dans ce site

ZODIAC

Météo juin-juillet 2011


samedi 25 juin 2011, par Claire HENRION

Article publié sur la CLE, liste de diffusion du CEDRA le 1er juin 2011 en réponse au mél n°41613 envoyé le mardi 31 mai 2011 par le modérateur
>Comment expliquer et prévoir ces tendances météorologiques saisonnières ?
>Comment les localiser sur une région du monde ? Quels outils astrologiques
>sont les plus appropriés pour ce genre de recherche ?

Les tendances météorologiques saisonnières sont les humeurs de notre plus petit objet naturellement et irréductiblement commun, la Terre, matrice de nos existences, inséparable de sa Lune et de notre étoile, Soleil. A partir de là, les instants qui rythment cette triade, ceux des phases lunaires, ainsi que les équinoxes et solstices, bornes des quatre saisons de la révolution annuelle, sont à considérer.

Comme l’ensemble du système solaire est un système lié, l’ensemble des corps qui le compose est à prendre en compte pour juger de ses équilibres, toujours dynamiques, toujours en évolution
- L’orientation locale des configurations générales permet à l’astrologue de juger des caractéristiques météorologiques, compte tenu des états et modalités que signent les fonctions planétaires, modulées dans le zodiaque et actualisées par leur orientation dans la sphère locale.
- Le plus difficile est de juger de l’évolution. Cela peut se faire en suivant les ingrès en signes et les aspects, à partir de la carte de la CU (Constitution Universelle).
- Des indices temporels sont aussi dans le thème des CU (constitutions universelles -instants des phases lunaires, des équinoxes et solstices) : l’instant sur la ligne d’horizon, la tendance générale sur l’axe méridien.
- Les paramètres météo des aviateurs nous sont également fort utiles : vent, visibilité, plafond, température, pression, humidité ; nous les retrouvons dans les axes de la domification.

Voilà pour les généralités.
J’en profite pour rappeler que j’anime une rencontre à ce sujet du 7 au 10 juillet. Voir annonces du CEDRA.
- Comparaison entre les situations météo effectives et les CU passées ;
- étude des critères et particulièrement de ceux de datation ;
- Comparaison des méthodes astrologiques avec quelques approches novatrices en astrophysique dans le domaine soleil et climat ; pronostics ; l’accent sera mis cette année sur les paramètres humains qui influencent la météo et leur détection dans les thèmes.
- Pour tout renseignement m’écrire ou me téléphoner (09 74 62 34 77).

Parlons un peu de ce printemps et de l’été qui vient.
- De nombreux critères convergent dans le thème de l’ingrès Bélier sur l’accélération. La saison n’était pas spécialement précoce mais elle a pris une accélération phénoménale : les trois anticycloniques, Soleil, Uranus (qui n’entre dans un signe qu’une fois tous les 84 ans) et Jupiter (lequel aura vraiment fait un passage express dans ce signe entre janvier et début juin) se conjoignent en Bélier, le signe des commencements, accompagnés des planètes rapides : Mars, Vénus et Mercure. Tout ce stellium parle évidemment d’un démarrage sur les chapeaux de roues, voire d’un dopage radioactif (…), la période où tout se trouvait en Bélier, opposé à Saturne Balance, accompagné de la Lune pour l’équinoxe, étant la plus stable dans la dynamique de lancement.

- Il y a bien des indices de dessèchement mais aussi d’instabilité orageuse dans ce thème : Mars au FC en gémeaux, Mercure conjoint Jupiter ; et Soleil conjoint Uranus qui peut réserver quelques surprises.
- Au cours de la saison, Neptune est entrée en Poissons, ce qui évoque des phénomènes de condensation plus locaux, après la sublimation du Verseau.
- Dans le thème de l’équinoxe, elle est conjointe à Vénus, la conjonction est exacte 6 jours après, encore en Verseau. Nous avons eu deux périodes orageuses : peu avant la NL du 3 mai et autour de celle-ci du 1er juin.

Tout le monde s’inquiète –s’inquiétait, pourrait-on dire après le coup de froid bien arrosé de ces tous derniers jours - d’une sécheresse probable pour l’été.
- Qu’en est-il en réalité ?
- Le solstice (21 juin 17h16 UT) a lieu après la Pleine Lune (cette dernière étant le 15 à 20h12 UT).
- Revenons d’abord sur le thème de la Nouvelle Lune (1er juin 21h02 UT ; il y a éclipse partielle de soleil visible dans les régions arctiques au soleil de minuit) : le moment est marqué par le froid : Pluton Capricorne à l’AS et la tendance générale par le passage de Jupiter (au FC) de Bélier à Taureau. Une remontée des températures, et un temps pas si sec que ça, l’ensemble ayant une signature plutôt orageuse et arrosée.
- A la PL, même orientation du thème, ça n’a pas l’air d’être du beau temps. Il n’est pas sûr que l’on puisse admirer l’éclipse de Lune.

C’est donc dans ce contexte que se fait l’entrée dans l’été, en Lune décroissante, peu avant le Dernier Quartier.

Thème du solstice : pour nous, c’est au coucher de Mars.
- A Paris, il est encore juste au-dessus de l’horizon. Maison VII : le retour de l’anticyclone. D’après Georges Dupeyron, avec Mars, deux anticyclones encadrent une dépression, elle ne devrait pas durer.
- Présentement, je dirais : visibilité aléatoire, ciel changeant, des contrastes étonnants. Persistance de la tendance.
- A Leymarie (chez moi : sud Auvergne/est Midi Pyrénées), il est juste en-dessous en maison VI
- Mars + Gémeaux = double double > temps plutôt instable

- Autre facteur d’instabilité : l’axe méridien Poissons-Vierge
- Faudrait_il conclure : persistance dans l’instabilité et contrastes importants ? Avec Jupiter dans le signe fixe du Taureau ? Néanmoins ce dernier ne pourrait-il pas être aussi porteur d’averses conséquentes ?

- Quelques pronostics rapides pour le mois de juillet :
- Thème de l’été : après un mois de juin plutôt médiocre et assez orageux, nous devrions être face à un retour du beau temps avec une bonne remontée des températures (Uranus sextil Mars) ;

- Dans le thème de la première Lune d’été (NL le 1er juillet 8h53 UT) [1], la tendance générale, indiquée par l’axe FC-MC Scorpion Taureau est à l’humidité. Mais Mars est au MC en X en Gémeaux, ce qui dessèche, c’est le problème, lequel devrait encore être objet de préoccupation générale. Pourtant au moment de la NL, avec Neptune Poissons rétrograde dans le 1er degré du signe et l’AS Vierge, le ciel devrait être plutôt voilé avec possibilité d’averse relativement copieuse par le sextil de Jupiter en Taureau. Mais ceci ne devrait pas durer. Le thème préfigure un changement de situation : Mercure est dans le dernier degré du Cancer, trigone à Uranus ; les températures devraient monter et l’humidité s’évaporer.
- Le 8, pour le PQ, Mercure se retrouve en Lion à l’AS. Un coup de chaud qui semble durable sur la semaine, par Jupiter au FC et la Lune conjointe à Saturne Balance en III. Mars passe à son nœud ascendant (du Sud au Nord du plan écliptique) : cela devrait se traduire par une hausse globale des températures, pour l’hémisphère Nord [2]
- Le 15, pour la PL, on retrouve les mêmes dans la même orientation à peu près, sauf la Lune bien sûr qui peu avant a conjoint Pluton dans l’axe des températures, en V. Indice de rafraîchissement pointé par Jupiter, qui trône au MC. A priori, pas de pluie, du beau temps.
- Le 23, pour le DQ, encore la même orientation, mais le FC/MC est en Balance/Bélier et le Soleil fait juste son entrée en Lion et la Lune en Taureau. Pourra t-on espérer quelques orages abreuvants ? Car ce mois de juillet semble marqué par des orages secs. Dans le thème de la NL du 30 juillet, qui préfigure le mois d’août, la donne change : AS Capricorne et MC Scorpion ; les planètes diurnes dans les thèmes des CU précédentes deviennent nocturnes et vice versa. Mercure entre juste en Vierge. Il devrait faire moins chaud.

Il manque des tas de considérations pour étayer ces pronostics à la hache ; entre autres des considérations héliocentriques qui indiquent la nature réelle des fonctions planétaires, alors qu’on voit en géocentrique leurs modalités d’expression. Si vous voulez approfondir la question, je ne peux que vous suggérer de participer à la rencontre.

Ce sera tout pour aujourd’hui !
Merci de votre intérêt

Claire

Notes

[1suite à une erreur de ma part sur l’heure de la NL, ce paragraphe est corrigé le 25 juin

[2ajout du 26 juin



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > Ephebdo ou la Cagouille Céleste > Météo juin-juillet 2011
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil