dans ce site

ZODIAC

Du 24 au 31 août 2023

Deuxième phase de la deuxième Lune d’ Eté Nord / Hiver Sud


jeudi 24 août 2023, par Rock’Astres

Du Premier Quartier le 24 août 2023 à 9h57 UTC

A la Pleine Lune le 31 août à 1h35 UTC

La chronologie des Faits Célestes de la période dans la fiche résumé imprimable Cliquez sur la vignette ci-dessous

Retrouvez-nous pour l’actualité céleste en vidéo chaque semaine sur YouTube
et participez aux directs
Merci pour votre soutien
Ce bulletin astronomique en vidéo
Les photos de Loïc loicastro12 sur Instagram

Suivez en direct l’Actualité Astronomique et les Commentaires Astrologiques

Astronomie - Astrologie, quelle Relation entre les deux ?
Faut-il jeter le BéBé Astrologie avec l’eau de son bain ?
Nous avons découvert une grille de lecture fiable de soi-même et des autres, du monde et de l’univers ...
SORI’Astres, une Astrologie pour le 3e millénaire, pour passer de la pensée linéaire à la pensée multidimensionnelle ...
Le livre est un peu bloqué en route, je ne désespère pas pour autant

Merci d’avance de participer à mon sondage ! En ligne ici.
Vos réponses me guident pour mieux répondre à vos attentes.

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’été du dimanche 26 mars 2023, 1h00 UTC au dimanche 28 octobre 2023, 1h00 UTC
UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné)
= heure légale d’été - 2 heures

La Lune

A son Premier Quartier, elle se lève toujours grosso modo au midi vrai,
culmine au coucher du Soleil et se couche aux alentours du minuit vrai.
Puis, au fil des jours, gibbeuse croissante, elle se lève dans l’après-midi
culmine en première moitié de nuit
et se couche en deuxième moitié de nuit
chaque jour, en moyenne, une heure plus tard que la veille
(au minimum 20 minutes, au maximum une heure et demi à notre latitude).
La Pleine Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo à l’opposé du Soleil

Au fil des jours et des nuits

Jeudi 24 août 2023

- A 9h31, la Lune arrive devant la constellation du Scorpion (Sco) ; longitude 239°40’ (30e SCO) ; latitude -2°48’, descend.

- A 10h07, la Lune entre dans le signe du Sagittaire  ; Lg 240° à 270° ; sa latitude est alors de -2°50’, descend.

Premier Quartier de Lune à 11h57

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 240°59’ - 1er degré du signe du Sagittaire / Soleil Vierge
La Lune est devant la constellation du Scorpion (Sco)
Le Soleil, celle du Lion (Leo)
latitude Lune : -2°54’, descend
distance : 383 521 km soit 60,13 rayons terrestres
diamètre apparent : 30,8 minutes d’arc

- A 13h28, la Lune sort des limites zodiacales Sud (-23°26’12") ; ascension droite 15h 56m ;
longitude écliptique 241°49’ (2e SAG), latitude -2°58’, descend

- Ce soir, sur la Lune proche de sa libration minimale en longitude, apprécier le lever du Soleil sur le cratère Copernic

Vendredi 25 août

aspect de la Lune
24aou23 22:00 Copernic

- Aux alentours de 2h00, la Lune atteint sa libration minimale en longitude (L= -8,1°) ; elle nous présente son Ouest au maximum ;
le 24 au soir, apprécier le lever du Soleil sur la mer des Pluies ;
au Sud de celle-ci, le cratère Copernic est mis en valeur par les rayons du soleil levant
Images fournies par l’Atlas Virtuel de la Lune, téléchargeable gratuitement.
Si vous regardez au télescope, tenez compte du fait que celui-ci renverse les images haut-bas et droite-gauche.

Lune et Antarès
24aou23 22:00

- A 4h22, la Lune est conjointe à Antarès dans le plan écliptique, l’étoile (alpha du Scorpion, m 1.1) 1°02’ au Sud ; longitude (apparente de la date) : 250°05’28".
En raison de la précession des équinoxes, Antarès marque, pour 72 ans depuis décembre 2016, le 11e degré du signe du Sagittaire.
A remarquer le 24 août au soir. Pour notre localisation la Lune se couche le 25 à 0h11 et Antarès à 0h17.

- A 7h35, Mercure conjoint Pluton en héliocentrique

- A 12h31, la Lune arrive devant la constellation d’ Ophiuchus (Oph) ; longitude 254°40’ (15e SAG) ; latitude -3°49’, descend.

- A 15h32, Mercure entre dans le signe du Verseau en héliocentrique

- A 20h17, l’atéroïde (47) Aglaja est à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

Samedi 26 août

- A 5h11, Mercure atteint sa déclinaison minimale

- A 9h29, la Lune arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr) ; longitude 266°43’ (27e SAG) ; latitude -4°26’, descend.

- A 15h05, la Lune entre dans le signe du Capricorne  ; Lg 270° à 300° ; sa latitude est alors de -4°35’, descend.

- A 22h18, la Lune atteint sa déclinaison minimale : -28°06’24" (Sud) par rapport au plan de l’équateur céleste ;
ascension droite 18h 19m ; longitude écliptique 274°15’ (5e CAP), latitude -4°44’ (descend).
Elle culmine au plus bas dans l’hémisphère Nord, à 16° de hauteur pour la latitude 45°N, le 26 août aux alentours de 22h00.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, sa hauteur maximale et minimale de culmination augmente d’ octobre 2016 à septembre 2026.
Elle sort des limites zodiacales Nord et Sud du mois de mars 2020 à février 2030

- De 23h34 à 23h40, occultation d’une étoile de la constellation du Verseau (Aqr) par l’astéroïde (1212) Francette

Dimanche 27 août

- A 9h32, l’atéroïde (8) Flora est à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 10h14 Terre conjoint Saturne en héliocentrique

- A 10h27 Soleil opposé Saturne en géocentrique dans le plan écliptique

Lune et Nunki
27aou23 22:00

- A 12h24, la Lune est conjointe à l’étoile Nunki, (sigma Sagittaire ; m 2.05) dans le plan écliptique , l’étoile 1°31’ au Nord.
En raison de la précession des équinoxes, Nunki marque de nos jours le 13e degré du signe du Capricorne (longitude 282°42’39")
Pour notre localisation, Nunki culmine à 22h25 et la Lune à 22h54. Nunki se couche le 28 à 2h32 et la Lune à 3h04.

- A 13h52, Saturne au périgée

- A 15h19, Mars entre dans le signe de la Balance en géocentrique

aspect de la Lune
27aou23 22:00 Aristarque

- Aux alentours de 22h00, la Lune atteint sa libration maximale en latitude : B= +7,5° ; elle dévoile son Nord au maximum
ce qui met en valeur le cratère Aristarque sur lequel le soleil se lève.
(l’image est inversée dans un télescope)

occultation de l’étoile
HD182180 27aou23 22:40

- A 22h40 (pour notre localisation), la Lune occulte l’ étoile HD 182180, de la constellation du Sagittaire, magnitude 6.0
Observer la disparition de l’étoile du côté nuit de la Lune puisque celle-ci est croissante ;
les deux astres sont alors au Sud, à 17° de hauteur et la portion éclairée de la Lune est de 85%.
L’étoile réapparaît à 23h25 du côté lumineux.

Lundi 28 août

- A 2h32 Soleil opposé Saturne en géocentrique dans le plan équatorial

- A 10h25, la Lune atteint sa latitude minimale : -5°06’46" au Sud du plan de l’écliptique ("ventre du Dragon") ;
longitude : 296°12’ (27e CAP) ;
ascension droite 19h 57m, déclinaison -25°55’, monte

Lune près Pluton
28aou23 23:00

- A 13h03, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan équatorial, la planète 2°25’ au Nord ; élongation solaire de Pluton 143° Est
- A 13h49, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan écliptique, Δ -2°22’ ; longitude 298°18’ (29e CAP)
Ce soir, la Lune permet de se figurer la position de l’invisible Pluton.

- A 14h06, la Lune arrive devant la constellation du Capricorne (Cap) ; longitude 298°29’ (29e CAP) ; latitude -5°06’, monte.

- A 16h25, Uranus atteint sa déclinaison maximale

- A 16h31, la Lune entre dans le signe du Verseau  ; Lg 300° à 330° ; sa latitude est alors de -5°06’, monte.

occultation de l’étoile
HD195549 28aou23 23:54

- A 23h54 (pour notre localisation), la Lune occulte l’ étoile HD 195549, de la constellation du Capricorne, magnitude 6.4
Observer la disparition de l’étoile du côté nuit de la Lune puisque celle-ci est croissante ;
les deux astres sont alors au Sud, à 20° de hauteur et la portion éclairée de la Lune est de 93%.
L’étoile réapparaît à 1h07 du côté lumineux.

Mardi 29 août

- La constellation du Lézard au zénith à la mi-nuit (1h52 pour notre localisation)

- - A 3h20, la Lune rentre dans les limites zodiacales Sud (-23°26’12") ; ascension droite 20h 42m ;
longitude 306°46’ (7e VER), latitude -5°01’, monte

- A 4h37 le mouvement d’Uranus devient rétrograde dans le plan écliptique
- A 5h35 le mouvement d’Uranus devient rétrograde dans le plan équatorial

Mercredi 30 août

.- A 0h08, Mars passe en déclinaison Sud

- A 5h15, Vénus atteint sa latitude minimale en héliocentrique

- A 10h47, la Lune arrive devant la constellation du Verseau (Aqr) ; longitude 326°42’ (27e VER) ; latitude -4°24’, monte.

- A 11h33, Mercure atteint sa latitude minimale en géocentrique

- A 15h56, la Lune entre dans le signe des Poissons  ; Lg 330° à 0° ; sa latitude est alors de -4°14’, monte.

- A 17h54, la Lune au périgée : au plus près de la Terre à 357 185 kilomètres environ, soit 56,00 rayons terrestres ; diamètre apparent : 33,1 minutes d’arc ;
longitude 331°18’ (2e POI), latitude -4°24’, monte ; ascension droite 22h 19m, déclinaison -14°54’, monte.
C’est plus près que son périgée précédent le 2 août : 357 307 kilomètres environ, soit 56,02 rayons terrestres
Elle sera à l’apogée le 12 septembre.

- A 20h07, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan équatorial, la planète 2°29’ au Nord ; élongation solaire de Saturne 176° Est

- A 20h49, Mercure passe en déclinaison Nord

- A 21h33, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan écliptique, la planète 2°16’ au Nord ; longitude 333°34’ (4e POI)
Saturne accompagne la Pleine Lune :
pour notre localisation, elle se lève à 20h26, culmine à 1h40 et se couche à 6h55

Jeudi 31 août 2023

Aujourd’hui, l’étoile Régulus sort du champ du coronographe Lasco C3

- A 2h33, Mercure atteint sa latitude minimale en héliocentrique

Pleine Lune à 3h35

= Lune opposé Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 337°24’ - 8e degré du signe des Poissons / Soleil Vierge
latitude écliptique -3°50’, monte
La Lune est devant la constellation du Verseau (Aqr) ; le Soleil devant celle du Lion (Leo)
distance : 357 341 km soit 56,03 rayons terrestres
diamètre apparent : 33,1 minutes d’arc
lever de la Pleine Lune
30aou23 21:00

Advenant 8 heures après le périgée, c’est la plus grosse Pleine Lune de l’année,
de peu avec celle du 1er août, ce qui leur vaut le nom de "super Lunes"

- Le 30 août au soir, elle se lève à l’Est-sud-est, à 20h41 pour notre localisation, soit près de 10 minutes après le coucher du Soleil,

la Pleine Lune
à sa culmination 31aou23 1:51

elle culmine à 1h54, à 31° de hauteur

la Pleine Lune au couchant
31aou23 7:00

et se couche à l’Ouest-sud-ouest le 31 août à 7h19, soit 7 minutes après le lever du Soleil.
Le 31 au soir, elle se lève à 21h06, soit 35 minutes après le coucher du Soleil.

Comme c’est la deuxième Pleine Lune du mois, on l’appelle improprement "Lune bleue"
Initialement ce terme désigne la 4e Pleine Lune d’une saison calendaire.
Cette Pleine Lune du 31 août redouble ses significations traditionnelles de
Pleine Lune du maïs vert" (le maïs, pleinement développé est bientôt mûr), "Lune d’orge" ou "Lune de l’esturgeon".
Noms des Pleines Lunes selon les mois
Plus de détails sur starwalk.space

- Aux alentours de 22h00, apprécier la disposition des lunes de Jupiter

...

LE SOLEIL

Soleil 17aou23
tache 13405 fausses couleurs photo source

Constellation

parcours du Soleil
1jun-22nov23

Devant la constellation du Lion (Leo) du 11 août au 17 septembre.
Il arrivera alors devant la Vierge (Vir)

- Ci-contre, sa position dans le plan équatorial devant les constellations, jour après jour du 1er juin, 0h TU (11e GEM) au 22 novembre 2023, 0h TU (30e SCO)

Signe

- Dans le signe de la Vierge (longitude 150° à 180°) du 23 août, 11h01 (9h01 UTC) au 23 septembre, 8h49 (6h49 UTC) ;
il entrera alors dans le signe de la Balance

Zodiaque conditionaliste
naturel, universel

Signe de la Vierge : nous sommes dans la troisième phase de la saison Été Nord / Hiver Sud (milieu de saison) :
Les jours diminuent au Nord et augmentent au Sud :
l’Hémisphère Nord (+) reçoit encore un peu plus d’ensoleillement (F) que le Sud mais de moins en moins chaque jour (L)
alors que l’Hémisphère Sud (-) reçoit toujours moins d’ensoleillement (f) que le Nord mais davantage chaque jour (v)
L’ensoleillement du Nord (+) est majoritaire mais il diminue (L)
/ l’ensoleillement du Sud (-) est minoritaire mais il augmente
autrement dit,
Le pôle majeur/directeur/initial (Nord) est décroissant → F- / le pôle mineur/secondaire (Sud) est croissant → f+
La polarité directrice est donc « - » = inhibition

- Cela se traduit, en formules conditionnalistes, par :
1- polarité directrice "-"
formule majeure : grande Force d’inhibition protectrice F- / formule mineure, petite force d’excitation associative f+.

2- saison : signe d’été Nord/hiver Sud
formule majeure : L+ = "L" pour Lenteur ou inertie car la polarité dominante décroît et "+" pour Nord
formule mineure : v- = "v" pour vitesse car la polarité secondaire est croissante et "-" pour Sud

3- période équinoxiale
formule majeure : sens des Contraires (sC) / formule mineure : phase égalitaire (E)

- Fonctions opposées et inverses :
La formule de la Vierge est opposée à celle des Poissons
(grande Force d’inhibition extinctive F- / petite force d’excitation naturelle f+,
grande Lenteur d’inhibition L- / petite vitesse d’excitation v+,
sens des Dosages sC/ phase égalitaire (E)

et inverse de celle de la Balance
(grande Force d’excitation associative F+ / petite force d’inhibition protectrice f-,
grande Vitesse d’inhibition V- / petite lenteur d’excitation l+
sens des Contraires (sC) / formule mineure : phase égalitaire (E)

Tous les détails sur le zodiaque conditionnaliste, fonctions majeures et mineures ici
- Retrouvez sur cette page les thèmes des entrées du Soleil en signes ; voir aussi : le zodiaque : signes et constellations ; article "le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; poèmes

ATELIER ZODIAQUE replay des séances en ligne

Aspects aux planètes

- Il est opposé à Saturne
- le 27 août à 10h27 dans le plan géo-écliptique (en coordonnées apparentes de la date),
à la longitude 153°/333° 50’ (14e VIE/POI) ; latitude Saturne -1°46’ (descend).
C’est l’ opposition de Saturne soit un alignement Soleil-Terre-Saturne = conjonction Terre-Saturne en héliocentrique
- le 28 août à 2h32 dans le plan géo-équatorial
ascension droite 10h/22h 25m, déclinaison Soleil +9°52’ -descend, Saturne -11°46’ -descend.
En héliocentrique, Terre conjoint Saturne le 27 août à 10h14 ;
Saturne atteint son périgée le 27 août à 13h52 (8,76 UA).

Dans le champ du coronographe Lasco C3 :

- l’étoile Régulus du 14 au 31 août

Au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ;
cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

L’équation de temps

Elle a atteint son second maximum positif de l’année le 26 juilllet ; + 6 minutes 34 secondes,
elle sera nulle le 1er septembre
et sera à son second maximum négatif de l’année le 2 novembre (-16 minutes 26 secondes).
Ce qui fait que du 26 juillet au 2 novembre, le midi vrai se produit chaque jour quelques secondes plus tôt par rapport au midi moyen.

Pour mieux comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

L’activité solaire

Le 24 août : 7 groupes de taches, totalisant 99 taches en tout.
Le 15 août il y avait 85 taches en 7 groupes.
Nous allons vers le maximum du cycle 25. Pour rappel, en 2022, un seul jour sans tache (le 6 juin), en 2021, 64 jours sans tache, en 2020, 208 ; en 2019, 281.
L’activité solaire sous tous ses aspects dans ce site en français spaceweatherlive.com/fr
C’est quoi une éruption solaire, rappel par Jean Pierre Martin

OBSERVER LE CIEL

La [constellation du Lézard (Lac) au méridien à la mi-nuit le 29 août (1h52 heure légale pour notre localisation).
Elle passe au zénith à notre latitude (45° Nord)

Au minuit vrai le 31 août
1h52 pour notre localisation (44°36’N-2°12’E)

Au Nord
la grande casserole se pose sur l’horizon
A l’Ouest
Ophiuchus disparaît sous le grand triangle de l’été
A l’Est
apparaît le Taureau
Au zénith

Au Sud
Fomalhaut du Poisson Austral, le Verseau, orné de la Lune et de Saturne et Pégase culminent

Rendez-vous dans la vidéo

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

- Aurigides (AUR), radiant Cocher (Aur), actif du 27 août au 6 septembre, maximum le 1er septembre, corps parent : comète C/1911 N1 Kiess
- kappa Cygnides (KCG), radiant Cygne (Cyg), actif du 2 au 25 août, maximum le 17 août, corps parent : astéroïde 2008 ED69
- iota Aquarides Nord (NIA), radiant Verseau (Aqr), actif du 6 août au 3 septembre, maximum le 21 août,

Météore cru août 2023
photo source

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

dans l’ordre de visibilité du soir au matin

MERCURE

VISIBILITE
Elle est du soir, "vespérale", mais plus du tout visible,
Son élongation au Soleil passe de 21° à 11° Est.

Elle va être en conjonction inférieure (Nouvelle Mercure) le 6 septembre.

Elle se couche 21 minutes après le Soleil le 24 août
et déjà 1 minute avant lui le 31 (pour notre localisation) en raison de sa latitude Sud.

Son éclat diminue - magnitude 1.4 à 3.1

Elle a atteint son élongation maximale le 10 août : 27°24’ à l’Est du Soleil
Sa dernière conjonction supérieure date du 1er juillet (Pleine Mercure),
sa dernière élongation Ouest maximale le 29 mai : 24°57’ ; sa dernière conjonction inférieure du 2 mai.

- En croisant de plus en plus fin, sa fraction éclairée passe de 21% à 9% ;

- Son diamètre apparent augmente. Il passe de 9.7 à 10.5 secondes d’arc.

parcours de Mercure
1mai-13nov23

MOUVEMENT
Son mouvement est rétrograde depuis le 23 août (22e VIE).
Elle reprendra son mouvement direct le 14 septembre dans le plan équatorial (AD 10h 37m) ;
le 15 septembre dans le plan écliptique (9e VIE)

CONSTELLATION
- Devant la constellation du Lion (Leo) du 21 juillet au 1er octobre ;
elle a fait un petit pas devant le Sextant (Sex) le 7 août
Son mouvement, rétrograde du 24 août au 16 septembre, la ramènera devant le Sextant du 5 au 12 septembre
puis elle sera à nouveau devant le Lion jusqu’au 1er octobre. Elle arrivera alors devant la Vierge (Vir)

Ci-contre son parcours du 1er mai (12e TAU) au 13 novembre 2023 (5e SAG)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe de la Vierge (longitude 150° à 180°) du 28 juillet au 5 octobre ;
son mouvement, rétrograde du 23 août au 15 septembre, la ramène du 22e au 9e degré de ce signe.

- En héliocentrique, elle signe Capricorne du 15 au 25 août puis Verseau jusqu’au 3 septembre.
- Elle entre dans le signe du Verseau le 25 août à 15h32 ; longitude 300°, latitude -6°39’, descend,

- En latitude Sud depuis le 31 juillet (nœud descendant), elle descend
- jusqu’au 30 août, 11h33 en géocentrique : elle atteint sa latitude minimale -4°31’20’’ (variable) à la longitude 169°44’ (20e VIE).
- jusqu’au 31 août, 2h33 en héliocentrique : elle atteint sa latitude minimale : -7°00’20’’
(c’est la valeur de l’inclinaison de son orbite sur l’écliptique) , à la longitude 318°16’ (20e VIE),
invariable si ce n’est l’avance de l’axe de ses nœuds : 1°11’10" par siècle en termes linéaires)
A partir de là, elle monte ; elle passera à son noeud ascendant le 19 septembre.
Prochain maximum le 4 octobre en géocentrique et en héliocentrique

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 21 août,
elle descend jusqu’au 26 août, 5h11 où elle atteint un minimum à -0°37’29’’ ; ascension droite 11h 22m
longitude écliptique 171°35’ (22e VIE), latitude -4°12’, descend.
A partir de là, elle monte et traverse à nouveau le plan équatorial le 30 août à 20h49 :
elle passe en déclinaison Nord : ascension droite 11h 14m ;
longitude écliptique 169°29’ (20e VIE), latitude -4°31’, monte.
Prochain maximum le 20 septembre : +8°17’, puis elle redescendra et passera en déclinaison Sud le 7 octobre.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,441 à 0,412 UA, diminue depuis son aphélie le 10 août (0,466 UA) ;
prochain périhélie le 23 septembre (0,307 UA).

- Sa distance à la Terre : 0,696 à 0,638 UA, diminue depuis son apogée le 2 juillet (1,328 UA) ;
prochain périgée le 3 septembre (0,628 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique
Sa dernière conjonction était avec le Vénus le 27 juillet
La prochaine sera avec le Soleil le 6 septembre (conjonction inférieure),
à nouveau avec le Soleil le 20 octobre (conjonction supérieure),
puis avec Mars le 29 octobre.

-en héliocentrique
Elle est conjointe à Pluton le 25 août à 7h35 ; longitude 298°57’ (29e CAP) ; latitude Mercure -6°36’ (descend), Pluton -2°39’ (descend).

La précédente était avec Mars le 16 juillet
La prochaine sera avec Saturne le 4 septembre

MARS

VISIBILITE
Noyée dans les brumes de l’horizon à l’Ouest en début de nuit, elle n’est plus du tout visible.
Magnitude : 1.7, son éclat augmente légèrement.
Elle se couche à 21h43 le 24 août et à 21h25 le 31 pour notre localisation.

Son diamètre apparent : 3,7 secondes d’arc, diminue.

Son élongation passe de 27° à 24° Est.
Elle est passée en quadrature Est le 16 mars 2023 (26e POI/GEM),
à l’ [opposition le 8 décembre 2022 (Pleine Mars) ; quadrature Ouest le 27 août 2022 ; dernière conjonction 8 octobre 2021.

Elle sera conjointe au Soleil le 18 novembre (Nouvelle Mars),
en quadrature Ouest le 14 octobre 2024 ;
sa prochaine opposition aura lieu le 16 janvier 2025.

parcours de Mars
1jun-24nov23

MOUVEMENT
- Son mouvement est direct depuis le 12 janvier (9e GEM).
Elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 16 mars (commencée le 30 octobre 2022)
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 6 décembre 2024 (7e LIO) au 24 février 2025 (18e CAN).

CONSTELLATION
Devant la [constellation de la Vierge (Vir) du 17 août au 24 octobre ;
elle arrivera alors devant la Balance (Lib)

Ci-joint son parcours du 1er juin (7e LIO) au 24 novembre 2023 (30e SCO).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, dans le signe de la Vierge (longitude 150° à 180°) depuis le 10 juillet,
elle entre dans celui de la Balance (longitude 180° à 210°) le 27 août à 15h19 ;
longitude 180°, latitude +0°40’, descend.
Elle reste dans ce signe jusqu’au 12 octobre ; elle entrera alors dans le signe du Scorpion.

En héliocentrique, elle signe Balance du 24 juillet au 27 septembre

- En latitude Nord depuis le 20 octobre (nœud ascendant), elle descend
en géocentrique, depuis le 8 janvier : maximum à +2°50’
en héliocentrique, depuis le 22 avril : maximum à +1°50’
Elle passera à son noeud descendant le 6 novembre 2023.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 30 mai 2022, elle descend
et passe en déclinaison Sud le 30 août à 0h08 ; déclinaison 0°, ascension droite 12h 06m ;
(longitude écliptique 181°31’ (2e BAL), latitude +0°39’, descend.)

Elle a été hors-limites zodiacales Nord du 22 octobre 2022 au 5 mai,
avec un maximum le 6 décembre 2022 : +24°59’,
un minimum le 14 janvier : +24°27’.
et son plus grand maximum le 19 mars : +25°36’.
Psrochain minimum le 7 janvier 2024 : -24°02’ ; elle sera hors-limites zodiacales Sud du 20 décembre au 23 janvier
Elle passera en déclinaison Nord le 4 mai 2024.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 1,625 UA le 31 août, diminue depuis son aphélie le 30 mai (1,666 UA) ;
prochain périhélie le 8 mai 2024 (1,381 UA)

- Sa distance à la Terre augmente de 2,466 à 2,485 UA ;
elle est passée au périgée le 1er décembre 2022 (0,544 UA) ; elle sera à l’ apogée le 18 octobre 2023 (2,549 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique, la dernière était avec Uranus le 2 août 2022.
La prochaine sera avec Mercure le 29 octobre.

En héliocentrique
Conjonctions : la précédente était avec Mercure le 16 juillet
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 25 octobre

SAISONS
C’est l’ été Nord / hiver Sud du 13 juillet 2023 (solstice) au 12 janvier 2024 (équinoxe d’Automne Nord / Printemps Sud)

Durée des saisons sur Mars
Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

SATURNE

ciel Est
ciel Est 31aou23 23h planètes Saturne Neptune
ciel Sud-Est
24aou23 23:00 Saturne Neptune

VISIBILITE
Son élongation passe de 176° Ouest à 175° Est.
Elle est à l’opposition du Soleil le 27 août, parfaitement visible. C’est "Pleine Saturne".
Elle se lève au coucher du Soleil, culmine au milieu de la nuit et se couche au lever du Soleil.
Conjointe à la Pleine Lune le 30 août

Sa dernière quadrature Ouest date du 28 mai
sa conjonction au Soleil du 16 février (Nouvelle Saturne).
sa dernière quadrature Est du 23 novembre 2022.
Sa prochaine conjonction au Soleil sera le 28 février 2024

Saturne 8aou23
photo source

Magnitude 0.8, son éclat augmente.
L’inclinaison de ses anneaux passe de +8,1° à +9,2° en août.
Elongation maximale de Titan à l’Est le 27 août à 20h22

parcours de Saturne
1jul22-31jul25

MOUVEMENT
Son mouvement est rétrograde depuis le 17 juin dans le plan écliptique (8e POI) ;
Elle reprendra son mouvement direct le 4 novembre, à la longitude 330°30’ (1er POI)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 7 février 2024

CONSTELLATION
Devant la constellation du Verseau (Aqr) du 13 février 2023 au 19 avril 2025.
elle arrivera alors devant les Poissons (Psc)

Ci-contre son parcours du 1er septembre 2022 au 31 juillet 2025

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons (longitude 330° à 0°) du 7 mars 2023 au 25 mai 2025 ; elle entrera alors dans le signe du Bélier ;
puis sa rétrogradation la ramènera en Poissons du 1er septembre 2025 au 13 février 2026

En héliocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 9 mai 2023 au 15 novembre 2025 ; elle entrera alors dans le signe du Bélier.

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)

- En géocentrique, elle a atteint un maximum le 11 janvier : -1°14’
Prochain minimum le 15 septembre, à -1°47’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010, elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’),
globalement elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un maximum le 12 juin : -10°19’
Depuis, elle descend, jusqu’au 1er novembre, minimum à -12°54’
Le précédent minimum date du 21 octobre 2022 ( -16°29’).
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (9,772 UA) le 31 août, diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA).
Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

Distance à la Terre : elle atteint son périgée le 27 août à 13h52 :
au plus près de la Terre à 8,763 UA soit environ 1,31 milliards de kilomètres ; (longitude 333°49’ -4e POI ; latitude -1°46’ -descend).
Cela est lié à son opposition au Soleil.
A partir de là sa distance à la Terre augmente, jusqu’à son prochain apogée le 28 février 2024 (10,71 UA) ; apogée précédent le 16 février 2023 (10,811 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique
La précédente était avec Mercure le 2 mars
La prochaine sera quasi simultanément avec le Soleil et Mercure le 28 février 2024

- En héliocentrique
Elle est conjointe à la Terre le 27 août à 13h52 ; longitude 333°30’ - 4e POI) ; latitude Saturne -1°35’ (descend) ;
c’est l’ opposition Soleil - Saturne en géocentrique.

La précédente était avec Vénus le 21 août
La prochaine sera avec Mercure le 4 septembre

NEPTUNE

localiser Neptune
24aou23 0:00 champ 11°

VISIBILITE
Magnitude 7.8, son éclat augmente légèrement
Diamètre apparent 2,3 secondes d’arc.

Elle se lève aux alentours de 21h30 et culmine aux alentours de 3h20.
Elle est observable au télescope à partir de 23h30 mais la Lune est gênante cette semaine.

Son élongation au Soleil passe de 153° à 161° Ouest.
Elle est passée en quadrature Ouest le 19 juin
Elle sera à l’ opposition du Soleil le 19 septembre (27e VIE/POI).

Sa conjonction au Soleil date du 16 mars 2023 = Nouvelle Neptune ;
sa dernière quadrature Est du 17 décembre 2022 ; sa prochaine conjonction sera le 17 mars 2024 (28e POI)

parcours de Neptune
2022-2029

CONSTELLATION
Devant la constellation des Poissons (Psc) du 3 mars 2023,
au 22 mai 2029 ; elle arrivera alors devant la Baleine (Cet),
passera plusieurs fois de cette constellation à celle des Poissons (Psc)
et arrivera devant le Bélier (Ari) le 28 mai 2039.

Ci-contre son parcours de 2022 à 2029

MOUVEMENT
Son mouvement est rétrograde du 30 juin (28e POI) au 7 décembre (25e POI) ;
elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 26 mars 2024.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En héliocentrique, elle signe Poissons du 9 décembre 2011 au 20 juillet 2025 ;

En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011

- En latitude Sud depuis 2003.
En héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable).
En géocentrique, elle a atteint un palier de latitude maximale le 4 mars (-1°10’) ;
elle descend jusqu’au 28 septembre, à -1°16’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint son plus grand minimum en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle remonte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un palier de déclinaison maximale le 27 juin : -2°03’
Prochain minimum le 4 décembre à -3°10’

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (29,907 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette faible variation est due au fait qu’elle effectue sa révolution autour du Soleil en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 28,953 UA le 31 août, diminue depuis son apogée le 16 mars (30,905 UA).
Prochain périgée le 18 septembre (28,901 UA)

CONJONCTIONS planétaires
- En géocentrique,
Les dernières avec le Soleil (Nouvelle Neptune) et Mercure le 16 mars.
La prochaine sera avec Mercure le 8 mars 2024.

- En héliocentrique,
La dernière était avec Mercure le 13 juin
La prochaine va être avec Vénus le 4 septembre

Les nuages sur Neptune sont-ils corrélés à l’activité solaire ?

Neptune 2002-2022
par le télescope Keck (Hawaï) source

Un nouvel article dans le journal de recherche Icarus offre une preuve spectaculaire que l’activité solaire peut affecter la météorologie planétaire.
Grande surprise : la planète en question est Neptune, à 2,5 milliards de kilomètres du soleil.
Les images prises par le télescope spatial Hubble sur une période de 28 ans montrent des nuages lumineux
se formant en synchronisation avec le cycle solaire de 11 ans :

Le lien entre Neptune et l’activité solaire est surprenant pour les planétologues
car Neptune est la planète la plus éloignée de notre système solaire.
Elle ne reçoit que 0,1% de la lumière solaire que nous recevons sur Terre.
Pourtant, le temps nuageux de Neptune semble être lié à l’activité solaire,
plutôt qu’à ses quatre saisons, qui durent chacune environ 40 ans.

Les autres planètes de notre système solaire ne se comportent pas de cette façon.
Alors que les nuages sur Terre peuvent être influencés par le cycle solaire, la modulation ne dépasse pas quelques pour cent ;
et même cette petite quantité est controversée.
Les nuages de Neptune, quant à eux, sont brillants, flamboyants et globaux.
Leur corrélation avec le cycle solaire est évidente en un coup d’œil.

les nuages de Neptune
en proche infrarouge par Hubble 1994-2020 comparés au cycle solaire de 11 ans source

Chavez et ses collègues ont une explication :
"Nos résultats étayent la théorie selon laquelle les rayons ultraviolets du soleil, lorsqu’ils sont suffisamment puissants,
peuvent déclencher une réaction photochimique qui aboutit finalement à des nuages à haute altitude sur Neptune",
explique Imke de Pater, professeur émérite d’astronomie à l’UC Berkeley et auteur de l’étude.
Leur article décrit comment les rayons UV du soleil (qui sont plus forts lorsque le nombre de taches solaires est élevé)
pénètrent dans la haute atmosphère de Neptune et cassent les molécules de méthane.
Cela déclenche une réaction chimique produisant des hydrocarbures (CxHy).
Si ces hydrocarbures s’enfoncent dans l’atmosphère, ils pourraient se condenser pour former des brumes et des nuages.

Pourquoi cela n’arrive-t-il pas sur chaque planète ? "Neptune est unique", dit de Pater.
Contrairement à d’autres planètes de notre système solaire, Neptune a beaucoup de méthane dans sa stratosphère.
(D’où il provient reste un mystère, mais c’est une autre histoire.)
Les rayons UV solaires ont peu de mal à atteindre le gaz et à déclencher la formation de nuages.
Selon les données disponibles, il faut environ deux ans pour que les nuages de Neptune se forment complètement
une fois que le cycle solaire atteint son pic. Le cycle solaire 25 est en hausse, et on s’attend qu’il soit à son maximum en 2024.
Cela signifie que la saison nuageuse de Neptune est sur le point de commencer. Restez à l’écoute.

source

JUPITER

ciel Est
1sep23 0:00 planètes Jupiter Uranus
ciel Sud-Est
24aou23 5:00 Jupiter Uranus

VISIBILITE
Elle se lève aux alentours de 23h15.

Son élongation au Soleil passe de 105° à 112° Ouest.
Elle est passée en quadrature Ouest le 7 août
et en conjonction au Soleil le 12 avril (Nouvelle Jupiter).

Elle sera à l’ opposition le 3 novembre (Pleine Jupiter) ; précédente opposition le 26 septembre 2022
Elle sera en quadrature Est le 27 janvier 2024 ; prochaine conjonction au Soleil le 18 mai 2024.

Jupiter 16aou23
photo source

Phénomènes remarquables de ses lunes galiléennes Io, Europe, Ganymède et Callisto

lunes de Jupiter
31aou23 22:00

Le 31 août aux alentours de 22h00, la perspective nous montre Callisto au pôle Nord jovien.

Tous les phénomènes observables sur la fiche mémo pdf.

MOUVEMENT

parcours de Jupiter
1fev23-11avr24

- Son mouvement est direct depuis le 23 novembre 2022 (29e POI) ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 14 février (9e BEL).

Prochaine rétrogradation du 4 septembre 2023 (16e TAU) au 1er janvier 2024 (6e TAU). Fin de boucle le 23 mars 204
Ci-contre son parcours du 1er février 2023 (7e BEL) au 25 juillet 2024 (14e GEM)

- Devant la constellation du Bélier (Ari) du 19 mai au 28 avril 2024 ; elle arrivera alors devant le Taureau (Tau).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
-En géocentrique, elle est dans le signe du Taureau du 16 mai 2023 au 25 mai 2024 ;
elle va y effectuer sa rétrogradation du 4 septembre au 1er janvier.

En héliocentrique, elle signe Taureau du 14 juillet 2023 au 10 juin 2024

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle monte depuis le 12 décembre où elle a atteint son minimum : -1°18’ ;
(invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique)
Elle passera à son noeud ascendant le 19 septembre 2025
et atteindra son maximum le 7 novembre 2028 (+1°18’)

En géocentrique, elle a atteint un maximum le 23 avril : -1°03’
Prochain minimum le 21 octobre (-1°25’)

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 13 janvier 2023,
elle monte depuis le 21 novembre 2022, minimum à -1°49’
Elle va atteindre son maximum le 1er septembre à +15°14’
Elle restera en déclinaison Nord jusqu’au 5 septembre 2028.

DISTANCES
Sa distance au Soleil : 4,965 UA le 31 août, augmente depuis son périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).
Elle s’éloigne du Soleil jusqu’à son prochain aphélie le 28 décembre 2028 (5,450 UA).

- Distance à la Terre : elle diminue de 4,596 à 4,500 UA ;
elle a atteint son apogée le 13 avril (5,955 UA) ; elle sera au périgée le 1er novembre (3,982 UA).

CONJONCTIONS PLANETAIRES
En géocentrique
La dernière était avec le Soleil le 11 avril (Nouvelle Jupiter).
Pas d’autre conjonction avant le 18 mai 2024 avec le Soleil à nouveau puis avec Vénus le 23 mai 2024 et Mercure le 4 juin 2024.

En héliocentrique,
Précédente conjonction avec Mercure le 19 juin
La prochaine sera encore avec Mercure le 16 septembre.

URANUS

localiser Uranus
24aou23 5:00 champ 11°

VISIBILITE
Son élongation au Soleil passe de 97° à 104° Ouest.
Elle se lève aux alentours de 23h35
Elle est observable au télescope mais la Lune est gênant cette semaine.

Elle est passée en quadrature Ouest le 16 août,
en conjonction au Soleil le 9 mai (Nouvelle Uranus).
Elle sera à l’ opposition le 13 novembre ;
en quadrature Est le 8 février 2024 ;
prochaine conjonction le 13 mai 2024.

CONSTELLATION

parcours d’Uranus
2021-2028

Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 6 février 2019 au 23 mai 2024.

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2021 à 2028

MOUVEMENT
- Son mouvement, direct depuis le 22 janvier (15e TAU), devient rétrograde ;
Uranus est stationnaire à l’Ouest du Soleil le 29 août
à 4h37 dans le plan écliptique à la longitude 53°04’31" (24e TAU), latitude -0°18’ (descend).
et à 5h35 dans le plan équatorial (ascension droite 3h 23m 03s, déclinaison +18°14’ -descend).
Dernière rétrogradation du 24 août 2022 (19e TAU) au 22 janvier 2023 (15e TAU) ; fin de boucle le 9 mai

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
Elle signe Taureau :
- en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
- en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025
et du 8 novembre 2025 au 25 avril 2026.
Elle y avait fait une première entrée du 15 mai au 6 novembre 2018.

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 (-0°46’) ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.
- En géocentrique, elle a atteint un maximum le 12 juin -0°18’ ; elle descend.
Prochain minimum le 18 octobre 2023 à -0°19’09’’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, globalement elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle atteint un maximum le 28 août à 16h25 : +18°14’01" par rapport au plan de l’équateur céleste ; ascension droite 3h 23m ;
longitude écliptique 53°04’ (24e TAU), latitude -0°18’ (descend).
A partir de là, elle descend ; prochain minimum le 25 janvier 2024 à +17°11’

Elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’), légèrement hors limites zodiacales.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 19,633 UA le 31 août, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre, 19,358 UA le 31 août, diminue.
Elle est passée à l’ apogée le 10 mai (20,66 UA) ; elle sera au périgée le 13 novembre (18,63 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique
La dernière était avec le Mercure le 4 juin
La prochaine sera avec Jupiter le 21 avril 2024.

- En héliocentrique,
Dernière conjonction avec Mercure le 23 juin
La prochaine sera avec Mercure le 19 septembre.

VENUS

ciel Est
31aou23 6h00 Vénus
ciel Est
24aou23 6:30 Vénus

VISIBILITE
Son élongation passe de 18° à 26° Ouest.
Elle est passée en conjonction inférieure le 13 août (Nouvelle Vénus),
et donc du ciel du soir à celui du matin.
Elle s’élève spectaculairement de jour en jour dans le ciel de l’aube.
Elle se lève à 6h03 le 24 août, soit 1 heure 1 minute avant le Soleil
et à 5h24 le 31, soit 1 heure 48 minutes avant lui.

Elle sera à son élongation Ouest maximale le 23 octobre
en conjonction supérieure le 4 juin 2024 (Pleine Vénus) ; elle sera occultée par le Soleil.
Sa prochaine conjonction au Soleil sera le 23 mars 2025
.
Magnitude -4.4, son éclat augmente ;
elle est toujours en tous les cas le 3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune.

- En croissant de plus en plus gros
sa portion éclairée passe de 4,9% le 24 août à 10,4% le 31.

- Son diamètre apparent diminue ; il est de 50,4 secondes d’arc le 31 août

parcours de Vénus
1jun-14dec23

MOUVEMENT
- Son mouvement est rétrograde depuis le 23 juillet (29e LIO) dans le plan écliptique
et le 21 juillet dans le plan équatorial
Elle reprendra son mouvement direct le 3 septembre dans le plan équatorial
et le 4 septembre dans le plan écliptique (13e LIO).

Ci-contre son déplacement du 1er juin (26e CAN) au 14 décembre 2023 (11e SCO)

CONSTELLATION
- De retour devant la constellation du Cancer (Cnc) du 13 août au 25 septembre ;
elle reviendra alors devant le Lion (Leo) jusqu’au 2 novembre.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Lion (longitude 120° à 150°)
du 5 juin au 9 octobre ; elle entrera alors dans le signe de la Vierge.
Sa rétrogradation la ramène du 29e degré LIO le 23 juillet au 13e LIO le 4 septembre.

En héliocentrique, elle signe Poissons du 19 août au 7 septembre

- En latitude Sud depuis le 4 juillet (nœud descendant),
elle descend jusqu’au 30 août, 5h15 en héliocentrique
où elle atteint sa latitude minimale : -3°23’42’’ ; longitude 346°34’ (17e POI), invariable.

En géocentrique, elle a atteint son minimum le 21 août : -8°05’ (variable).

Elle monte, passera à son noeud ascendant le 25 octobre.
Prochain maximum le 12 décembre en géocentrique (+2°15’, variable)
et le 20 décembre en héliocentrique -+3°23’, invariable

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 22 février,
elle a atteint un minimum le 6 août : +7°03’ ;
et monte jusqu’au 20 septembre à +11°26’,
ensuite, elle descendra et passera en déclinaison Sud le 11 novembre. Prochain minimum le 28 janvier 2024 à -22°28’.
Précédent maximum le 10 mai : +24°05’ ;
hors-limites zodiacales du 17 avril au 2 juin.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,727 UA le 31 août, diminue depuis son aphélie le 8 août (0,728 UA) ;
Elle sera au périhélie le 28 novembre (0,718 UA)

- Sa distance à la Terre augmente de 0,305 à 0,330 UA ;
elle est passée au périgée le 13 août (0,288 UA) ; elle sera à l’ apogée le 5 juin 2024 (1,735 UA).

CONJONCTIONS avec autres planètes
- En géocentrique,
La dernière était avec le Soleil le 13 août
La suivante sera avec Pluton le 17 février 2024 puis Mars le 22 février

- En héliocentrique,
Sa dernière conjonction était avec Saturne le 21 août.
La prochaine va être avec Neptune le 4 septembre.

PETITES PLANETES

(134340) Pluton
Magnitude 15.1, son éclat diminue.
Son élongation au Soleil passe de 147° à 140° Est.
Elle est passée à l’ opposition du Soleil le 21 juillet
Sa quadrature Ouest date du 20 avril
Sa conjonction au Soleil du 18 janvier 2023 (Nouvelle Pluton).
Elle sera en quadrature Est le 21 octobre ; conjointe au Soleil le 21 janvier 2024 (Nouvelle Pluton)

Conjointe à la Lune le 28 août

parcours de Pluton
2018-2028

- Son mouvement est rétrograde depuis le 1er mai (1er VER).
Elle reprendra son mouvement direct le 10 octobre à la longitude 297°33’ (28e CAP)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 1er février 2024.

Constellation
Elle est de retour devant la constellation du Sagittaire (Sgr) depuis le 8 juillet en raison de sa rétrogradation ;
elle était devant le Capricorne (Cap) depuis le 1er mars 2023 et y reviendra le 3 janvier 2024

Signe
En héliocentrique elle est dans le signe du Capricorne depuis le 10 aoüt 2008 ;
elle entrera dans le signe du Verseau le 2 avril 2024 et y restera jusqu’en mars 2043.

En géocentrique, elle a fait une première entrée dans le signe du Verseau du 18 avril au 14 mai
Son mouvement rétrograde depuis le 1er mai, la ramène en Capricorne jusqu’au 31 janvier 2024
Elle sera en Verseau une deuxième fois jusqu’au 14 août 2024,
puis reviendra en Capricorne jusqu’au 6 décembre 2024 où elle entrera en Verseau pour y séjourner 19 ans.
Voir article L’entrée de Pluton dans le signe du Verseau

Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

Dans le plan équatorial
- En déclinaison Sud depuis 1988, globalement elle descend en fluctuant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum à -23°05’ le 7 avril
Son prochain minimum aura lieu le 12 octobre : -23°15’

Elle atteindra son minimum absolu en octobre 2030 : -23°53’.
De 2025 à 2035 elle sortira des limites zodiacales Sud, chaque année, grosso modo de juillet à décembre,
Elle sera autour du plan de l’équateur de 2106 à 2109 ; après quoi elle restera en déclinaison Nord.

Distances
au Soleil
- Sa distance au Soleil augmente de 34,835 à 34,840 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

à la Terre
Sa distance à la Terre augmente de 33,980 à 34,052 UA.
Elle est passée au

périgée le 19 juillet

Sa précédente conjonction était avec Vénus le 31 juillet
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 21 novembre

Petites planètes à l’opposition

dans le plan équatorial
- le 25 août, 20h17, (47) Aglaja, devant de Verseau (Aqr), déclinaison -14°, magnitude 11.3
- le 27 août, 9h32, (8) Flora, devant de Verseau (Aqr), déclinaison -17°, magnitude 8.5
Longitude éciptique 3e POI ; prochaine opposition le 12 mars 2025

Occultations d’étoiles par un astéroïde

- Le 26 août, entre 23h34 et 23h40, l’astéroïde (1212) Francette, de magnitude 16, diamètre 83 km,
devrait occulter une étoile de magnitude 10.5 de la constellation du Verseau (Aqr) : TYC 5805-01333-1
La diminution d’éclat de l’étoile devrait atteindre 5,5 magnitudes et durer près de 5 secondes au maximum
sur la bande de centralité qui balaie la Suisse et le Sud de la France d’Est en Ouest.
De telles observations et mesures effectuées par les astronomes amateurs avertis en différents lieux,
même hors de la bande de centralité, permettent de préciser la forme de l’astéroïde et sa distance grâce à la parallaxe.
Voir euraster.net, site pour l’observation des occultations par des astéroïdes.

COMETES

comètes observables actuellement

NISHIMURA : Une comète hyperbolique tombe dans notre système solaire.
L’astronome amateur japonais Hideo Nishimura l’a découvert il y a quelques jours dans la constellation des Gémeaux.

comète Nishimura
près de la nébuleuse de l’eskimo 19aou23 photo source

Bien qu’il soit encore relativement faible (magnitude 9), l’éclat de la comète Nishimura (C/2023 P1)
pourrait bientôt augmenter de 100 fois ce qui en ferait un objet visible à l’œil nu à la mi-septembre
Une "comète hyperbolique" est une comète qui a trop d’énergie pour rester piégée à l’intérieur du système solaire.
Elle ne nous rendra visite qu’une seule fois.
Le soleil agissant comme une fronde gravitationnelle, renverra la comète dans l’espace profond après son survol.
Cela signifie-t-il que la comète Nishimura est une comète interstellaire ? Pas nécessairement.
Elle pourrait provenir du nuage d’Oort. En fait, c’est plus probable
Comme il s’agit du premier voyage de la comète Nishimura vers le système solaire interne, il est très imprévisible.
Le 18 septembre, la comète sera au plus près du soleil, à l’intérieur de l’orbite de Mercure.
Tout peut arriver lorsque la lumière intense du soleil touche la surface immaculée de la comète pour la première fois.
Les possibilités vont d’une augmentation d’éclat spectaculaire à un scintillement décevant.
Les modèles standard suggèrent une luminosité maximale de 3ème magnitude, ce qui la rendrait visible à l’œil nu.

localiser la comète
25aou23 source

Les astronomes amateurs sont encouragés à la suivre.
C/2023 P1 Nishimura se trouve actuellement dans le ciel à l’Est en fin de nuit devant la constellation des Gémeaux.
Le 25 août, elle s’aligne avec Castor et Pollux, ce qui la rend particulièrement facile à trouver.

Article source
Ephémérides

ACTUALITE SPATIALE ET AERONAUTIQUE

23 août : La fusée Chandrayaan-3 réussit son alunissage près du pôle Sud de la Lune, article 20minutes.fr
L’alunissage a eu lieu peu après 18 heures, heure de l’Inde, soit à 12h30 GMT.
Le décollage avait eu lieu le 14 juillet à 17h02 IST (11h32 GMT) de Sriharikota ; Tweet
Trois questions sur la mission indienne Chandrayaan-3 qui s’est posée sur la Lune, article 20minutes.fr

Échec d’alunissage : le 19 août, la sonde russe Luna-25 s’est écrasée sur la Lune, annonce l’agence spatiale, article midilibre.fr
Luna 25 : la Lune se refuse à la Russie, article lesnumeriques.com
Le lancement avait eu lieu le 10 août à 23h10 heure GMT de Vostotchny

La Nasa nous prépare à un report de plusieurs années du retour des Américains sur la Lune, article futura-sciences

DÉCOUVERTES et PUBLICATIONS

étoile magnétique massive
à l’hélium dessin d’artiste source

A suivre pour ne rien rater :
- La chaîne YouTube d’Hugo et Maxime Lisoir : dernières nouvelles des étoiles …

- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
Suivez l’actualité spatiale, sans oublier son histoire ! facebook.com/internationalspacestation83
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace
- INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace ; Ciel des Hommes

Rappels
Astronews du 4 août 2023 ; au sommaire :
École Chalonge : Conf cosmologie du 7 Juillet 2023
Chimie des étoiles : CR de la conf SAF d’A Toutens du 14 juin 2023
JWST :.Découverte d’une molécule organique importante : CH3+
JWST : Au cœur d’une pouponnière d’étoiles !
JWST :.Des nanodiamants dans les premières étoiles ?
Euclid : L’exploration du côté sombre de l’Univers !
Euclid : Les premières images sont prometteuses !
Ariane 5 :.Dernière mission, et maintenant ?
SpaceX :.Falcon Heavy met 9 tonnes en orbite géostationnaire.
Cosmologie :.Premiers pas vers la gravitation quantique
BepiColombo :.Troisième survol de Mercure
Chandrayaan-3 : L’Inde vise de nouveau la Lune !
Parker Solar Probe :.Les secrets du vent solaire.
Livre conseillé :.Histoire d’une science impossible, la cosmologie !

La lettre du guide du ciel, 2 août 2023 de Guillaume Cannat

- La lettre de l’IMCCE de juillet-août n°203. Ce mois-ci :
Ce mois-ci : Les étoiles filantes ne sont pas des étoiles… et heureusement !
La météorite de Saint-Pierre-le-Viger atterrit au Muséum national d’histoire naturelle de Paris
Le passage de la Terre à l’aphélie en juillet 2023
Phénomènes astronomiques en juillet, Visibilité de la Lune et des planètes en juillet, Cartes du ciel de juillet
Phénomènes astronomiques en août, Visibilité de la Lune et des planètes en août, Cartes du ciel de août
À la mesure du ciel, épisode 6 : « Des oppositions constructives »
Science en direct : En route vers le passé
Photographier les étoiles filantes

galaxies de Bode
M81 M82 photo source

Changements de paradigme de J. Marvin Herndon Ph.D.
Une introduction pour les étudiants, les enseignants, les scientifiques et les curieux
L’auteur a opéré un certain nombre de changements de paradigme dans les géosciences, les sciences planétaires et l’ astrophysique.
Il s’agit notamment (1) de la reconnaissance du fait que la formation précoce de la Terre en tant que géante gazeuse de type Jupiter
permet de déduire pratiquement tout le comportement géologique et géodynamique de notre planète,
un nouveau paradigme qui bouleverse et remplace la théorie de la tectonique des plaques ;
(2) des sources d’énergie de la Terre, jusqu’alors imprévues, puissantes et variables, à savoir un géo réacteur de fission nucléaire terra-centrique
et l’énergie stockée de la compression protoplanétaire, y compris l’origine du champ géomagnétique et les raisons de sa variabilité ;
(3) un nouveau paradigme de la science du climat selon lequel la pollution particulaire, et non le dioxyde de carbone,
est la principale cause du réchauffement climatique anthropique ; et,
(4) de nouveaux paradigmes astrophysiques qui expliquent l’ignition thermonucléaire des étoiles, la matière noire entourant les galaxies,
l’origine des éléments lourds, et la raison pour laquelle la vaste multitude de galaxies dans l’Univers
ne présente que quelques modèles proéminents d’étoiles lumineuses.

sur amazon

*100 000 étoiles (et infiniment plus -), un voyage dans les échelles, du Soleil à la galaxie
La galerie de photos astro du magazine Ciel et Espace

Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionnaliste de Jean Pierre NICOLA [1], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

UTILE

- Repérer dans le ciel les sondes en mission actuellement
- Eyes on the Solar System, nouvelle application de la NASA pour suivre Persévérance dans son voyage vers Mars
ainsi que les autres missions passées et à venir dans le système solaire.
- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers PGJ
Convertisseur de calendriers IMCCE
[UA<-UA]- Redéfinition de l’Unité Astronomique sur la base de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances

VOTRE ALMANACH-MEMO

Retour haut de page
Notez en regard vos observations quotidiennes de toutes sortes : astronomiques, météo, santé, humeur, comportement humain et animal, événementiel ...

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1découvreur du RET et fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 630


Accueil > Du 24 au 31 août 2023
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil