Club Astronomie à Livinhac le Haut
Cliquez ICI

...
Animations Astronomie à la carte
Observations - Conférences - Ateliers

...
Atelier SoriAstres un lundi par mois
...

dans ce site

ZODIAC

Nuages noctiluques


dimanche 31 mai 2015, par Rock’Astres

Nuages noctiluques du 11 juillet 2009 En cette période autour du solstice d’été, et ce d’autant plus longtemps que l’on se trouve proche du pôle. il est possible d’observer ces nuages, également appelés nuages polaires mésosphériques.

Ce sont des nuages de très haute altitude (75-90 km) qui apparaissent dans la mésosphère (3e couche de l’atmosphère ; 1- troposphère ; 2-stratosphère ; 4- thermosphère ; 5- exosphère), où la température, d’environ -135° là où ils se forment, chute fortement avec l’altitude.

Ils sont vraisemblablement constitués de poussières microscopiques d’origine météoritique et/ou d’aérosols d’origine terrestre, enrobé(e)s de glace .

Les premiers ont été observés en 1885 suite à l’éruption du volcan Krakatoa. Ils ressemblent à de vastes ondulations plus claires que le fond du ciel ; leur couleur bleutée est mise en évidence en photo avec quelques secondes de pause. Ils sont à guetter entre 30 et 60 minutes après le coucher du Soleil, dans sa direction, lorsque celui-ci se trouve entre 6° et 16° sous l’horizon et inversement à l’aube. Dans l’hémisphère Sud, ils sont observables de mi-novembre à mi-février.

Il faut noter que ces dernières années ils sont visibles à des latitudes de plus en plus basses et de plus en plus longtemps autour du solstice, ce qui incite à s’interroger sur le rôle des aérosols d’origine humaine, voir ici.

- Quelques APOD : photos, articles et commentaires 2011 2009, 2007, Célestes poussières, 2003

GIF - 58 ko
Structure de l’atmosphère terrestre
source

Nouveautés à ce sujet en 2015 :

- http://spaceweather.com du 1er mars 2015 : l’étrange comportement des nuages noctiluques au-dessus de l’Antarctique met les chercheurs sur la piste de nouvelles teleconnexions dans l’atmosphère terrestre, pouvant altérer la météo et le climat à l’échelle globale.

- http://spaceweather.com du 22 mai : le satellite AIM de la NASA a pointé une tache de lumière bleu électrique dérivant autour du Cercle Polaire Arctique. Cette observation marque le début de la saison 2015 pour l’hémisphère Nord. Il y a bien longtemps, les nuages noctiluques étaient un phénomène polaire uniquement confiné à l’Arctique. Ces dernières années cependant, ils se sont intensifiés et étendus ; on en a vu jusqu’en Utah et au Colorado.

- http://spaceweather.com du 28 mai : la semaine dernière, des satellites ont détecté les premiers nuages noctiluques de la saison 2015. Nous pouvons maintenant les voir aussi depuis la Terre. Des photographes en Ecosse ont enregistré des nuages bleu électrique plutôt bien lumineux le 28 mai. En même temps, les radars ont détecté des échos intenses en provenance de la zone des noctiluques (80 à 90 kilomètres au-dessus du sol terrestre) qui pourraient provenir des nuages eux-mêmes.

info portfolio

Nuages noctiluques du 11 juillet 2009


Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > Ciel > Nuages noctiluques
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil