POI) ; latitude Mars -1°32’, monte, Neptune -1°10’, descend
La dernière était avec Saturne le 25 mai
La prochaine sera avec Jupiter le 25 juillet

SAISONS
C’est la fin de l’Automne Nord / Printemps Sud qui a commencéle 24 février
et s’achève le 21 juillet de notre calendrier grégorien pour laisser la place à l’Hiver Nord/ Eté Sud
Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

URANUS

VISIBILITE
Magnitude 5.8
Elle se lève aux alentours de 2h00. Elle devient possible à repérer aux jumelles en fin de nuit noire ;
elle est alors à une vingtaine de degrés de hauteur à l’Est, entre les Pléiades, le Bélier et Menkar de la Baleine

Son élongation passe de 62° à 68° Ouest.
Elle est passée en conjonction au Soleil le 5 mai = Nouvelle Uranus.
Elle sera en quadrature Ouest le 11 août et à l’opposition le 9 novembre,
en quadrature Est le 4 février 2023 et à nouveau conjointe au Soleil le 9 mai 2023.

CONSTELLATION

parcours d’Uranus
2021-2028

Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 6 février 2019 au 23 mai 2024.

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2021 à 2028

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 18 janvier (11e TAU) ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 5 mai au 15e TAU.
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 24 août (19e TAU) au 22 janvier 2023 (15e TAU).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
Elle signe Taureau :
- en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
- en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025,
après une première incursion du 15 mai au 6 novembre 2018.
Elle en fera encore une du 8 novembre 2025 au 25 avril 2026

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 (-0°46’) ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.
- En géocentrique, elle monte depuis le 5 juin (minimum à -0°21’)
après un tout petit palier le 5 mai
Prochain minimum le 16 octobre 2022 à -0°22’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, globalement elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un minimum le 16 janvier (+14°41’) ;
actuellement elle monte ; prochain maximum le 23 août à +17°05’ ;
elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’), légèrement hors limites zodiacales.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 19,694 UA le 20 juillet, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Distance à la Terre : elle diminue 20,028 UA le 20 juillet.
Elle est passée à l’ apogée le 5 mai (20,71 UA) ; elle sera au périgée le 9 novembre (18,69 UA) .

CONJONCTIONS
En géocentrique
La dernière était avec Vénus le 12 juin
La prochaine sera avec Mars le 2 août.

En héliocentrique
Elle est conjointe à Vénus le 13 juillet.
Elle sera conjointe à Mercure le 1er octobre puis à Mars le 14 octobre

VENUS

VISIBILITE
Magnitude -3.9, elle est toujours le 3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune.
Elle se lève 1 heure 45 minutes environ avant le Soleil, aux alentours de 4h25

Son élongation passe de 26° à 24° Ouest ;
elle a atteint son élongation maximale le 20 mars (46° Ouest) ;
elle sera en conjonction supérieure le 22 octobre.

- Elle est gibbeuse croissante ; sa portion éclairée passe de 89% à 90% ; elle était en Premier Quartier le 21 mars.
Elle sera en Pleine Vénus = conjonction supérieure le 22 octobre

- son diamètre apparent diminue : 11 secondes d’arc environ.

MOUVEMENT
- Son mouvement est direct depuis le 29 janvier (12e CAP) ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 2 mars (27e CAP).
La prochaine aura lieu du 23 juillet 2023 (29e LIO) au 4 septembre 2023 (13e LIO).

CONSTELLATION

parcours de Vénus
1nov21-8aou22

- Devant la constellation du Taureau (Tau) depuis le 17 juin,
elle arrive devant Orion (Ori) le 16 juillet à 9h42
longitude écliptique 87°53’ (28e GEM), latitude -0°44’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 18 juillet
où elle arrive devant les Gémeaux (Gem) à 12h15
longitude écliptique 90°26’ (1er CAN), latitude -0°39’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 10 août ; elle arrivera alors devant le Cancer.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, dans le signe des Gémeaux (longitude 60° à 90°) depuis le 23 juin,
elle entre dans celui du Cancer (longitude 90° à 120°) le 18 juillet à 3h32 ; longitude 90°, latitude -0°40’, monte.
Elle reste dans ce signe jusqu’au 11 août ; elle entrera alors dans le signe du Lion.

[En héliocentrique, elle signe Taureau du 4 au 22 juillet.

- En latitude Sud depuis le 10 avril (nœud descendant),
elle a atteint sa latitude minimale en géocentrique le 30 mai : -2°00’ (variable)
et sa latitude minimale en héliocentrique le 6 juin : -3°23’ (invariable)
Elle monte et passera à son noeud ascendant le 1er août.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 5 mai,
elle va atteindre sa déclinaison maximale le 22 juillet (+22°51’) et passera en déclinaison Sud le 1er octobre.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,722 UA le 20 juillet, diminue depuis son aphélie le 15 mai (0,718 UA) ;
Elle sera au périhélie le 4 septembre (0,718 UA)

- Sa distance à la Terre augmente de 1,472 à 1,505 UA ;
elle est passée au périgée le 8 janvier (0,265 UA) ; elle sera à l’ apogée le 20 octobre (1,717 UA).

CONJONCTIONS
Sa dernière conjonction était avec Uranus le 12 juin
La prochaine sera avec Mercure le 28 septembre

En héliocentrique
Elle est conjointe à Uranus le 13 juillet à 15h11 ; longitude 45°15’ (16e TAU) ; latitude Vénus -1°45’ (monte), Uranus -0°22’ (monte).
La dernière était avec Mercure le 5 juillet
Le prochain alignement sera son opposition à la Terre le 22 octobre (sa conjonction supérieure en géocentrique)

MERCURE

VISIBILITE
Elle est en conjonction supérieure le 16 juillet ->#solcoplai = Pleine Mercure.
Son élongation au Soleil passe de 3° Ouest à 4° Est ; elle est invisible
sauf dans le champ du coronographe Lasco C3 qu’elle traverse du 10 au 24 juillet.

Elle était du matin depuis sa conjonction inférieure le 21 mai = Nouvelle Mercure
et a atteint son élongation Ouest maximale le 16 juin.

Elle devient du soir jusqu’à sa prochaine conjonction inférieure le 23 septembre
Elle atteindra son élongation Est maximale le 27 août

- Sa fraction éclairée est de 100% pour la Pleine Mercure = conjonction supérieure.

parcours de Mercure
1jun-18nov22

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 3 juin (27e TAU).
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 10 septembre (9e BAL) au 2 octobre (25e VIE)

CONSTELLATION
- Devant la constellation des Gémeaux (Gem) depuis le 5 juillet,
elle arrive devant le Cancer (Cnc) le 18 juillet à 15h34
longitude écliptique 117°58’ (28e CAN), latitude +1°38’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 28 juillet. Elle arrivera alors devant le Lion (Leo)

Ci-contre son parcours du 1er juin (27e TAU) au 18 novembre 2022 (2e SAG)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, dans le signe du Cancer (longitude 90° à 120°) depuis le 5 juillet
elle entre dans le signe du Lion (longitude 120° à 150°) le 19 juillet à 14h34 ; longitude 120°, latitude +1°42’, monte.
Elle reste dans ce signe jusqu’au 4 août. Elle entrera alors dans le signe de la Vierge.

- En héliocentrique, elle signe Cancer du 12 au 17 juillet, puis Lion jusqu’au 23 juillet.
Elle entre dans le signe du Lion le 17 juillet à 22h05 ; longitude 120°, latitude +6°39’, monte.

- En latitude Nord depuis le 6 juillet (nœud ascendant),
elle va atteindre sa latitude maximale le 21 juillet en héliocentrique (+7°00’, invariable)
et le 23 juillet en géocentrique (+1°47’, variable).

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 29 mars,
elle a atteint sa déclinaison maximale le 10 juillet : +23°45’
Elle descend et rentre dans les limites zodiacales le 14 juillet aux alentours de 0h30 : déclinaison +23°26’12", ascension droite 7h 18m.
Longitude écliptique 110°12’ ’21e CAN), latitude +1°20’, monte.
Elle était hors limites zodiacales depuis le 6 juillet
Elle passera en déclinaison Sud le 22 août.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,310 à 0,334 UA, augmente depuis son périhélie le 10 juillet (0,307 UA) ;
prochain aphélie le 23 août (0,466 UA).

- Distance à la Terre : elle atteint son apogée le 19 juillet à 11h34 : au plus loin de la Terre à 1,337 217 UA soit 200 millions de kilomètres environ ;
longitude 119°44’ -30e CAN, latitude +1°41’ -monte.
C’est lié à sa conjonction supérieure le 16 juillet
C’est moins lointain que son apogée précédent le 29 mars (1,351 UA)
A partir de là, sa distance à la Terre diminue jusqu’à son prochain périgée le 21 septembre (0,645 UA) ; périgée précédent le 23 mai (0,550 UA).

CONJONCTIONS
- en géocentrique
La dernière avec Uranus le 18 avril
La prochaine sera avec Vénus le 27 septembre

-Conjonctions et oppositions en héliocentrique
Elle est à l’opposition de la Terre le 16 juillet (= conjonction supérieure

Elle est opposée à Pluton le 17 juillet à 9h54 ;
longitude 117/297°01’ (28e CAN/CAP) ; latitude Mercure +6°34’, monte, Pluton -2°03’, descend

Les précédentes conjonctions ont été avec Vénus le 2 juillet et Uranus le 5 juillet
La prochaine sera avec Pluton le 6 septembre.

l’arbre qui contemple
Andromède photo source

PETITES PLANETES

(134340) Pluton
Magnitude 15.0, elle est à son éclat maximal
Elle est à l’opposition du Soleil le 19 juillet. C’est "Pleine Pluton"
Son élongation au Soleil passe de 173° Ouest à 177° Est.

Elle est conjointe à la Lune le 14 juillet, et opposé à Mercure le 17 juillet

Sa conjonction au Soleil date du 16 janvier (Nouvelle Pluton) ; sa quadrature Est a eu lieu le 18 avril
et elle sera en quadrature Est le 19 octobre. Prochaine conjonction le 18 janvier 2023.

parcours de Pluton
2018-2028

- Son mouvement est rétrograde depuis le 29 avril (29e CAP) ;
elle reprendra son mouvement direct le 9 octobre à la longitude 295°48’ (26e CAP)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 30 janvier 2023.

Constellation
Devant la constellation du Sagittaire depuis 2006, elle arrivera devant le Capricorne le 3 janvier 2024

Signe
En héliocentrique elle est dans le signe du Capricorne depuis 2008 ;
elle entrera dans le signe du Verseau le 2 avril 2024 et y restera jusqu’en mars 2043.

En géocentrique, elle s’y prendra à trois fois !
Elle fera une première incursion du 18 avril au 14 mai 2023, et sa rétrogradation la ramènera en Capricorne,
une deuxième du 31 janvier au 14 août 2024, et à nouveau retour en Capricorne
jusqu’au 6 décembre 2024 où elle entrera dans ce signe pour y séjourner 19 ans.

Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

Dans le plan équatorial
- En déclinaison Sud depuis 1988, elle a atteint son minimum absolu le 14 octobre 2021 : -22°53’
Elle passera en déclinaison Nord en 2139 !
Elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum le 6 avril (-22°19’) ; prochain minimum le 13 octobre : -23°05’

Distances
au Soleil
- Sa distance au Soleil augmente de 34,563 à 34,567 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

à la Terre
Elle atteint son périgée le 17 juillet à 15h05 :
au plus près de la Terre à 33,550 665 UA soit environ 5,019 milliards de kilomètres ; (longitude 297°05’ -28e CAP ; latitude -2°07’ -descend).
Cela est lié à son opposition au Soleil le 20 juillet.
C’est plus loin que son périgée précédent le 15 juillet 2021 (33,305 UA), étant donné qu’elle s’éloigne du Soleil.
A partir de là sa distance à la Terre augmente, jusqu’à son prochain apogée le 21 janvier 2023 (35,67 UA) ; apogée précédent le 19 janvier 2022 (35,42 UA).

Conjonctions planétaires
En géocentrique, les dernières avec Mars le 2 mars et Vénus le 3 mars
La prochaine sera avec Mercure le 28 décembre

En héliocentrique, dernière conjonction avec Mercure le 11 juin.
Elle est opposée à Mercure le 17 juillet
et conjointe à la Terre le 19 juillet (opposition Soleil-Pluton en géocentrique)

Petites planètes à l’opposition

dans le plan équatorial
- le 16 juillet à 4h39, (93) Minerva, m 11.2, devant le Sagittaire (Sgr) ; déclinaison -35°
- le 16 juillet à 19h18, (72) Feronia, m 10.9, devant l’Aigle (Aql) ; déclinaison -10°
- le 20 juillet à 12h02, (9) Metis, m 9.6, devant le Sagittaire (Sgr) ; déclinaison -27°

Dernières nouvelles des missions vers des astéroïdes
OSIRIS-REx
la surface de l’astéroïde visité par OSIRIS-REx est comme une « fosse de boules en plastique », article tomsguide.fr
OSIRIS-REx a bien failli être avalé par l’astéroïde Bennu, article sciencepost.fr
Découvrez pourquoi la surface « duveteuse » de l’astéroïde Bennu pourrait constituer un risque pour la Terre, article netcost-security.fr

Mission DART : l’impact sur cet astéroïde pourrait être plus important que prévu, article sciencepost.fr
La mission DART de la NASA pourrait avoir un résultat très différent de celui attendu, article netcost-security.fr

Hayabusa 2 Encore plus fantastique que ce que l’on pensait !, article planetastronomy.com

COMETES

*C/2017 K2 PANSTARRS - Ophiuchus (Oph) magnitude mesurée 8.6 le 4 juillet, elle culmine aux alentours de 21h30.
Elle sera au périhélie le 19 décembre et elle passe au plus près de la Terre le 14 juillet, à 1,8 UA soit 270,5 millions de kilomètres.

La comète C/2017 K2 sera à son point le plus proche de notre planète le 14 juillet, article cnetfrance.fr
autres comètes

ACTUALITE DU CIEL ET DE L’ESPACE

Station spatiale internationale
Sur la Station spatiale internationale, il devient plus facile d’éjecter ses poubelles, article clubic.com

Les problèmes physiologiques liés à l’exploration spatiale
Le Japon présente une station à gravité artificielle pour la Lune et Mars, article trustmyscience.com
Les radiations, défi majeur de l’exploration, article cnes.fr

Lune
Suivez l’odyssée du nanosatellite Capstone vers la Lune, article numerama.com

Entre la Chine et la NASA, le ton monte autour de la conquête de la Lune, article journaldugeek.com

Perseverance
Persévérance a prélevé un premier échantillon dans le cratère Jezero, article mars.nasa.gov

Persévérance cherche des zones d’atterrissage amies pour envoyer des échantillons collectés de Mars vers la Terre, article netcost-security.fr

SpaceX
Premier lot sur orbite héliosynchrone de la constellation Starlink de SpaceX, article air-cosmos.com

des satellites attaquent
l’amas d’Hercule photo 27jun22 source

Explosion du booster Super Heavy lors des tests du Starship, article kulturegeek.fr

Télescope spatial James Webb
Les clichés très attendus sortent enfin !, article numerama.com
Jamais on n’a vu si loin dans l’espace-temps !

ciel profond
par le télescope James Webb 12jul22

Divers
Cette start-up française a présenté son moteur de fusée issu de l’impression 3D, article sciencepost.fr

A peine relancé, le LHC trouve déjà trois nouvelles particules exotiques !, article journaldugeek.com
Trois nouvelles particules "exotiques" découvertes au LHC, article sciencesetavenir.fr

nébuleuse de la Carène
par le télescope James Webb 12jul22

DÉCOUVERTES et PUBLICATIONS

Astronews du 8 juillet 2022 ; au sommaire :
JWST :.Pour vous tenir en haleine avant le 12 Juillet !
Hayabusa 2 :.Encore plus fantastique que ce que l’on pensait !
Osiris-Rex :.Appelez-moi OSIRIS-APEX maintenant !
BepiColombo :.Deuxième survol de Mercure.
Neutrinos :.Possibilité d’un quatrième neutrino ?
Gaia :..Le troisième rapport, la SAF avec JC Bercu y était.
Artemis : Deuxième compte à rebours presque OK.
Gateway :.CAPSTONE, mais qu’est-ce que c’est ?
La Lune : La carte géologique la plus détaillée fournie par la Chine.
Vu d’en haut :.Superbes Maldives !
Les magazines conseillés :.Pour la Science de Juillet 2022

visualisation des orbites
du système solaire interne et quelques sondes 5jul22 source

Rappels
Changements de paradigme de J. Marvin Herndon Ph.D.
Une introduction pour les étudiants, les enseignants, les scientifiques et les curieux
L’auteur a opéré un certain nombre de changements de paradigme dans les géosciences, les sciences planétaires et l’ astrophysique.
Il s’agit notamment (1) de la reconnaissance du fait que la formation précoce de la Terre en tant que géante gazeuse de type Jupiter
permet de déduire pratiquement tout le comportement géologique et géodynamique de notre planète,
un nouveau paradigme qui bouleverse et remplace la théorie de la tectonique des plaques ;
(2) des sources d’énergie de la Terre, jusqu’alors imprévues, puissantes et variables, à savoir un géoréacteur de fission nucléaire terra-centrique
et l’énergie stockée de la compression protoplanétaire, y compris l’origine du champ géomagnétique et les raisons de sa variabilité ;
(3) un nouveau paradigme de la science du climat selon lequel la pollution particulaire, et non le dioxyde de carbone,
est la principale cause du réchauffement climatique anthropique ; et,
(4) de nouveaux paradigmes astrophysiques qui expliquent l’ignition thermonucléaire des étoiles, la matière noire entourant les galaxies,
l’origine des éléments lourds, et la raison pour laquelle la vaste multitude de galaxies dans l’Univers
ne présente que quelques modèles proéminents d’étoiles lumineuses.

sur amazon

- La lettre de l’IMCCE de juillet n°192. Ce mois-ci :
Observer le ciel d’été, La ceinture de Vénus
La pluie d’étoiles filantes des Perséides au mois d’août
Le passage de la Terre à l’aphélie en juillet 2022
Phénomènes astronomiques en juillet, visibilité de la Lune et des planètes
Phénomènes astronomiques en août, visibilité de la Lune et des planètes
Europe, la lune de Jupiter occulte une étoile
Observation des tau-Herculides 2022
Mesurez 4 occultations d’étoiles en France pour aider Lucy
Occultation de Vénus par la Lune

La lettre du guide du ciel, juillet 2022
Lever de la Voie lactée dans un paysage printanier éclairé par le jeune croissant lunaire

Science participative
Observez l’astéroïde Eurybate faire disparaître une étoile !
Participez à cette expérience collaborative géante consistant à observer une occultation d’étoile.

Quintette de Stephan
par le télescope James Webb 12jul22

A suivre pour ne rien rater :
- La chaîne YouTube d’Hugo Lisoir : dernières nouvelles des étoiles …
- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace
- INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace ; Ciel des Hommes

*100 000 étoiles (et infiniment plus -), un voyage dans les échelles, du Soleil à la galaxie
La galerie de photos astro du magazine Ciel et Espace

Astrologique
Conférences et Outils Astro 2022 d’Astrid Fallon

Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionnaliste de Jean Pierre NICOLA [1], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

nébuleuse planétaire
de l’anneau austral

UTILE

- Repérer dans le ciel les sondes en mission actuellement
- Eyes on the Solar System, nouvelle application de la NASA pour suivre Persévérance dans son voyage vers Mars
ainsi que les autres missions passées et à venir dans le système solaire.
- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
[UA<-UA]- Redéfinition de l’Unité Astronomique sur la base de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances

VOTRE ALMANACH-MEMO

Notez en regard vos observations quotidiennes de toutes sortes : astronomiques, météo, santé, humeur, comportement humain et animal, événementiel ...

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1découvreur du RET et fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 560


Accueil > Du 13 au 20 juillet 2022
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil