Club Astronomie à Livinhac le Haut
Cliquez ICI

...
Animations Astronomie à la carte
Observations - Conférences - Ateliers

...
Atelier SoriAstres un lundi par mois
...

dans ce site

ZODIAC

Décrypter le calendrier maya avec le SORI’Astres

Article initialement publié en juin 2009


samedi 14 janvier 2012, par Claire HENRION

Sur ce sujet passionnant et très en vogue, ma démarche au départ est de faire la meilleure distinction possible entre la réalité de la civilisation maya et de ses calendriers et l’effervescence apocalyptique au sujet de la date du 21 décembre 2012.

Cette échéance, supposée fondée sur l’Astronomie, l’est-elle vraiment et si elle l’est que peut-elle bien signifier ?
En quoi le SORI’Astres peut-il être un outil de compréhension de la complexité des calendriers mayas ?

Le SORI’Astres est un module logique qui associe l’astronomie, le processus de contact d’un individu avec son environnement et la relativité d’échelle et se vérifie par ces trois démarches ; il apporte une grille de lecture qui ouvre des champs de compréhension résolument nouveaux et de nouvelles perspectives.

C’est après avoir lu le livre de Pierre Ivanof « Découvertes chez les Mayas » publié chez Robert Laffont en 1968, que j’ai décidé de mener l’enquête, avec le SORI’Astres et ce qu’on sait 50 ans plus tard sur le calendrier et cette civilisation maya.

Ce qui est particulièrement intéressant dans le livre de Pierre Ivanof c’est qu’il relate son expérience d’explorateur et d’ethnologue chez des Mayas du vingtième siècle - dans les années 1950-1960 -, en particulier la tribu des Lacandons qui n’avaient eu, à l’époque, quasiment aucun contact avec la civilisation occidentale et chez lesquels perduraient des us et coutumes peut être altérés par le temps mais pas par notre civilisation. En cela, il va nous être un guide efficace.
Nous allons suivre le cheminement qui l’a mené à comprendre les clés de ce fameux calendrier.

Certes on en sait beaucoup plus aujourd’hui qu’il y a 50 ans sur la civilisation maya, ses calendriers et son écriture, mais le témoignage de Pierre Ivanof est précieux du fait de sa richesse humaine qui nous "branche" sur la logique quadripartite de ce peuple, encore vivante l’heure de son récit.
C’est cette logique quadripartite qui va essentiellement retenir notre attention, le SORI’Astres étant lui-même un module logique en quatre phases.

Nous nous efforcerons également de bien comprendre les différents calendriers mayas et leurs articulations et tenterons de faire le point sur l’échéance du 21 décembre 2012, date - ou borne - du cinquième monde du Baktun 13, période de temps dont l’autre borne correspond au 11 août 3114 avant JC dans notre calendrier.

Mais avant, pour éviter de projeter nos propres conditionnements culturels, nous commencerons par plonger dans la géographie, l’histoire et la cosmologie du peuple maya, afin de s’efforcer au mieux de « penser en maya ».

La structure dynamique universelle du SORI’Astres, elle aussi quadripartite, viendra éclairer cette compréhension et nous permettra - peut être - d’extraire la substantifique moelle qui pourrait éclairer notre route dans les temps actuels.

- Le diaporama

- L’article complet est à télécharger en pdf. (cliquer sur l’image ci-dessous)

PDF - 2.4 Mo
Décrypter le calendrier maya avec le SORI’Astres
article complet

- Lire une date sur une stèle maya (cliquer sur l’image)

PDF - 549.9 ko

- Le thème du solstice de décembre 2012 (cliquer sur l’image)

GIF - 39.8 ko

- quelques illustrations complémentaires dans ce diaporama



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > SORI’Astres > Décrypter le calendrier maya avec le SORI’Astres
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil