Club Astronomie à Livinhac le Haut
Cliquez ICI

...
Animations Astronomie à la carte
Observations - Conférences - Ateliers

...
Atelier SoriAstres un lundi par mois
...

ZODIAC

PubContact

dans ce site

Cartes du ciel en 4x4 - phases Lune

Cartes du ciel des instants de phase lunaire encadrant la période en cours dans les quatre référentiels du SORI’Astres, les précédentes et celles à venir

Le dessin représente les quatre sphères astronomiques logiquement nécessaires et suffisantes pour faire le tour d’une question :
- la sphère du Sujet
- la sphère de l’Objet
- la sphère de la Relation
- la sphère de l’Intégration

Chaque sphère se définit par :
- son centre
- son plan de référence (déterminant l’origine des échelles)
- son (ou ses) axe(s) interceptant le plan qui déterminent l’origine des repères dans la roue.

Il y a quatre roues (ou cercles) et quatre échelles leur correspondant :
- Les roues sont les représentations en vue de dessus
- Les échelles en vue par la tranche

JPEG - 254 ko

A partir de celle du 21 février 2012, ces cartes du ciel sont obtenues avec le logiciel ZODIAC d’André Van der Linden. Auparavant à partir de la feuille de calcul « Astrotilt » [1].

- Légende détaillée ci-dessous

GIF - 44.9 ko
17 05 10 PL
GIF - 45 ko
17 05 19 DQ
GIF - 44 ko
17 05 25 NL

Nota Bene : Les couleurs du RET ne sont pas anodines.

Les symboles planétaires placés selon leur couleur sur le spectre du Soleil

GIF - 15 ko
Spectre du Soleil

Légende

En haut à gauche, la sphère héliocentrique

- Son centre est le soleil. C’est donc le symbole de la Terre qui apparaît sur le cercle, et sur l’échelle.

- Son plan, celui de l’écliptique : le plan Terre-Soleil.
- Le cercle représente donc le plan de l’écliptique vu de dessus ; on repère la direction des planètes dans ce plan par leur longitude écliptique (en degrés, minutes, secondes).
- L’échelle représente le plan de l’écliptique vu par la tranche ; on repère la hauteur des planètes par rapport à ce plan par leur latitude écliptique [2]. La Terre donne nécessairement le repère du zéro puisque le plan de l’écliptique est le plan Terre-Soleil. La latitude des autres planètes est repérée par rapport à ce plan. A gauche, celles qui descendent, à droite, celles qui montent.

- Son axe origine : l’intersection du plan de l’équateur terrestre avec le plan de l’écliptique (point vernal ou axe gamma, gamma’ : 0° Bélier/0° Balance).

Or, en héliocentrique, d’autres plans de référence usuels existent : le plan de l’équateur solaire [3], le plan de l’équateur terrestre et le plan galactique.
Pourquoi alors choisit– on « l’hélio-écliptique » ?
- Ne perdons pas de vue qu’il s’agit des quatre points de vue astronomiques (ou référentiels) logiquement nécessaires ET suffisants pour faire le tour d’une question. Une intégration réussie aboutit à un nouveau sujet (nous retrouverons ce dernier à la fin de cet exposé) or ce Sujet est sur Terre. Notre cordon ombilical demeure la Terre et c’est par rapport à son plan de révolution autour du soleil (le plan de l’écliptique) que nous nous repérons.
- Le référentiel héliocentrique est mathématiquement le plus simple ; c’est pour cela qu’il fut dans un premier temps adopté par les savants après que Copernic ne l’eut « lâché », en 1543, sur son lit de mort. Ce n’est que quand Galilée en apporta la preuve visuelle, une soixantaine d’années plus tard, que se déclencha l’opposition de l’Eglise.
- A noter que d’intéressantes extrapolations sont possibles. Pourquoi ne pas prendre comme repère le plan de l’orbite de Mars par exemple ou d’une autre planète ? On aborderait ainsi le zodiaque des autres planètes, une idée qui trottait déjà dans la tête de Camille Flammarion [4]. Cela me semble d’ailleurs, de nos jours, une condition préalable à un « projet de séjour » sur la planète en question, pour autant que l’on ait compris, nonobstant les idées platement reçues sur l’astrologie, que le zodiaque décrit les conditions de vie des créatures de la dite planète, leur « conditionnement ».
- Il n’y a rien de plus curieux que ces mouvements et leurs conséquences sur notre vie matérielle comme sur les jugements de notre esprit. Ce sont eux qui constituent la mesure du temps, et notre vie toute entière est réglée par cette mesure. La durée même de notre existence, les périodes qui la partagent, les fonctions qui l’occupent, notre calendrier annuel comme les époques de l’histoire, sont autant d’effets intimement liés aux mouvements de la Terre. Etudier ces mouvements, c’est étudier les principes même de la biologie humaine."
Camille Flammarion
Astronomie Populaire chapitre 2

En haut à droite, la sphère géo-écliptique localisée

celle usuelle en astrologie :
- Son centre est la sphère locale du Sujet ; elle est projetée sur le plan de l’écliptique.

- Son plan est toujours celui de l’écliptique : le plan Terre-Soleil, cette fois-ci du point de vue de la sphère locale du Sujet sur Terre.
- Le cercle représente le plan de l’écliptique vu de dessus ; on repère la direction des planètes dans ce plan par leur longitude écliptique (en degrés, minutes, secondes).
- L’échelle représente le plan de l’écliptique vu par la tranche ; on repère la hauteur des astres par rapport à ce plan par leur latitude écliptique. [5] Le Soleil donne nécessairement le repère du zéro puisque le plan de l’écliptique est le plan Terre-Soleil. La latitude des autres astres est repérée par rapport à ce plan, cette fois-ci vu de la Terre, ce qui induit des différences par rapport au point de vue héliocentrique. A gauche, ceux qui montent, à droite ceux qui descendent. Voir croquis ci-dessous. latitude écliptique de deux astres {PNG}
- ses axes repères : l’intersection du plan de l’horizon local et du plan de l’écliptique (Ascendant – Descendant) et l’intersection du méridien local avec le plan de l’écliptique (Milieu du Ciel – Fond du Ciel).

En bas à droite, la sphère géo-équatoriale

- Son centre est le centre de la Terre.

- Son plan est celui de l’équateur céleste : le plan de l’équateur terrestre prolongé dans l’espace.
- Le cercle représente le plan de l’équateur vu de dessus ; on repère la direction des astres dans ce plan par leur Ascension Droite (en heures, minutes, secondes, 24h d’ascension droite étant égales à 360°).
- L’échelle représente le plan de l’équateur vu par la tranche ; on repère la hauteur des astres par rapport à ce plan par leur déclinaison ; à droite ceux qui montent, à gauche, ceux qui descendent. La déclinaison du Soleil n’est égale à zéro qu’au moment des équinoxes.

- ses axes repères :
- l’intersection du plan de l’équateur terrestre avec le plan de l’écliptique (point vernal ou axe gamma, gamma’ : 0° Bélier/0° Balance) ; axe des équinoxes.
- l’axe des solstices (déclinaisons maximales du soleil)

En bas à gauche, la sphère locale

- Son centre est le sujet lui-même

- Son plan est celui de l’horizon local
- Le cercle représente le plan de l’horizon local vu de dessus ; on repère la direction des astres dans ce plan par leur azimut (en degrés, minutes, secondes), c’est-à-dire l’angle qu’elles forment avec le Nord.
- L’échelle représente le plan de l’horizon local vu par la tranche ; les planètes sont repérées par leur hauteur par rapport au plan de l’horizon local. La hauteur des astres est égale à zéro au moment de leur lever et de leur coucher. A gauche, ceux qui montent, à droite, ceux qui descendent.

- ses axes repères
- Les quatre points cardinaux (la Rose des Vents)

- - -

D’autre part, vous pouvez constater
- qu’une couleur est attribuée à chacun des symboles planétaires (voir RET)
- que par rapport au centre du cercle et au milieu de l’échelle, ils sont figurés, dans le cas de conjonctions ou d’amas, dans leur ordre réel d’éloignement de ce centre
- et, qu’en Intégration et en Objet, ces symboles sont de taille différente : cette différence de taille traduit leur distance au centre du référentiel (le Soleil en héliocentrique, la Terre en géocentrique) ; plus ils sont gros, plus l’astre est à sa proximité maximale (périhélie en hélio, périgée en géo, plus ils sont petits, plus l’astre est à son éloignement maximal (aphélie en hélio, apogée en géo). C’est que nous appelons les « influences gravitationnelles relatives ».

Ainsi le dessin SORI’Astres des quatre sphères s’applique à figurer la réalité astronomique afin d’induire une interprétation réaliste.

GIF - 24.7 ko
matrice dynamique du R.E.T.
fréquences des fonctions planétaires modélisées dans le RET

Les Quatre Sphères du SORI’Astres

GIF - 77.2 ko
Les quatre sphères du SORI’Astres

Synopsis du SORI"Astres

GIF - 72.4 ko
Synopsis du SORI’Astres

Vous pouvez nous demander les cartes du ciel en 4x4 antérieures au 1er juin 2011.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Rechercher sur le web
Recherche personnalisée

Articles dans cette rubrique

  • Constitutions universelles de mars 2017 à mars 2018

    thèmes 4x4 SORI’Astres des entrées du Soleil en signe et des phases lunaires

    6 mai, par Rock’Astres
  • 2015 thèmes imprimables

    19 mars 2015, par Rock’Astres
    calculés pour notre localisation (44°36’N ; 2°12’E) Les thèmes Objet (géo-équatorial - en bas à droite) et Intégration (héliocentrique - en haut à gauche) sont identiques quelle que soit la (...)

  • 2014 thèmes imprimables

    instants des phases de la Lune

    26 novembre 2013
    pour les saisons voir ICI

  • 2013 - thèmes imprimables

    17 mai 2013
    les thèmes des constitutions universelles (instants des saisons et des phases de la Lune) en 4x4 en PDF pour pouvoir les imprimer Ces cartes du ciel sont obtenues avec le logiciel ZODIAC (...)

  • Pleine Lune du 8 mars 2012

    Nombreux significateurs de renversement

    28 février 2012
    De multiples configurations, significatives de renversement, encadrent la Pleine Lune du 8 mars. Si la vie est pour vous un disque vinyle, attendez vous à changer de face ! La Pleine Lune se (...)


Accueil > Ephebdo ou la Cagouille Céleste > Cartes du ciel en 4x4 - phases Lune