dans ce site

ZODIAC

Du 5 au 13 décembre 2023

Quatrième phase de la deuxième Lune d’Automne Nord / Printemps Sud


mardi 5 décembre 2023, par Rock’Astres

Du Dernier Quartier le 5 décembre 2023 à 5h49 UTC

A la Nouvelle Lune le 12 décembre à 23h31 UTC

le 13 décembre à 0h31 heure légale France métropole

La chronologie des Faits Célestes de la période dans la fiche résumé imprimable Cliquez sur la vignette ci-dessous

Retrouvez-nous pour l’actualité céleste en vidéo chaque semaine sur YouTube
et participez aux directs
Merci pour votre soutien
Ce bulletin astronomique en vidéo
Les photos de Loïc loicastro12 sur Instagram

Suivez en direct l’Actualité Astronomique et les Commentaires Astrologiques

Astronomie - Astrologie, quelle Relation entre les deux ?
Faut-il jeter le BéBé Astrologie avec l’eau de son bain ?
Nous avons découvert une grille de lecture fiable de soi-même et des autres, du monde et de l’univers ...
SORI’Astres, une Astrologie pour le 3e millénaire, pour passer de la pensée linéaire à la pensée multidimensionnelle ...
Vous voulez être beta lecteur ? Envoyez moi un email

Participez à mon sondage !.
Vos réponses me guident pour mieux répondre à vos attentes.

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’hiver du dimanche 29 octobre 2023, 1h00 UTC au dimanche 31 mars 2024, 1h00 UTC
UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné)
= heure légale d’été - 2 heures
= heure légale d’hiver - 1 heure
éclipse partielle
de Lune 28oct23 photo source

La Lune

A son Dernier Quartier, elle se lève toujours grosso modo au minuit vrai,
culmine au lever du Soleil et se couche au midi vrai
Puis, au fil des jours, en croissant de plus en plus fin, elle se lève de plus en plus tard en deuxième moitié de nuit,
culmine de plus en plus tard dans la matinée,
et se couche de plus en plus tard dans l’après-midi,
chaque jour, en moyenne, une heure plus tard que la veille
(au minimum 20 minutes, au maximum une heure et demi à notre latitude).
Dernier croissant le 11 décembre au matin
La Nouvelle Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo en même temps que le Soleil.

Au fil des jours et des nuits

Mardi 5 décembre

Aujourd’hui, l’amas globulaire Messier 80 sort du champ du coronographe Lasco C3.

- A 1h44 (heure légale française), il est 11h44 et le Soleil culmine au zénith à Noumea

Dernier Quartier de Lune à 6h49

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
Longitude de la Lune : 162°48’ - 13e degré du signe de la Vierge / Soleil Sagittaire
Devant la constellation du Lion (Leo) / Soleil Ophiuchus (Oph)
latitude Lune : +3°22’, descend
distance : 404 165 km soit 63,37 rayons terrestres
diamètre apparent : 29,3 minutes d’arc

- A 14h50, la Lune est conjointe à l’astéroïde (3) Junon dans le plan écliptique

- A 16h04, Mars arrive devant la constellation d’Ophiuchus

Mercredi 6 décembre

- A 2h07, la Lune arrive devant la constellation de la Vierge (Vir) ; longitude 172°20’ (23e VIE) ; latitude +2°40’, descend.

- A 10h08, Mercure conjoint Neptune en héliocentrique

- A 17h34, la Lune entre dans le signe de la Balance  ; Lg 180° à 210° ; sa latitude est alors de +2°04’, descend.

Jeudi 7 décembre

- A 0h53, le mouvement de Neptune redevient direct dans le plan équatorial

- A 1h36, la Lune se trouve dans le plan équatorial : elle passe en déclinaison Sud ;
déclinaison 0° ; ascension droite 12h 17m. Longitude écliptique 184°00’ (5e BAL), latitude +1°43’, descend

- A 4h26, Mercure entre dans le signe du Bélier en héliocentrique

- A 14h22, le mouvement de Neptune redevient direct dans le plan écliptique

- Aux alentours de 19h15, repérer l’astéroïde (15) Eunomia près de l’étoile Dabih

Vendredi 8 décembre

Aujourd’hui, l’amas globulaire Messier 4 sort du champ du coronographe Lasco C3.

- Au alentours de 1h00, la Terre se trouve dans le plan de l’équateur solaire

- A 12h47, Mars est conjointe à Antarès dans le plan écliptique

- Aux alentours de 13h00, Mercure à son Dernier Quartier

- A 16h23, la Lune passe au nœud descendant de son orbite :
dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Sud 203°40 (24e BAL) ; (ascension droite : 13h 27m, déclinaison -9°11 (descend) ;
distance 395 171 kilomètres soit environ 62,0 rayons terrestres .
L’axe des nœuds lunaires (dont le mouvement est rétrograde) est en signes Bélier/Balance, du 17 juillet 2023 au 12 janvier 2025.

Lune Vénus
près Spica 9dec23 6:00

- A 17h20, la Lune est conjointe à Spica dans le plan écliptique, l’étoile 2°00’ au Sud.
Spica (alpha de la Vierge) marque de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 25e degré du signe de la Balance -longitude moyenne de la date 204°10’11"].
Au cours de la nuit du 8 au 9 décembre, pour notre localisation, Spica se lève à 3h49 et la Lune à 4h20.

Cette nuit, maximum attendu de l’ essaim météoritique des Monocérotides de décembre

Samedi 9 décembre

Aujourd’hui, l’étoile Antarès sort du champ du coronographe Lasco C3

- A 4h34, la Lune entre dans le signe du Scorpion  ; Lg 210° à 240° ; sa latitude est alors de -0°33’, descend.

aspect de la Lune
10dec23 7:00 Cardan

- En cette fin de nuit, sur la Lune proche de sa libration minimale en longitude, apprécier le coucher du Soleil sur le cratère Grimaldi
et profitez-en pour repérer le cratère Cardanus.

Lune et Vénus de jour
9dec23 9h30

- Un peu avant 10h00, alors que les deux astres sont proches de leur culmination,
cherchez le croissant de Lune à l’oeil nu et, à partir de là, Vénus aux jumelles dans le jour.

- A 15h22, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan écliptique, la planète 3°19’ au Sud ; longitude 215°40’ (6e SCO)

- A 17h50, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan équatorial, la planète 3°38’ au Sud ; élongation solaire de Vénus 41° Ouest
Au matin de ce jour, la Lune se lève à 4h20 et Vénus à 4h37 pour notre localisation.
Les deux astres culminent aux alentours de 9h55 à notre méridien, à une trentaine de degrés de hauteur.
Il est possible de les repérer dans le jour avec des jumelles pour Vénus.

- Ce soir, pour la latitude 45°N, l’étoile Aldébaran se lève au coucher du Soleil

- Aux alentours de 17h30, la Lune atteint sa libration minimale en longitude (L= -6,0°) ; elle nous présente son Ouest au maximum ;
remarquer, au matin de ce jour, les formations au terminateur sur lesquelles le Soleil se couche.
Images fournies par l’Atlas Virtuel de la Lune, téléchargeable gratuitement.
Si vous regardez au télescope, tenez compte du fait que celui-ci renverse les images haut-bas et droite-gauche.

- A 17h45, la Lune est conjointe à l’astéroïde (2) Pallas dans le plan écliptique

- A 18h41, Vénus entre dans le signe de la Vierge en héliocentrique

- A 19h12, l’astéroïde (173) Ino est à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 21h12, la Lune arrive devant la constellation de la Balance (Lib) ; longitude 218°45’ (23e VIE) ; latitude -1°20’, descend.

- Cette nuit, maximum attendu de l’ essaim météoritiques des [sigma Hydrides ->#dramax]

Dimanche 10 décembre

Lundi 11 décembre

- A 1h02, Vénus arrive devant la constellation de la Balance (Lib)

- A partir d’aujourd’hui la lumière zodiacale est visible en fin de nuit avant le début de l’aube.

Lune dernier croissant
11dec23 7h30

- Aux alentours de 7h45 pour notre localisation, dernier croissant de cette lunaison
théoriquement visible à l’œil nu une trentaine de minutes avant le lever du Soleil ;
de 3,4%, 40 heures environ avant la Nouvelle Lune.
Au Sud-est (azimut 133°), à 7° de hauteur, alors que le Soleil est à 5° sous l’horizon.
Il se lève à 6h44 et le Soleil à 8h18.
Son élongation est de 20° Ouest ; il est devant la constellation d’Ophiuchus (Oph)
et marque le 19e degré du signe du Sagittaire.

- A 10h42, Neptune, revient devant la constellation des Poissons

- A 12h10, la Lune entre dans le signe du Sagittaire  ; Lg 240° à 270° ; sa latitude est alors de -3°01’, descend.

- A 12h48, la Lune arrive devant la constellation du Scorpion (Sco) ; longitude 240°20’ (1er SAG) ; latitude -3°03’, descend.

- A 14h15, la Lune sort des limites zodiacales Sud (-23°26’12") ; ascension droite 15h 53m ;
longitude écliptique 241°09’ (2e SAG), latitude -3°06’, descend

Mardi 12 décembre

- L’étoile Rigel au méridien à la mi- nuit (0h44 pour notre localisation, au Sud)

- A 0h52, la Lune est conjointe à la planète naine (1) Cérès dans le plan écliptique

- A 2h07, Vénus atteint sa latitude maximale en géocentrique

- A 2h08, l’astéroïde (319) Leona occulte l’étoile Bételgeuse pour une bande de Terre passant par le Sud de l’Italie et le sud de l’Espagne.

- A 6h06, la Lune est conjointe à Antarès dans le plan écliptique, l’étoile (alpha du Scorpion, m 1.1) 0°52’ au Sud ; longitude (apparente de la date) : 250°05’20".
En raison de la précession des équinoxes, Antarès marque, pour 72 ans depuis décembre 2016, le 11e degré du signe du Sagittaire.
Invisible.

- Aux alentours de 10h (9h UTC) l’ultime croissant de cette lunaison est observable depuis la Bolivie et le Paraguay.
Les fins croissants de Lune

- A 11h05, la Lune est conjointe à Mars dans le plan écliptique, la planète 3°30’ au Nord ; longitude 252°55’ (13e SAG)
- A 11h56, la Lune est conjointe à Mars dans le plan équatorial, Δ -3°34’ ; élongation solaire de Mars 7° Ouest. Invisible.

- A 16h16, la Lune arrive devant la constellation d’ Ophiuchus (Oph) ; longitude 255°34’ (16e SAG) ; latitude -4°02’, descend.

- A 23h02, Mercure entre dans le signe du Taureau en héliocentrique

Mercredi 13 décembre 2023

Nouvelle Lune à 0h31

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 260°39’ - 21e degré du signe du Sagittaire
Devant la constellation d’ Ophiuchus (Oph)
latitude Lune : -4°16’, descend
distance : 375 149 km soit 58,82 rayons terrestres
diamètre apparent : 31,5 minutes d’arc

- L’étoile Capella au méridien à la mi-nuit (0h44 pour notre localisation)

- A 5h54, le mouvement de Mercure devient rétrograde dans le plan équatorial
- A 8h09, le mouvement de Mercure devient rétrograde dans le plan écliptique

- A 10h10, la Lune arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr) ; longitude 266°16’ (27e SAG) ; latitude -4°31’, descend.

- Aux alentours de 15h00 (14h00 UTC), le croissant primeur de cette lunaison est théoriquement observable,
au moins avec un instrument au Sud de l’Océan Indien et à La Réunion peu après le coucher du Soleil
Les fins croissants de Lune

- A 16h31, la Lune entre dans le signe du Capricorne  ; Lg 270° à 300° ; sa latitude est alors de -4°39’, descend.

- A 22h53, la Lune atteint sa déclinaison minimale : -28°09’46" (Sud) par rapport au plan de l’équateur céleste ;
ascension droite 18h 16m ; longitude écliptique 273°46’ (4e CAP), latitude -4°46’ (descend).
Elle culmine au plus bas dans l’hémisphère Nord,
à 16° de hauteur pour la latitude 45°N, le 13 décembre aux alentours de 13h15
et le 14 décembre aux alentours de 14h15 pour notre localisation.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, ses hauteurs maximales de culmination augmentent d’ octobre 2016 à septembre 2026.
Elle sort des limites zodiacales Nord et Sud du mois de mars 2020 à février 2030
...

ciel d’automne
au Lac des Pises triangle de l’été et airglow photo source

LE SOLEIL

Couchers les plus précoces de l’année

En heure légale française (arrondie à la minute), il se couche :
- à 17h35, du 1er au 14 décembre à 40° de latitude Nord,
- à 17h18 du 7 au 13 décembre à 45° Nord
- à 16h58 du 8 au 16 décembre à 50° Nord

Sainte Luce

Le 13 décembre, jour de la Sainte Luce
"A la Sainte Luce le jour croît d’un saut de puce".
C’est le jour à partir duquel l’heure du coucher du Soleil commence à retarder, bien que la durée globale du jour diminue encore ;
mais le décalage dû à l’équation de temps devient plus important que l’avance du coucher de Soleil :
en cette période de l’année, le Soleil se lève, culmine et se couche chaque jour de plus en plus tard par rapport au midi moyen
et à partir du solstice -jour le plus court dans l’hémisphère Nord le 22 décembre, les jours commencent à rallonger
mais il faut attendre début janvier pour que le lever du Soleil cesse de retarder.

Constellation

parcours du Soleil
1sep23-10fev24

Devant la constellation d’ Ophiuchus (Oph) du 30 novembre au 18 décembre, 12h09.
Il arrivera alors devant le Sagittaire (Sgr)

- Ci-contre, sa position dans le plan équatorial devant les constellations, jour après jour du 1er septembre 2023, 0h TU (9e VIE) au 14 février 2024 , 0h TU (25e VER)

Signe

- Dans le signe du Sagittaire (longitude 240° à 270°) du 22 novembre, 15h02 (14h02 UTC) au 22 décembre, 4h27 (3h27 UTC) ;
il entrera alors dans le signe du Capricorne ; ce sera le solstice.

Zodiaque conditionaliste
naturel, universel

Signe du Sagittaire : nous sommes dans la troisième phase de la saison Automne Nord / Printemps Sud :
Les jours augmentent encore au Sud et de diminuent encore au Nord
l’Hémisphère Sud (-) reçoit un maximum d’ensoleillement (F) et encore un peu plus chaque jour (V)
alors que l’Hémisphère Nord (+) en reçoit un minimum (f) et encore un peu moins chaque jour (l)
- > L’ensoleillement du Sud (-) est majoritaire et il augmente (V)
/ l’ensoleillement du Nord (+) est minoritaire et il diminue (l)
Le pôle majoritaire (Sud) est croissant : la polarité dominante de la saison est donc « + » = excitation
- Cela se traduit, en formules conditionnalistes, par :
1- polarité directrice "+"
formule majeure : grande Force d’excitation associative F+
formule mineure, petite force d’inhibition protectrice f-

2- saison : signe d’automne Nord/printemps Sud
formule majeure : V- = V pour Vitesse car la polarité dominante croît et - pour Sud
formule mineure : l+ = l pour lenteur ou inertie car la polarité secondaire est décroissante et + pour Nord

3- période solsticiale
formule majeure : sens des Ensembles (sE)
formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

- Formules opposées et inverses :
La formule du Sagittaire est opposée à celle des Gémeaux 
= grande Force d’excitation naturelle (F+) / petite force d’inhibition extinctive (f-),
grande Vitesse d’excitation (V+) / petite lenteur d’inhibition (l-),
sens des Ensembles (sE) / formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

et inverse de celle du Cancer
= grande Force d’excitation d’inhibition protectrice (F-) / petite force d’excitation associative (f+),
Lenteur d’excitation (L+) / vitesse d’inhibition (v-),
sens des Ensembles (sE) / formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

- Retrouvez les thèmes des entrées du Soleil en signes ;
- Le zodiaque : signes et constellations et l’ebook "Signes et constellations du zodiaque, la différence
- Article "Le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; Poèmes

Nouvelle formation AstrolOutil, la trousse à outils de base pour l’interprétation d’un thème astrologique,
les premiers chapitres du module "le champ de l’action , le zodiaque" sont en ligne. Accès découverte gratuit pour le moment

équateur solaire
coordonnées héliographiques

la Terre dans le plan de l’équateur solaire

Le 7 décembre, la Terre se trouve dans le plan de l’équateur solaire.
En effet l’axe des pôles du Soleil (son axe de rotation sur lui-même) est incliné de 7,25° par rapport au plan de l’écliptique,
autrement dit l’écliptique (le plan de révolution de la Terre autour du Soleil) est incliné de cette valeur par rapport au plan de l’équateur solaire.
aux alentours du 7 mars, le pôle Sud solaire est à son maximum d’inclinaison vers la Terre.
la Terre repasse dans le plan de l’équateur solaire aux alentours du 6 juin .
aux alentours du 9 septembre, le pôle Nord solaire est à son maximum d’inclinaison vers la Terre ;
Plus de détails

L’équation de temps

Elle a atteint son second maximum négatif de l’année le 3 novembre ( -16m 27s).
Depuis ce jour, le midi vrai se produit de plus en plus tard par rapport au midi moyen.
L’équation de temps sera nulle le 25 décembre et atteindra son premier maximum positif de l’année le 12 février (+14m 11s)
Pour mieux comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

L’activité solaire

Le 4 décembre : 8 groupes de taches, totalisant 107 taches en tout.
Le 27 novembre, il y avait 169 taches en 11 groupes.
Le maximum de ce cycle 25 est attendu pour 2024. L’activité s’accroit avec des hauts et des bas.
Pour rappel, en 2022, un seul jour sans tache (le 6 juin), en 2021, 64 jours sans tache, en 2020, 208 ; en 2019, 281.
L’activité solaire sous tous ses aspects dans ce site en français spaceweatherlive.com/fr
C’est quoi une éruption solaire, rappel par Jean Pierre Martin
Une super tempête solaire a frappé la Terre il y a 150 ans.
Aujourd’hui, de nouvelles recherches révèlent que cela est beaucoup plus courant que nous le pensions, article issues.fr

Dans le champ du coronographe Lasco C3

- la planète Mars du 20 octobre au 17 décembre ;
l’amas globulaire Messier 80 du 21 novembre au 5 décembre
l’amas globulaire Messier 4 du 26 novembre au 8 décembre
l’étoile Antarès (alpha Scorpion) du 26 novembre au 9 décembre.

OBSERVER LE CIEL

Au méridien à la mi-nuit

Rigel
culmination à près de 45° de latitude Nord

- L’étoile Rigel (beta d’Orion) le 12 décembre (0h44 heure légale pour notre localisation).
Pour la latitude terrestre 45° Nord, elle culmine au Sud à 36° de hauteur.

Capella
culmination à près de 45° de latitude NOrd

[capel-<]L’étoile Capella (alpha du Cocher), magnitude 0.05, passe au méridien à la mi-nuit exactement le 13 décembre (0h44 heure légale pour notre localisation).
Elle culmine au zénith pour la latitude terrestre 47° Nord.
Au Sud de ce parralèle, elle culmine du côté du Nord ; au Nord de celui-ci, elle culmine du côté du Sud.

Lever achronique d’Aldébaran le 9 décembre : l’étoile se lève quand le Soleil se couche, à 17h11 pour notre localisation
Pour en savoir plus sur les levers et couchers cosmiques, achroniques et héliaques

Au minuit vrai le 13 décembre
0h45 pour notre localisation (44°36’N-2°12’E)
Capella est au zénith

Au Nord
le Dragon pique du nez, la Girafe culmine, la Grande Ourse s’élève
A l’Ouest
Pégase et les Poissons se couchent
A l’Est
s’lève le Lion
Au zénith

Au Sud
culmine Rigel d’Orion

Rendez-vous dans la vidéo

La lumière zodiacale

Elle est visible du 1er au 15 décembre en début de nuit, après le crépuscule,
au Sud-ouest, devant l’Est du Sagittaire et le Capricorne, pointant jusqu’à Saturne,
et du 11 au 25 décembre en fin de nuit, à l’Est-sud-est, devant la Balance et la Vierge, pointant Vénus

Dénommée "la main gauche de l’aube" par le poète persan Omar Khayyam,
elle est due à l’accumulation de poussières dans le plan de l’écliptique qui réfléchissent la lumière solaire.

En savoir plus sur la lumière zodiacale.

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

Dans la nuit du 8 au 9 décembre, maximum des Monocérotides de décembre (MON), radiant Licorne (Mon),
actif du 4 au 20 décembre ; taux horaire zénithal maximum 3 ; lever aux alentours de 19h45

Dans la nuit du 9 au 10 décembre, maximum des sigma Hydrides (HYD), radiant Hydre femelle (Hya),
actif du 2 au 20 décembre ; taux horaire zénithal maximum 7 ; lever aux alentours de 21h50

Aussi :
Orionides de novembre (NOO), radiant Orion (Ori), actif du 14 novembre au 6 décembre ; maximum le 28 novembre.

Taurides Nord (NTA), radiant Taureau (Tau) -devant les Pléiades, actif du 20 octobre au 10 décembre ;
corps parent : comète 2P/Enke ; maximum le 13 novembre

Géminides (GEM, radiant Gémeaux (Gem),
actif du 3 au 20 décembre ; maximum le 14 décembre

Leo minorides de décembre (LMI), radiant Petit Lion (LMi), actif du 4 décembre au 4 février ; maximum le 20 décembre

Coma Berenicides (COM), radiant Chevelure de Bérénice (Com), actif du 11 au 23 décembre ; maximum le 16 décembre

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

dans l’ordre de visibilité du soir au matin

MERCURE

VISIBILITE

ciel Sud-ouest
12dec23 17:45 Mercure
ciel Sud-ouest
4dec23 18:15 planète Mercure

Elle est du soir depuis sa conjonction supérieure au Soleil le 20 octobre (Pleine Mercure) .
Son élongation au Soleil passe de 21° à 18° Est.
Elle a atteint son élongation maximale le 4 décembre

Pour notre localisation, elle se couche une heure 15 minutes après le Soleil le 5 décembre et une heure 12 minutes après lui le 12.
Sa remontée en latitude compense la baisse de son éclat ; Magnitude -0.4 à +0.3.
Il faut toutefois d’excellentes conditions atmosphériques pour la repérer.
Elle sera en conjonction inférieure le 22 décembre (Nouvelle Mercure).
Sa dernière conjonction inférieure date du 6 septembre ;
son élongation Ouest maximale du 22 septembre : 17°51’

Gibbeuse décroissante, sa fraction éclairée passe de 61% à 31% ;
elle est à son Dernier Quartier le 8 décembre aux alentours de 13h00.

- Son diamètre apparent, 8,3 secondes d’arc le 13 décembre, augmente.

MOUVEMENT

parcours de Mercure
1nov23-10mar24

- Son mouvement, direct depuis le 15 septembre (9e VIE), devient rétrograde ;
Mercure est stationnaire à l’Est du Soleil le 13 décembre
- à 5h54 dans le plan équatorial (ascension droite 18h 37m 10s, déclinaison -23°58’ -hors limites zodiacales, monte),
- à 8h09 dans le plan écliptique à la longitude 278°29’20" (9e CAP), latitude -0°47’ (monte).
Elle reprendra son mouvemment direct le 2 janvier dans le plan écliptique (23e SAG)
et dans le plan équatorial (AD 27h 26m)

CONSTELLATION
- Devant la constellation du Sagittaire (Oph) du 28 novembre au 26 décembre.
Elle reviendra alors devant Ophiuchus (Oph) en raison de sa rétrogradation

Ci-contre son parcours du 1er août 2023 (5e VIE) au 30 janvier 2024 (21e CAP)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) du 1er décembre au 23 décembre ;
elle reviendra alors dans le signe du Sagittaire en raison de sa rétrogradation.
Elle reprendra son mouvement direct le 2 janvier dans le 23e degré de ce signe et reviendra en Capricorne le 14 janvier.

- En héliocentrique, elle signe Poissons du 30 novembre au 7 décembre,
Bélier jusqu’au 12 décembre, puis Taureau jusqu’au 17 décembre.
.- Elle entre dans le signe du Bélier le 7 décembre à 4h26 ; longitude 0°, latitude -5°14’, monte.
.- Elle entre dans le signe du Taureau le 12 décembre à 23h02 ; longitude 30°, latitude -2°12’, monte.

- En latitude Sud depuis le 27 octobre (nœud descendant), elle monte
depuis son dernier minimum le 27 novembre en héliocentrique et en géocentrique.
Elle passera à son noeud ascendant le 16 décembre.
Prochain maximum le 29 décembre (+3°07’) en géocentrique ; le 30 décembre en héliocentrique.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 7 octobre,
elle monte depuis son dernier minimum le 29 novembre : -25°52’
Elle est hors limites zodiacales Sud du 15 novembre au 15 décembre.
Elle monte jusqu’au 31 décembre à -20°07’, puis descendra à nouveau jusqu’au 24 janvier à -22°57’ ;
elle passera en déclinaison Nord le 10 mars.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,366 à 0,325 UA, diminue depuis son aphélie le 6 novembre (0,466 UA) ;
elle sera au périhélie le 20 décembre (0,307 UA).

- Sa distance à la Terre : 0,998 à 0,815 UA, diminue depuis son apogée le 27 octobre (1,435 UA) ;
prochain périgée le 23 décembre (0,628 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique
Dernière conjonction avec Mars le 29 octobre
La prochaine sera sa conjonction inférieure au Soleil le 22 décembre puis à nouveau avec Mars le 28 décembre.

-en héliocentrique
Elle est conjointe à Neptune le 6 décembre à 10h08 ; longitude 356°24’ (27e POI) ; latitude Mercure -5°31’ (monte), Neptune -1°14’ (descend).
La précédente était avec Saturne le 1er décembre
La prochaine sera avec Jupiter le 15 décembre

SATURNE

ciel Sud
13dec23 20:00 planètes Saturne Neptune Jupiter Uranus
ciel Sud-est
4dec23 19:15 planètes Saturne Neptune Jupiter Uranus

VISIBILITE
Elle culmine aux alentours de 18h00 et se couche aux alentours de 23h10.
Elle est encore bien visible, en très bonnes conditions d’observation en début de nuit.

Son élongation passe de 79° à 71° Est.
Elle est passée en quadrature Est le 23 novembre ;
à l’opposition du Soleil le 27 août "Pleine Saturne".
Elle sera conjointe au Soleil le 28 février 2024,
sa prochaine opposition sera le 8 septembre 2024.
Sa dernière quadrature Ouest date du 28 mai 2023,
sa dernière conjonction au Soleil du 16 février 2023 (Nouvelle Saturne).

Magnitude 1.3.
L’inclinaison de ses anneaux passe de +10,2° à +9,2° en décembre.
Elongation maximale de Titan à l’Ouest le 9 décembre à 11h56

parcours de Saturne
1jul22-31jul25

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 4 novembre (1er POI).
Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 7 février 2024
Prochaine rétrogradation du 29 juin (20e POI) au 15 novembre 2024 (13e POI).

CONSTELLATION
Devant la constellation du Verseau (Aqr) du 13 février 2023 au 19 avril 2025.
elle arrivera alors devant les Poissons (Psc)

Ci-contre son parcours du 1er septembre 2022 au 31 juillet 2025

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons (longitude 330° à 0°) du 7 mars 2023 au 25 mai 2025 ; elle entrera alors dans le signe du Bélier ;
puis sa rétrogradation la ramènera en Poissons du 1er septembre 2025 au 13 février 2026

En héliocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 9 mai 2023 au 15 novembre 2025 ; elle entrera alors dans le signe du Bélier.

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)

- En géocentrique, elle monte : elle a atteint un minimum le 15 septembre à -1°47’ ;
prochain maximum le 7 février 2024 à -1°36’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010, globalement elle monte en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’).
Son dernier minimum date du 1er novembre : -12°54’ ;
elle atteindra son prochain maximum le 23 juillet 2024, à -6°16’.
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (9,743 UA) le 12 décembre, diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA).
Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

- Sa distance à la Terre augmente de 9,893 à 10,017 UA
elle est passée au périgée le 27 août (8,763 UA) ; prochain apogée le 28 février 2024 (10,71 UA)

CONJONCTIONS
- En géocentrique
La précédente était avec Mercure le 2 mars
La prochaine sera quasi simultanément avec le Soleil et Mercure le 28 février 2024

- En héliocentrique
La dernière était avec Mercure le 1er décembre
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 28 février

NEPTUNE

VISIBILITE

localiser Neptune
12dec23 19:00 champ 10°
localiser Neptune
5dec23 20:00 champ 11°

Elle culmine aux alentours de 19h25 et se couche aux alentours de 1h15.
Elle est en excellentes conditions d’ observation au télescope en cette période sans Lune.

Son élongation au Soleil passe de 102° à 94° Est.
Elle est passée à l’ opposition du Soleil le 19 septembre
et sera en quadrature Est le 18 décembre.
Elle sera conjointe au Soleil le 17 mars 2024 (28e POI) ;
Prochaine opposition le 21 septembre 2024.

Dernière quadrature Ouest le 19 juin ; conjonction au Soleil le 16 mars 2023 (Nouvelle Neptune) ; quadrature Est le 17 décembre 2022.

Magnitude 7.9.
Diamètre apparent 2,3 secondes d’arc.

parcours de Neptune
2022-2029

CONSTELLATION
Après un petit retour devant la constellation du Verseau depuis le 27 novembre
où elle a repris son mouvement direct,
elle revient devant les Poissons (Psc) le 11 décembre à 10h42 ;
longitude écliptique 354°53’ (25e POI) ; latitude -1°14’, monte.
Elle y reste désormais jusqu’au 22 mai 2029 ; elle arrivera alors devant la Baleine (Cet),
passera plusieurs fois de cette constellation à celle des Poissons (Psc)
et arrivera devant le Bélier (Ari) le 28 mai 2039.

Ci-contre son parcours de 2022 à 2029

MOUVEMENT
Son mouvement, rétrograde depuis le 30 juin (28e POI), redevient direct ;
Neptune est stationnaire à l’Est du Soleil le 7 décembre
- à 0h53 dans le plan équatorial (ascension droite 23h43m13s, déclinaison -3°10’ -monte)
- à 14h22 dans le plan écliptique à la longitude 354°53’17" (25e POI), latitude -1°15’ (monte).
Fin de boucle de rétrogradation le 26 mars 2024.
Prochaine rétrogradation du 2 juillet (30e POI) au 7 décembre 2024 (28e POI)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En héliocentrique, elle signe Poissons du 9 décembre 2011 au 20 juillet 2025 ;

En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011

- En latitude Sud depuis 2003.
En héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable).
En géocentrique, elle monte depuis le 28 septembre (-1°16’) ;
prochain maximum le 7 mars 2024, à -1°12’58’’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint son plus grand minimum en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle remonte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un palier de déclinaison minimale le 4 décembre (-3°10’)
Prochain maximum le 28 juin (-1°12’).

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (29,904 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette faible variation est due au fait qu’elle effectue sa révolution autour du Soleil en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 29,816 UA le 12 décembre, augmente depuis son périgée le 18 septembre (28,902 UA).
Prochain apogée le 18 mars 2024 (30,897 UA)

CONJONCTIONS planétaires
- En géocentrique,
Les dernières avec le Soleil (Nouvelle Neptune) et Mercure le 16 mars 2023.
La prochaine sera avec Mercure le 8 mars 2024.

- En héliocentrique,
Elle est conjointe à Mercure le 6 décembre à 10h08.
La précédente était avec la Terre le 19 septembre
et avant avec Mercure le 9 septembre
La prochaine sera avec à nouveau avec Mercure le 3 mars 2024

JUPITER

Jupiter 28dec23
animation photo source

VISIBILITE
Elle culmine aux alentours de 22h00 et se couche aux alentours de 4h50.

Son élongation au Soleil passe de 144° à 135° Est.
Elle est passée à l’ opposition du Soleil le 3 novembre (Pleine Jupiter) ;
elle sera en quadrature Est le 27 janvier 2024.
Prochaine conjonction au Soleil le 18 mai 2024.

Dernière quadrature Ouest le 7 août ; conjonction au Soleil le 12 avril (Nouvelle Jupiter) ;

CONSTELLATION

parcours de Jupiter
1fev23-11avr24

Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 19 mai au 28 avril 2024 ; elle arrivera alors devant le Taureau (Tau).
Ci-contre son parcours du 1er février 2023 au 11 avril 2024

Phénomènes remarquables de ses lunes galiléennes Io, Europe, Ganymède et Callisto
Retrouvez la liste des phénomènes observables cette semaine sur la fiche mémo pdf.

MOUVEMENT
- Son mouvement est rétrograde depuis le 4 septembre (16e TAU)
Elle reprendra son mouvement direct le 1er janvier 2024 (6e TAU). Fin de boucle le 23 mars 2024

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
-En géocentrique, elle est dans le signe du Taureau du 16 mai 2023 au 25 mai 2024 ;
elle y effectue sa rétrogradation du 4 septembre au 1er janvier.

En héliocentrique, elle signe Taureau du 14 juillet 2023 au 10 juin 2024

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle monte depuis le 12 décembre 2022 où elle a atteint son minimum : -1°18’ ;
(invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique)
Elle passera à son noeud ascendant le 19 septembre 2025
et atteindra son maximum le 7 novembre 2028 (+1°18’)

En géocentrique, elle monte depuis son dernier minimum le 21 octobre : -1°25’ ;
prochain maximum le 26 juillet 2024 (-0°41’)

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 13 janvier 2023, globalement elle monte tout en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Actuellement elle descend, prochain minimum le 26 décembre : +12°14’.
Dernier maximum le 1er septembre : +15°08’
Elle passera en déclinaison Nord le 5 septembre 2028.

DISTANCES
Sa distance au Soleil : 4,981 UA le 12 décembre, augmente depuis son périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).
Elle s’éloigne du Soleil jusqu’à son prochain aphélie le 28 décembre 2028 (5,450 UA).

- Distance à la Terre : elle augmente de 4,150 à 4,232 UA ;
elle était au périgée le 1er novembre (3,982 UA) ; elle sera à l’ apogée le 21 mai 2024 (6,027 UA).

CONJONCTIONS PLANETAIRES
En géocentrique
La dernière était avec le Soleil le 11 avril (Nouvelle Jupiter).
La prochaine sera le 18 mai 2024 avec le Soleil à nouveau,
puis avec Vénus le 23 mai 2024 et Mercure le 4 juin 2024.

En héliocentrique,
Dernière conjonction avec la Terre le 3 novembre ;
précédemment avec Vénus le 30 septembre
La prochaine sera avec Mercure le 15 décembre.

URANUS

VISIBILITE

localiser Uranus
13dec23 20:00 champ 13°
localiser Uranus
5dec23 20:00 champ 13°

Son élongation au Soleil passe de 157° à 149° Est.
Elle est passée à l’ opposition du Soleil le 13 novembre ; elle sera en quadrature Est le 8 février 2024
et conjointe au Soleil le 13 mai 2024 (Nouvelle Uranus).

Sa quadrature Ouest date du 16 août ; sa dernière conjonction au Soleil du 9 mai (Nouvelle Uranus).

Elle culmine aux alentours de 22h50 et se couche aux alentours de 6h05.
Elle peut-être repérée aux jumelles entre Jupiter et les Pléiades.
Elle est en très bonnes conditions d’observation au télescope cette semaine.

CONSTELLATION

parcours d’Uranus
2021-2028

Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 6 février 2019 au 23 mai 2024.

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2021 à 2028

MOUVEMENT
-Son mouvement est rétrograde depuis le 29 août (24e TAU).
Elle reprendra son mouvement direct le 19 janvier 2024 (20e TAU) et achèvera sa boucle de rétrogradation le 12 mai.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
Elle signe Taureau :
- en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
- en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025
et du 8 novembre 2025 au 25 avril 2026.
Elle y avait fait une première entrée du 15 mai au 6 novembre 2018.

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 (-0°46’) ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.
- En géocentrique, elle monte depuis son dernier minimum le 18 octobre -0°19’.
Prochain maximum le 28 juin 2024, à -0°15’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, globalement elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum le 28 août à +18°14’.
Actuellement, elle descend ; prochain minimum le 25 janvier 2024 : +17°11’
Elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’), légèrement hors limites zodiacales.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 19,616 UA le 12 décembre, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre, 18,764 UA le 12 décembre, augmente
depuis son périgée le 13 novembre (18,63 UA) 2023 ; elle sera à l’ apogée le 13 mai 2024 (20,60 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique
La dernière était avec le Mercure le 4 juin
La prochaine sera avec Jupiter le 21 avril 2024.

- En héliocentrique,
Conjonction précédente avec la Terre le 13 novembre (opposition Soleil-Uranus en géocentrique)
et auparavant avec Vénus le 9 octobre
La prochaine sera avec Mercure le 16 décembre.

VENUS

ciel Sud-Est
13dec23 6:30 Vénus
ciel Sud-est
5dec23 6h30 planète Vénus

VISIBILITE
Du matin depuis sa conjonction inférieure le 13 août (Nouvelle Vénus),
elle a atteint son élongation Ouest maximale le 24 octobre.
Elle est toujours bien brillante dans le ciel de l’aube.
Elle est conjointe à la Lune le 9 décembre

Elle se lève à 4h28 le 5 décembre pour notre localisation, soit 3 heures 46 minutes avant le Soleil
et à 4h46 le 12 décembre, soit 3 heures 33 minutes avant lui.
Elle va rester bien visible jusqu’en janvier puis deviendra très difficile à voir à partir de février dans l’hémisphère Nord.
Elle sera en conjonction supérieure le 4 juin 2024 (Pleine Vénus)
et sera occultée par le Soleil.
Elle réapparaîtra dans le ciel du soir dans le courant de l’été 2024.

Magnitude -4.2 ;
dans tous les cas, elle est toujours le 3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune.

Disparition de Vénus
derrière la Lune 9nov23 Caen 10:52 photo source
réapparition de Vénus
après son occultation par la Lune 9nov23 photo source

Gibbeuse croissante, sa portion éclairée passe de 69% à 72%.
Elle a passé son Premier Quartier le 22 octobre. Elle sera en Pleine Vénus le 4 juin 2024 (conjonction supérieure)

- Son diamètre apparent diminue ; il passe de 16,6 secondes d’arc le 5 décembre à 15,7 secondes d’arc le 12.

parcours de Vénus
1aou23-13fev24

MOUVEMENT
Son mouvement est direct, jusqu’au 2 mars 2025 (11e BEL) ; elle aura fait alors un tour complet du zodiaque
après sa dernière rétrogradation, du 23 juillet (29e LIO) au 4 septembre 2023 (13e LIO). Fin de boucle le 7 octobre.

Ci-contre son déplacement du 1er août 2023 (28e LIO) au 13 février 2024 (26e CAP)

CONSTELLATION
- Devant la constellation de la Vierge (Vir) depuis le 2 novembre,
elle arrive devant la Balance (Lib)
le 11 décembre à 1h02 ; longitude écliptique 217°20’ (8e SCO), latitude +2°15’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 31 décembre ; elle arrivera alors devant le Scorpion (Sco)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Scorpion (longitude 210° à 240°)
du 4 décembre au 29 décembre ; elle entrera alors dans le signe du Sagittaire.

En héliocentrique, elle signe Lion du 21 novembre au 9 décembre puis Vierge jusqu’au 28 décembre .
Elle entre dans le signe de la Vierge le 9 décembre à 18h41 ; longitude 150°, latitude +3°15’, monte.

- En latitude Nord depuis le 25 octobre (nœud ascendant),
en géocentrique, elle monte jusqu’au 12 décembre, 2h07 :
elle atteint sa latitude maximale : +2°18’35’’ (variable) ; longitude 218°35’ (9e SCO).
Elle atteindra son maximum le 20 décembre en héliocentrique +3°23’, invariable.
Elle sera à son noeud descendant le 13 février 2024.
Dernier minimum le 21 août en géocentrique : -8°05’ (variable) et le 30 août en héliocentrique

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 11 novembre, elle descend.
Prochain minimum le 28 janvier 2024 à -22°28’ ; elle reste en déclinaison Sud jusqu’au 7 avril.
Dernier maximum le 19 septembre : +11°26’’.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,719 UA le 12 décembre, augmente depuis son périhélie le 28 novembre (0,718 UA) ;
Elle sera à l’ aphélie le 19 mars (0,728 UA)

- Sa distance à la Terre augmente de 1,004 à 1,058 UA ;
elle est passée au périgée le 13 août (0,288 UA) ; elle sera à l’ apogée le 5 juin 2024 (1,735 UA).

CONJONCTIONS avec autres planètes
- En géocentrique,
La dernière était avec le Soleil le 13 août (conjonction inférieure)
La suivante sera avec Pluton le 17 février 2024 puis avec Mars le 22 février

- En héliocentrique,
Sa dernière conjonction était avec Uranus le 9 octobre.
La prochaine sera avec Mercure le 18 janvier.

MARS

VISIBILITE
Elle est du matin depuis sa conjonction au Soleil le 18 novembre,
encore tout à fait invisible.
Conjointe à la Nouvelle Lune le 12 décembre.

Elle se lève 23 minutes avant le Soleil le 5 décembre et 32 minutes avant lui le 12.
Son élongation passe de 4° à 7° Ouest.
Elle sera en quadrature Ouest le 14 octobre 2024 ;
sa prochaine opposition aura lieu le 16 janvier 2025
et sa prochaine conjonction le 9 janvier 2026

Magnitude : 1.4. Diamètre apparent : 3,8 secondes d’arc.

parcours de Mars
1aou23-13fev24

MOUVEMENT
- Son mouvement est direct ;
dernière rétrogradation du 30 octobre 2022 (26e GEM) au 12 janvier 2023 (9e GEM) ; fin de boucle le 16 mars 2023.
La prochaine aura lieu du 6 décembre 2024 (7e LIO) au 24 février 2025 (18e CAN).

CONSTELLATION
Devant la [constellation du Scorpion (Sco) depuis le 25 novembre,
elle arrive devant Ophiuchus (Oph) le 5 décembre à 16h04 ; longitude 248°01’ (9e SAG), latitude -0°17’, descend ;
elle reste devant cette constellation jusqu’au 31 décembre ; elle arrivera alors devant le Sagittaire (Sgr)

Elle est conjointe à Antarès le 8 décembre à 12h47 dans le plan écliptique,
l’étoile (alpha Scorpion) 4°15’ au Sud ; longitude écliptique de la date : 250°05’19’’. Invisible.

Ci-joint son parcours du 1er août 2023 (14e VIE) au 13 février 2024 (30e CAP).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En géocentrique elle est dans le signe du Sagittaire (longitude 240° à 270°) du 24 novembre au 4 janvier ;
elle entrera alors dans le signe du Capricorne.
.
En héliocentrique, elle signe Sagittaire du 27 novembre au 21 janvier

- En latitude Sud depuis le 6 novembre (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 12 avril 2024 en héliocentrique (-1°50’, invariable) et le 26 avril en géocentrique (-1°15’, variable).
Elle passera à son noeud ascendant le 6 septembre 2024.
Dernier maximum le 8 janvier 2023 en géocentrique : +2°50’ (variable) ;
le 22 avril en héliocentrique : +1°50’ (invariable)

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 30 août, elle descend
Prochain minimum le 7 janvier 2024 : -24°02’ ; elle sera hors-limites zodiacales Sud du 20 décembre au 23 janvier
Elle passera en déclinaison Nord le 4 mai 2024.
Dernier maximum le 19 mars 2023 : +25°36’.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 1,505 UA le 12 décembre, diminue depuis son aphélie le 30 mai 2023 (1,666 UA) ;
prochain périhélie le 8 mai 2024 (1,381 UA)

- Sa distance à la Terre diminue de 2,495 à 2,477 UA ;
elle est passée à l’ apogée le 18 octobre 2023 (2,550 UA) ;
prochain périgée le 12 janvier 2025 (0,642 UA)

CONJONCTIONS
- En géocentrique,
La précédente était avec le Soleil le 18 novembre->http://rockastres.org/spip.php?article1226#macopla] (Nouvelle Mars)
celle d’ avant avec Mercure le 29 octobre.
La prochaine sera avec Mercure le 17 février 2024.

En héliocentrique
La précédente était avec Mercure le 25 octobre
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 11 février 2024.

SAISONS
C’est l’ été Nord / hiver Sud du 13 juillet 2023 (solstice) au 12 janvier 2024 (équinoxe d’Automne Nord / Printemps Sud)

Durée des saisons sur Mars
Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

PETITES PLANETES

(134340) Pluton

Magnitude 15.2, éclat en diminution.
Son élongation au Soleil passe de 45° à 38° Est.
Elle est passée en quadrature Est le 21 octobre 2023 et sera conjointe au Soleil le 21 janvier 2024 (Nouvelle Pluton).
Prochaine opposition le 23 juillet 2024
Dernière opposition au Soleil le 21 juillet 2023 ;
dernière quadrature Ouest le 20 avril ; conjonction au Soleil le 18 janvier 2023 (Nouvelle Pluton).

parcours de Pluton
2018-2028

- Son mouvement est direct depuis le 10 octobre 2022 (28e CAP).
Dernière rétrogradation du 1er mai (1er VER) au 10 octobre 2022 (28e CAP).
Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 1er février 2024 (longitude 300°02’24").
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 2 mai (3e VER) au 11 octobre 2024 (30e CAP).

Constellation
Devant le Sagittaire (Sgr) depuis le 8 juillet,
après un premier passage devant le Capricorne (Cap) du 1er mars 2023 au 8 juillet
en raison de sa rétrogradation ;
elle sera à nouveau devant le Capricorne (Cap) à partir du 3 janvier 2024.

Signe
En héliocentrique elle est dans le signe du Capricorne depuis le 10 août 2008 ;
elle entrera dans le signe du Verseau le 2 avril 2024 et y restera jusqu’en mars 2043.

En géocentrique, elle est en Capricorne jusqu’au 31 janvier 2024,
après une première entrée dans le signe du Verseau du 18 avril au 14 mai,
ceci en raison de sa rétrogradation.
Elle sera en Verseau une deuxième fois du 31 janvier au 14 août 2024,
puis reviendra encore en Capricorne jusqu’au 6 décembre 2024 où elle entrera en Verseau pour y séjourner 19 ans.
Voir article L’entrée de Pluton dans le signe du Verseau

Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

Dans le plan équatorial
- En déclinaison Sud depuis 1988, globalement elle descend en fluctuant au gré de ses rétrogradations ;
actuellement, elle monte, depuis le 12 octobre -minimum à -23°15’
Son dernier maximum date du 7 avril : -22°29’ ; le prochain sera le 8 avril 2024 : -22°36’
Elle atteindra son minimum absolu en octobre 2030 : -23°53’.
De 2025 à 2035 elle sortira des limites zodiacales Sud, chaque année, grosso modo de juillet à décembre,
Elle sera autour du plan de l’équateur de 2106 à 2109 ; après quoi elle restera en déclinaison Nord.

Distances
au Soleil
- Sa distance au Soleil augmente de 34,905 à 34,910 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

à la Terre
Sa distance à la Terre augmente de 35,584 à 35,678 UA.
Elle est passée au périgée le 19 juillet (33,797 UA) ;
elle sera à l’ apogée le 23 janvier 2024 (35,920 UA).

Conjonctions planétaires
- En géocentrique,
la dernière avec Mercure le 10 février 2023
Les prochaines seront avec Mercure le 5 février 2024, Mars le 13 février 2024 et Vénus le 17 février 2024

- En héliocentrique,
Sa précédente conjonction était avec Mercure le 21 novembre
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 17 février

Petites planètes à l’opposition

dans le plan équatorial
- le 9 décembre, 19h12, (173) Ino,
devant Orion (Ori), déclinaison -0°, magnitude 11.9 ; longitude écliptique 18e GEM

Lune conjoint

- (3) Junon, m 10.0, qui se trouve devant le Lion (Leo)
le 5 décembre à 14h50 dans le plan écliptique, l’astéroïde 9°35’ au Sud ; longitude 17e VIE

- (2) Pallas, m 9.5, qui se trouve devant la Vierge (Vir)
le 9 décembre à 17h45 dans le plan écliptique, l’astéroïde 16°41’ au Nord ; longitude 9e SCO

- (1) Cérès, m 8.8, qui se trouve devant le Scorpion (Sco) le 12 décembre
à 0h52 dans le plan écliptique, la planète naine 5°57’ au Nord ; longitude 8e SAG.

A remarquer au télescope

(15) Eunomia
près Dabih du Capricorne 7dec23 19:15

Le 7 décembre, aux alentours de 19h15 (15) Eunomia, magnitude 10.5, à 10 minutes d’arc seulement de l’étoile Dabih (beta Capricorne)

Occultation d’étoile par un astéroïde

Bételgeuse par (319) Leona le 12 décembre

bande de visibilité
de l’occultation de Bételgeuse 12dec23

Comètes

comètes observables actuellement

Comète
12P/Pons-Ruisseaux 2dec23 photo source

ACTUALITE SPATIALE ET AERONAUTIQUE

Lune
Un audit le confirme, la NASA ne pourra sans doute pas marcher sur la Lune en 2025, article clubic.com

Analyse d’ échantillons d’ Apollo 17 :
de minuscules cristaux révèlent que la Lune est des millions d’années plus vieille qu’on ne le pensait auparavant, article issues.fr

Entreprises spatiales
Mission SunRISE de la NASA : six mini-satellites prêts à éclairer les mystères solaires, article issues.fr

Amazon engage finalement SpaceX pour lancer des satellites Kuiper, article siecledigital.fr

Le doublé « 250 fois » de SpaceX :
le 1er décembre, SpaceX a d’une part réussi sa 250e mission orbitale d’affilée depuis janvier 2017,
et a d’autre part récupéré un premier étage de lanceur pour la 250e fois depuis décembre 2015Kuiper, article air-cosmos.com.

Le premier satellite espion sud-coréen lancé par SpaceX, article journaldemontreal.com.

Les trous rougeâtres produits dans l’atmosphère par les fusées de SpaceX pourraient devenir un problème, article science-et-vie.com.

Astéroïdes
Lucy : première observation d’une binaire de contact lune !, article Observatire Côte d’Azur

Petites lunes, astéroïdes, planètes... Comment on va recréer les sols extraterrestres dans un « ascenseur », article 20minutes.fr.

Dans la Ceinture d’astéroïdes, l’objet 33 Polyhymnia se démarque :
sa densité de 75 g /cm-3 est la plus élevée parmi tous les objets célestes détectés.
Surtout, aucun des éléments du tableau périodique n’est en mesure d’afficher une telle densité ! Alors quoi ?, article science-et-vie.com

Deux nouveaux astéroïdes géocroiseurs découverts près de la Terre :
"Potentiellement dangereux", l’un d’entre eux mesure 170 mètres de diamètre, article lindependant.fr

Stations spatiales
le 28 novembre 2023, la CMSA (China Manned Space Agency, l’agence chargée des vols habités en Chine)
a publié pour la première fois sur son site web des clichés de l’ensemble de sa station spatiale avec ses 3 modules pris depuis l’orbite, article cite-espace.com.
Voir aussi aerocontact.com, cieletespace.fr, futura-sciences.com.

Tiangong
la station spatiale chinoise photo source

Rendez-vous spatial : la cargaison critique de Progress 86 arrive à la Station spatiale internationale, article issues.fr

Pourquoi le premier astronaute handicapé de l’histoire pourrait ne jamais aller dans l’espace, article dhnet.be

Télescopes spatiaux
Antiquité cosmique : les anciennes étoiles de l’amas globulaire NGC 2210 exposées par Hubble, article issues.fr.

amas globulaire
NGC 2210 dans le Grand Nuage de Magellan photo source

Le Télescope spatial James Webb a découvert une galaxie poussiéreuse de formation d’étoiles du premier univers,
ce qui remet en question les hypothèses antérieures sur la prévalence et la composition des galaxies,
et offre de nouvelles perspectives sur l’histoire cosmique et l’évolution des galaxies, article issues.fr.

« Teenage Galaxies » dévoilées : aperçu remarquable du télescope spatial Webb sur l’univers primitif, article issues.fr.

A suivre pour ne rien rater :
- Le calendrier des lancements spatiaux
- La chaîne YouTube d’Hugo et Maxime Lisoir : dernières nouvelles des étoiles, le tour de l’actualité spaciale …
- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
Suivez l’actualité spatiale, sans oublier son histoire ! facebook.com/internationalspacestation83
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace
- Ciel des Hommes, INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace.

DECOUVERTES ET PUBLICATIONS

La lettre du guide du ciel, 1er décembre 2023 de Guillaume Cannat
Une averse de Géminides

- La lettre de l’IMCCE de décembre n°207. Ce mois-ci :
Observer la conjonction Lune-Jupiter
La pluie météoritique des Géminides
Le solstice d’hiver 2023
Ciel du mois : Phénomènes astronomiques ; Visibilité de la Lune et des planètes ; Cartes du ciel
À la mesure du ciel, épisode 10 : « Le ciel à la carte »
Occultation de Bételgeuse par l’astéroïde (319) Leona le 12 décembre

l’étoile Bételgeuse
février 2020 photo source

Une nouvelle pluie de météores devrait naître en décembre !
Retour en images sur l’éclipse partielle de Lune du 28 octobre 2023
L’occultation de Vénus par la Lune du 9 novembre 2023 en images

Fin des dinosaures : la météorite n’a été que le coup de grâce, voici le vrai coupable de leur disparition, article futura-sciences.com

Percer les secrets les plus profonds de la Terre : le rôle quantique du fer dans la formation planétaire, article issues.fr

Réimaginer le cosmos : une nouvelle théorie unit la gravité d’Einstein à la mécanique quantique, article issues.fr

Rappels
Astronews du 22 novembre 2023 ; au sommaire :
Gaia et la Voie Lactée : CR conf SAF de F. Hammer le 8 Nov 2023
Euclid : Premières images révélées !
Europe Spatiale : Que dire qui ne soit pas négatif ?
JWST :.Des nouveautés dans l’atmosphère de Jupiter.
JWST : Avec Hubble, la vue la plus colorée de l’Univers.
Insight :.Une couche liquide entoure le noyau de Mars.
Lucy : Première rencontre surprenante !
Starship : 2ème test, allez encore un effort !
Fusion Thermonucléaire :..Le plus grand en service au Japon.
Cosmologie :.Flamingo, la plus grande simulation de l’Univers.
JUNO :.Des sels et des organiques sur Ganymède.
Livre conseillé :.Pluton par O de Goursac

Changements de paradigme de J. Marvin Herndon Ph.D.
Une introduction pour les étudiants, les enseignants, les scientifiques et les curieux
L’auteur a opéré un certain nombre de changements de paradigme dans les géosciences, les sciences planétaires et l’ astrophysique.
Il s’agit notamment (1) de la reconnaissance du fait que la formation précoce de la Terre en tant que géante gazeuse de type Jupiter
permet de déduire pratiquement tout le comportement géologique et géodynamique de notre planète,
un nouveau paradigme qui bouleverse et remplace la théorie de la tectonique des plaques ;
(2) des sources d’énergie de la Terre, jusqu’alors imprévues, puissantes et variables, à savoir un géo réacteur de fission nucléaire terra-centrique
et l’énergie stockée de la compression protoplanétaire, y compris l’origine du champ géomagnétique et les raisons de sa variabilité ;
(3) un nouveau paradigme de la science du climat selon lequel la pollution particulaire, et non le dioxyde de carbone,
est la principale cause du réchauffement climatique anthropique ; et,
(4) de nouveaux paradigmes astrophysiques qui expliquent l’ignition thermonucléaire des étoiles, la matière noire entourant les galaxies,
l’origine des éléments lourds, et la raison pour laquelle la vaste multitude de galaxies dans l’Univers
ne présente que quelques modèles proéminents d’étoiles lumineuses.

sur amazon

*100 000 étoiles (et infiniment plus -), un voyage dans les échelles, du Soleil à la galaxie
La galerie de photos astro du magazine Ciel et Espace

Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionnaliste de Jean Pierre NICOLA [1], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

UTILE

- Repérer dans le ciel les sondes en mission actuellement
- Eyes on the Solar System, nouvelle application de la NASA pour suivre Persévérance dans son voyage vers Mars
ainsi que les autres missions passées et à venir dans le système solaire.
- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers PGJ
Convertisseur de calendriers IMCCE
[UA<-UA]- Redéfinition de l’Unité Astronomique sur la base de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances

VOTRE ALMANACH-MEMO

Retour haut de page
Notez en regard vos observations quotidiennes de toutes sortes : astronomiques, météo, santé, humeur, comportement humain et animal, événementiel ...

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1découvreur du RET et fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 620


Accueil > Du 5 au 13 décembre 2023
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil