dans ce site

ZODIAC

Du 24 au 31 janvier 2018

Deuxième phase de la première Lune d’Hiver


mardi 23 janvier 2018, par Rock’Astres

Du Premier Quartier le 24 janvier 2018 à 22h20 UTC

à la Pleine Lune le 31 janvier à 14:26 UTC

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste

 [1]

PDF - 199.9 ko
pour télécharger la fiche résumé imprimable, clic sur la vignette ci-dessus

LES HEURES SONT EN HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’hiver du dimanche 29 octobre 2017 au dimanche 25 mars 2018, 1h UTC

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’hiver - 1 heure

En bref ...

La Lune
- Elle marque les signes Taureau à Lion
- Elle passe de la constellation de la Baleine (Cet) à celle du Cancer (Cnc)
- Le 24, conjoint Uranus, Premier Quartier ; le 25, latitude minima ; le 26, conjoint Pléiades, le 27, conjoint Aldébaran ; le 28, Alnath ; le 29, Alhena et déclinaison maximale ; le 30, Pollux et périgée ; le 31, amas de la Crèche, Pleine Lune (15h26) avec éclipse totale de Lune (invisible en France métropole), noeud ascendant.

En géocentrique
- Le Soleil est devant la constellation du Capricorne (Cap)
- dans le signe du Verseau

- Mars arrive devant la constellation du Sagittaire le 30 et signe Scorpion le 31
- Mercure arrive devant la constellation du Capricorne et signe Verseau le 31

- En héliocentrique : le 25 : Mercure aphélie ; le 30 : Mercure signe Capricorne, Mars opposé Uranus, Mercure conjoint Saturne

Au fil des jours et des nuits …

Mercredi 24 janvier 2018

GIF - 162.8 ko
Lune près Uranus
24 janvier 20h

A 2h09, la Lune est conjointe à Uranus dans le plan équatorial, la planète 4°41’ au Nord ; élongation solaire de la Lune 79° Est.
- A 5h15, la Lune est conjointe à Uranus dans le plan écliptique, Δ -4°24’ ; longitude 24°25’ (25e BEL).

- Ce matin avant le jour, remarquer avec un instrument, Mars qui s’apprête à occulter une étoile.

- A 11h10, Soleil parallèle Mars (plan équatorial 19° S)

- A 14h39, la Lune entre dans le signe du Taureau ; Lg 30° à 60° ; sa latitude est alors de -5°6’ -descend.

- A 17h01, la Lune conjoint l’astéroïde (2) Pallas dans le plan écliptique.

JPEG - 178.1 ko
Lune 25 janvier
zoom sur Cassini
JPEG - 144.8 ko
Lune le 25 janvier
19h zoom sur Apennins
JPEG - 120.4 ko
aspect de la Lune
24 janvier 19h
mer des Pluies

- Période de libration minimale en longitude pour la Lune (L= -7,27°). Elle présente son Ouest au maximum ; elle est également proche de sa libration maximale en latitude : on peut voir aujourd’hui et demain, le Soleil se lever sur la mer des Pluies. Avec un instrument, visiter le massif des Apennins et les cratères Autolycus, Aristillus et Archimèdes au Sud, les monts Spitzberg à l’Ouest, le mont Piton et le cratère triple de Cassini au Nord.

JPEG - 856.1 ko
Lune, lever de Soleil sur le Golfe des Iris
photo source

- A 18h15, Mercure conjoint Pluton dans le plan géo-équatorial.

- A 18h42, la Lune arrive devant la constellation de la Baleine (Cet) ; longitude 32°16’ (3e TAU) ; latitude -5°9’, descend.

- A 21h44, Mercure conjoint Pluton dans le plan géo-écliptique

Premier Quartier de Lune à 23h20

5e degré du signe du Taureau - Soleil 5e Verseau
distance : 378 408 km soit 59,32 rayons terrestres
diamètre apparent : 31,6 minutes d’arc
La Lune est devant la constellation de la Baleine (Cet)

Jeudi 25 janvier

Aujourd’hui, la comète (3200) Phaethon au périhélie

- A 1h15, Vénus parallèle Mars (plan équatorial 19° S)

- A 12h20, Mercure à l’aphélie

- A 12h29, Mercure sextil Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (21e CAP/SCO)

- A 12h33, la Lune arrive devant la constellation du Bélier (Ari) ; longitude 42°24’ (13e TAU) ; latitude -5°17’, descend.

- A 13h11, la Lune conjoint l’astéroïde (2) Pallas dans le plan équatorial.

- A 17h02, la Lune atteint sa latitude minimale : -5°17’31" au Sud du plan de l’écliptique ("ventre du Dragon") ; longitude : 44°59’ (15e TAU) ; ascension droite 2h56m26s, déclinaison +11°16’ -monte. Cet axe (ailes et ventre du Dragon) est perpendiculaire à <A HREF=#lunoeudaxe des nœuds (il est donc également rétrograde ; en Scorpion/Taureau du 9 mai 2017 au 6 novembre 2018).

Vendredi 26 janvier

Aujourd’hui, l’astéroïde (11) Parthenope à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial.

- Aujourd’hui, les comètes C/2016 Q4 Kowalski et 74P Smirnova-Chernykh au périhélie

JPEG - 144.4 ko
Lune 26 janvier
zoom sur Copernic
JPEG - 37 ko
aspect de la Lune
26 janvier 2h

- Période de libration maximale en latitude (B= +6,8°). Elle présente son Nord au maximum ; avec un instrument apprécier particulièrement le jour qui se lève sur le cratère Copernic, au milieu du terminateur (les images sont renversées comme dans la vue au télescope).

- A 2h42, Lune opposé Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (21e TAU/SCO)

- A 5h31, la Lune arrive devant la constellation du Taureau (Tau) ; longitude 52°15’ (23e TAU) ; latitude -5°14’, monte.

- A 13h34, Mars entre dans le signe du Sagittaire en géocentrique - Lg 240° (mouvement direct)

GIF - 152 ko
Lune près Pléiades
26 janvier 19h

- A 15h25, la Lune est conjointe aux Pléiades (M45) dans le plan équatorial, l’amas ouvert 9°28’ au Nord. Aux alentours de 19h, heure de la conjonction dans le plan écliptique, la Lune et les "7 sœurs" sont au Sud-Est, la grosse demi-Lune est déjà à 55° de hauteur sous les Pléiades, 9° plus haut. L’ensemble culmine aux alentours de 20h30 et se couche aux alentours de 3h30.

- A 18h39, la Lune entre dans le signe des Gémeaux ; Lg 60° à 90° ; sa latitude est alors de -5°6’ -monte.
- Elle est alors conjointe aux Pléiades dans le plan écliptique, à 18h54 exactement, ∆ -9°11’. Ce célèbre amas marque, de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 1er degré du signe des Gémeaux (longitude moyenne de la date de l’étoile Alcyone -eta Tau- 60°14’52").

- A 18h53, Lune opposé Mars en géocentrique dans le plan écliptique (1er GEM/SAG)

Samedi 27 janvier

- A 6h46, Lune trigone Soleil en géocentrique dans le plan écliptique (8e GEM/VER)

- Aux alentours de 7h, début de la 2200 ème rotation synodique du Soleil

GIF - 169.1 ko
Lune près Aldébaran
27 janvier 20h
GIF - 170 ko
Lune entre Pléiades et Aldébaran
27 janvier 2h

- A 11h24, la Lune est conjointe à Aldébaran (alpha Taurii ; m 0.85) dans le plan écliptique l’étoile 0°40’ au Sud ; longitude (moyenne de la date) 70°2’41" - Aldébaran marque depuis octobre 2014, le 11e degré du signe des Gémeaux (en coordonnées moyennes de la date - rappelons qu’en raison de la précession des équinoxes, la longitude écliptique des étoiles augmente d’un degré tous les 70 ans environ). Ce soir, les deux astres sont déjà haut au Sud-est au début de la nuit ; ils culminent aux alentours de 20h30 et se couchent aux alentours de 4h.
- A 11h34, la Lune est conjointe à Aldébaran dans le plan équatorial, ∆ +0°40’.
- Cette conjonction donne lieu à une occultation d’Aldébaran par la Lune pour l’Asie sauf sud-est, le nord du Japon, les régions arctiques, le nord de l’Océan Pacifique, l’Alaska. C’est la quarantième d’une longue série d’occultations d’Aldébaran par la Lune qui prendra fin le 3 septembre 2018.

Dimanche 28 janvier

Aujourd’hui, les comètes P/2017 S8 PanSTARRS et 197P LINEAR au périhélie

- A 7h04, Vénus parallèle Soleil (plan équatorial 18° S)

GIF - 198.2 ko
Lune près Alnath
28 janvier 2h

- Le 28 janvier à 7h28 la Lune est conjointe à Alnath (beta Taureau, alias ElNath, magnitude 1.65) dans le plan équatorial, l’étoile 9°36’ au Nord ; la conjonction a lieu à 8h22 dans le plan écliptique, ∆-9°34’. El Nath (ou Alnath) marque de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 23e degré du signe des Gémeaux -longitude moyenne de la date 82°49’49". Cette nuit, les deux astres culminent aux alentours de 21h45 (hauteur d’Alnath 75° environ) et se couchent aux alentours de 6h.

- A 8h09, Mercure carré Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (25e CAP/BEL)

- A 16h19, la Lune arrive devant la constellation d’Orion (Ori) ; longitude 87°44’ (28e GEM) ; latitude -3°53’, monte.

- A 19h57, la Lune entre dans le signe du Cancer ; Lg 90° à 120° ; sa latitude est alors de -3°44’ -monte.

- A 18h25, Mercure parallèle Saturne (plan équatorial 22° S)

Lundi 29 janvier

Aujourd’hui, la comète 350P/2017 B2 McNaught au périhélie

- A 3h18, Lune opposé Saturne en géocentrique dans le plan écliptique (5e CAN/CAP)

- A 4h05, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 95°3’ (6e CAN) ; latitude -3°24’, monte.

GIF - 186.2 ko
Lune près Alhena
29 janvier 19h

- A 10h34, la Lune est conjointe à Alhena (gamma des Gémeaux ; m 1.9) dans le plan équatorial, l’étoile 3°38’ au Sud. Au début de la nuit du 28, la Lune se trouve entre Alnath et Alhena ; le lendemain, elle a doublé Alhena. Culmination aux environs de 23h, coucher aux environs de 6h.
- A 10h59, la Lune est conjointe à Alhena (gamma des Gémeaux ; m 1.9) dans le plan écliptique, ∆ +3°39’, longitude (moyenne de la date) 99°21’37" (10e CAN).

- A 12h29, la Lune atteint sa déclinaison maximale : +20°1’49" (Nord) par rapport au plan de l’équateur céleste ; AD 6h43m58s ; longitude écliptique 100°20’ (11e CAN), latitude -3°0’ (monte). Elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord aux alentours de 0h40 (nuit du 29-30) : 64° de hauteur pour la latitude 45°N.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, ses hauteurs maximale et minimale de culmination augmentent d’ octobre 2016 à septembre 2026 ; en savoir plus.

Mardi 30 janvier

A 0h34, Mercure entre dans le signe du Capricorne en héliocentrique.

- A 3h35, Lune opposé Pluton en géocentrique dans le plan écliptique (20e CAN/CAP)

GIF - 128 ko
Lune près Pollux
30 janvier 5h30

- A 9h29, la Lune est conjointe à Pollux (beta des Gémeaux ; m 1.1) dans le plan écliptique, l’étoile 8°38’ au Nord ; longitude (moyenne de la date) 113°28’5" (24e CAN). Les deux astres culminent aux alentours de 23h30 et se couchent juste avant le jour. A leur couchant, la Lune semble rouler sur la cuisse de Pollux.
A 11h55, la Lune est conjointe à Pollux (gamma des Gémeaux ; m 1.9) dans le plan équatorial, ∆ -8°30’.

- A 10h04, Mars opposé Uranus en héliocentrique.

- A 10h57, la Lune au périgée : au plus près de la Terre à 358 994 kilomètres environ, soit 56,58 rayons terrestres ; diamètre apparent : 33,3 minutes d’arc. Longitude 114°23’ (25e CAN), latitude -1°51’, monte ; ascension droite 18h7h43m49s13m29s, déclinaison +19°24’, descend.

- A 12h37, Mercure conjoint Saturne en héliocentrique.

- A 15h50, la Lune arrive devant la constellation du Cancer (Cnc) ; longitude 117°27’ (28e CAN) ; latitude -1°35’, monte.

- A 17h41, Lune opposé Mercure en géocentrique dans le plan écliptique (29e CAN/CAP)

- A 19h48, Terre carré Jupiter en héliocentrique.

- A 19h52, la Lune entre dans le signe du Lion ; Lg 120° à 150° ; sa latitude est alors de -1°22’ -monte.

Mercredi 31 janvier 2018

A 1h21 Mars arrive devant la constellation du Scorpion.

GIF - 162 ko
Lune près amas de la Crèche
31 janvier 6h

- A 7h51, la Lune, est conjointe à l’amas de la Crèche (Messier 44 ; m 3.1) dans le plan écliptique, l’amas ouvert 1°56’ au Nord ; longitude 127°36’. Cet amas, visible à l’œil nu par un bon ciel (sans Lune) sous forme d’une tache floue, très bien visible aux jumelles, se niche dans la constellation du Cancer et marque de nos jours le 8e degré du signe du Lion. C’est à peu près l’heure de leur coucher dans notre ciel (44°34’N-2°12’E) ; les deux astres culminent aux alentours de 1h.

- A 8h02, Mercure arrive devant la constellation du Capricorne.

- A 8h49, la Lune est conjointe à l’amas de la Crèche dans le plan équatorial Δ -1°58’.

- Aux alentours de 14h00, la planète naine (1) Cérès à l’opposition du Soleil dans le plan écliptique.

- A 14h24, Mercure entre dans le signe du Verseau en géocentrique

Pleine Lune à 14h26

= Lune opposé Soleil dans le plan écliptique
12e degré du signe du Lion - Soleil Verseau
devant la constellation du Cancer (Cnc) - Soleil Capricorne (Cap)
distance Terre-Lune : 360 199 kilomètres soit 56,47 rayons terrestres
Diamètre apparent 33 minutes et 10 secondes d’arc.

Cette Lune est qualifiée dans les médias de "super Lune bleue" :
- "super" parce qu’elle est proche de son périgée, donc son dimaètre apparent est maximal
- "Lune bleue" parce que c’est la deuxième Pleine Lune du mois. Si l’on applique cette règle à cette appellation, il en sera de même en mars de cette année. Cela ne s’était pas produit depuis 1999 et ne se reproduira pas avant 2037.
Cependant, ce n’est que récemment que l’appellation "Lune bleue" répond à cette définition. Originellement, il s’agit de la troisième Pleine Lune d’une saison qui en comporte quatre. Dans ce cas, il faut attendre la Pleine Lune du 22 août 2021 pour avoir une "vraie Lune bleue" : il y aura quatre Pleines Lunes entre le solstice de juin et l’équinoxe de septembre : 24 juin, 24 juillet, 22 août et 20 septembre. Il reste à rechercher quelle fut la précédente.
On peut se demader pourquoi un tel glissement de sens ...

GIF - 42.7 ko

En revanche, ce qui est sûr,c’est que cette Pleine Lune est une

ECLIPSE TOTALE DE LUNE
- visible Asie, Australie, Nouvelle Calédonie, Pacifique, Ouest Amérique du Nord
- maximum à 14h29
- page spéciale PGJ

- A 17h14, Vénus parallèle Jupiter (plan équatorial 17° S)

- A 19h46, la Lune passe au nœud ascendant de son orbite : dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Nord. Longitude 134°56’ (15e LIO) ; (ascension droite : 9h9m35s, déclinaison +16°21’ -descend). L’axe des nœuds lunaires (dont le mouvement est rétrograde) est en Lion/Verseau du 9 mai 2017 au 6 novembre 2018.

- A 23h49, Lune opposé Vénus en géocentrique dans le plan écliptique (18e LIO/VER)

JPEG - 83.7 ko
éclipse de Lune
du 28 septembre 2015 photo source

Le Soleil

JPEG - 86.7 ko
parcours du Soleil
25 octobre 2017-13 avril 2018

devant la constellation du Capricorne (Cap) du 20 janvier au 16 février. Il arrivera alors devant le Verseau (Aqr).

- Ci-contre, sa position devant les constellations et dans le plan équatorial à notre époque, jour après jour du 25 octobre à 12h (3e SCO) au 13 avril (24e BEL) (les planètes sont positionnées au 25 octobre). Rappelons que la précession des équinoxes décale sa position devant les étoiles d’un degré tous les 70 ans.

- Dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) = la Terre est dans le signe du Lion en héliocentrique du 20 janvier, 3h56 au 18 février, 18h05.

GIF - 17.4 ko
zodiaque conditionaliste

- Nous sommes dans la deuxième phase de la saison Hiver Nord / Eté Sud : dominance (F) du Sud (-) avec croissance (v) du Nord (+) : l’Hémisphère Sud (-) reçoit davantage d’ensoleillement (F) mais un petit peu moins chaque jour (L-) alors que le Nord (+) en reçoit moins (f) mais un petit peu plus chaque jour (v+) : dans l’hémisphère Nord, la durée du jour est inférieure à celle de la nuit (f+) mais elle augmente sérieusement (v+) / la durée de la nuit est supérieure à celle du jour (F-) mais elle diminue sérieusement (L-) ; dans l’hémisphère Sud, la durée de la nuit est inférieure à celle du jour (F-) mais augmente sérieusement (v+) / la durée de jour est supérieure à celle de la nuit (F-) mais elle diminue sérieusement (v+).
- Cela se traduit, en formules conditionalistes, par :
1- pour la formule majeure : Force d’excitation recréatrice (F+) car l’induction du milieu de saison concentre la Force d’inhibition du phénomène dominant décroissant (F- = ensoleillement du pôle Sud), ce qui induit la polarité opposée ;
et pour la formule mineure, f-, car l’induction du milieu de saison concentre la Force d’excitation du phénomène secondaire croissant (f+ =ensoleiilement du pôle Nord) ce qui induit la polarité opposée.
2- pour la formule majeure : L- = "L" pour Lenteur ou inertie et "-" pour le Sud dominant ;
pour la formule mineure : v+ (vitesse d’excitation du Nord)
3- pour la formule majeure : en sens des Dosages (sD)
pour la formule mineure : phase paradoxale (signes de milieu de saison).

Tous les détails sur le zodiaque conditionaliste, fonctions majeures et mineures ici
- [Thèmes des entrées du Soleil en signes ; [2]

- Le 27 janvier aux alentours de 7h, début de sa 2200 ème rotation synodique [3]

Dans le champ du coronographe Lasco C3 [4] : la planète Vénus du 5 décembre au 13 février.

- L’activité solaire au quotidien sur spaceweather.com (en anglais) ; page spéciale PGJ en français.

JPEG - 1.9 Mo
tache solaire
2578 du 12 au 15 août ...2017 ? dessin source

Les planètes en héliocentrique

- Le 25 janvier à 12h20 Mercure à l’aphélie : au plus loin du Soleil à 0,466 700 UA soit environ 69,8 millions de kilomètres ; longitude écliptique 257°35’12" (18e SAG - invariable, sauf l’avance de 1°33’23" par siècle de l’axe de ses apsides en termes linéaires) ; latitude -3°24’ (descend) ; en géocentrique, sa longitude est de 290°31’ (21e CAP, variable) ; sa latitude -1°11’ (descend). Prochain périhélie le 10 mars.

- Le 30 janvier à 0h34, Mercure entre dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) ; sa latitude est alors de -4°39’ (descend). Elle y reste jusqu’au 9 février.

- Le 30 janvier à 10h04, Mars opposé Uranus ; longitude 207°/27°38’ (28eBAL/BEL) ; latitude Mars +0°41’ (descend), latitude Uranus -0°33’ (monte).

- Le 30 janvier à 12h37, Mercure conjoint Saturne ; longitude 271°24’ (2e CAP) ; latitude Mercure -4°46’ (descend), latitude Saturne +0°56’ (descend).

- Le 30 janvier à 19h48 , Terre carré Jupiter ; longitude 130°/220°50’ ; latitude Jupiter +1°7’ (descend). En géocentrique, le Soleil sera au carré de Jupiter le 6 février dans le plan équatorial et le 11 février dans le plan écliptique .

Observer le ciel nocturne

JPEG - 177.9 ko
le spot de Shaïhulud
photo source

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 17h47 le 24 janvier et à 17h56 le 31. Il se lève à 8h20 le 24 janvier et à 8h13 le 31.
Correction en longitude [5].
- La durée du jour augmente de 9 minutes le soir et 7 le matin ; au total, elle augmente de 16 minutes (15 minutes en 7 jours la semaine dernière) ; elle se décale encore sur le soir en raison de l’équation de temps, qui était nulle le 25 décembre et atteindra son 1er maximum positif le 11 février (+14m14s).

La Lune :
- A son Premier Quartier, elle se lève grosso modo autour du midi vrai, culmine au coucher du Soleil, et se couche aux alentours du minuit vrai.
- Au fil des jours, gibbeuse croissante, présente dans l’après-midi, elle culmine de plus en plus tard en première moitié de nuit (de 50 à 65 minutes à 44°34’N de latitude terrestre) et se couche de plus en plus tard en deuxième moitié de nuit : .
- La Pleine Lune, se lève, culmine et se couche à peu près à l’opposé du Soleil.

GIF - 153.8 ko
Localiser Mira
12 janvier 20h

- Il est encore temps de profiter du maximum de l’étoile variable Mira de la Baleine : sa lu+6- double en trois semaines puis décroît jusqu’à rendre l’étoile invisible deux mois plus tard ; or, elle va être à son maximum le 2 février ...

Le ciel à la mi-nuit du 30-31 janvier

1h04 pour notre localisation (44°34’N-2°34’E) le Lynx (Lyn) et la patte avant de la Grande Ourse au zénith
GIF - 260.5 ko
Au Nord
Céphée et la tête du Dragon au plus bas, la grande Ourse est en l’air
GIF - 309.5 ko
A l’Ouest
le Taureau et le Cocher s’en vont, poursuivis par Orion et les Gémeaux
GIF - 266.3 ko
A l’Est
s’élèvent Arcturus et la Vierge, coiffés par la Chevelure
GIF - 271.6 ko
Au Sud
culminent la Boussole, la tête de l’Hydre femelle, le Cancer sous l’oeil du Lynx

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

- Leonis Minorides de Décembre (DLM) ; radiant Petit Lion (LMi) - actif du 5 décembre au 4 février ; maximum le 19 décembre
- alpha-Centaurides (ACE) actif du 28 janvier au 21 février ; pour l’hémisphère Sud ; maximum le 8 février
- Virginides (VIR) actif du 25 janvier au 15 avril ; maximum le 25 mars

- autres essaims confirmés
- le 23-24, eta Corvides (ECV)
- le 24-25, xi Sagittarides de jour (XSA)
- le 28-29, omicron Hydrides (OHY)

La chronique des planètes

Vénus

GIF - 234.4 ko
ciel du soir
31 janvier 18h15
chercher Vénus

Elle vient de passer en conjonction supérieure le 9 janvier. Sa prochaine élongation maximale (Est) sera le 17 août, sa prochaine conjonction inférieure le 26 octobre.
- Elle se lève, culmine et se couche encore pratiquement en même temps que le Soleil n’est visible que dans le champ du coronographe Lasco C3 dans lequel elle se trouve depuis le 5 décembre ; elle va en sortir le 13 février, mais d’ores et déjà, elle devient discernable aux jumelles par un horizon limpide à partir des derniers jours du mois.
- Sa portion éclairée est encore de 100 % mais elle a commencé à diminuer ; son diamètre apparent, 9,9 secondes d’arc, recommence tout juste à augmenter. Voir les phases de Vénus.

JPEG - 108.6 ko
parcours de Vénus 1dec17-3jun18

Devant la constellation du Capricorne (Cap) du 17 janvier au 8 février.

- Ci-contre son parcours du 1er décembre 2017 au 3 juin 2018 ; les autres planètes sont positionnées au 1er décembre.

- Son mouvement est direct du 13 avril 2017 au 5 octobre 2018 ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 18 mai 2017.

- Dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) du 18 janvier au 10 février.

- En héliocentrique, elle signe Verseau du 16 janvier au 4 février.

- Sa distance au Soleil : 0,728 UA diminue depuis son aphélie le 23 janvier (0,728 UA). Prochain périhélie le 15 mai (0,718 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 1,707 à 1,703 UA ; elle est passée à l’apogée le 11 janvier (1,711 UA) ; prochain périgée le 27 octobre 2018 (0,272 UA).

- En latitude Sud depuis le 20 décembre (nœud descendant), elle atteindra sa latitude minimale le 14 février en héliocentrique et le 15 février en géocentrique et va rester en latitude écliptique Sud jusqu’au 12 avril.

- En déclinaison Sud depuis le 17 octobre ; elle est sortie des limites zodiacales (23°26’12") du 21 décembre au 4 janvier et a atteint son minimum le 28 décembre (-23°42’) ; elle passera en déclinaison Nord le 9 mars.

Neptune


- Devant la constellation du Verseau, elle se couche aux alentours de 20h45. Encore observable en tout début de nuit mais la présence de la Lune n’y encourage pas.
- Magnitude : 8.0 ; diamètre apparent : 2,2 secondes d’arc.

- Elle est passée en quadrature Est le 3 décembre et à l’opposition du Soleil le 4 septembre. Elle sera conjointe au Soleil le 4 mars ; sa prochaine opposition aura lieu le 7 septembre 2018.

GIF - 149.4 ko
parcours de Neptune de 2011 à 2022

- Son mouvement est direct depuis le 22 novembre (12e POI). Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 13 mai et entamera sa prochaine rétrogradation le 30 juillet.

- Ci-contre son parcours devant le Verseau de 2011 à 2022
- Elle est dans le signe des Poissons de 2011 à 2025.

GIF - 17.3 ko
Neptune et Triton
photo 05 10 2016 source

- Sa distance au Soleil (29,944 UA) diminue très lentement de 1968 à 2042. Cette variation est liée à sa révolution autour du Soleil, qu’elle effectue en 164 ans. A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus

- Sa distance à la Terre : 30,783 UA le 31 janvier, augmente depuis son périgée le 4 septembre (29,93 UA). Prochain apogée le 5 mars 2018 (30,94 UA).

- En latitude Sud depuis 2003, elle descend jusqu’en 2043 en héliocentrique (-1°45’).
- En géocentrique, elle monte : elle a atteint un minimum dans ses fluctuations annuelles le 21 septembre : -0°56’. Prochain maximum le 15 février 2018 (-0°54’).

- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint sa déclinaison minimale absolue en novembre 1986 (-22°21’). Elle a atteint sa déclinaison minimale annuelle le 21 novembre (-8°7’) : son prochain maximum annuel sera le 16 juin (-6°12’).

Uranus


- Elle culmine avant le coucher du Soleil et se couche aux alentours de 0h30. Elle est passée à l’opposition du Soleil le 19 octobre et en quadrature Est le 17 janvier.
- Elle est observable en début de nuit, mais en présence de la Lune à l’éclat croissant, à laquelle elle est conjointe le 24 janvier, pour le Premier Quartier. Magnitude : 5.8 ; diamètre apparent : 3,5 secondes d’arc.

- Elle sera conjointe au Soleil le 18 avril 2018 et sa prochaine opposition aura lieu le 24 octobre 2018 ; conjonction précédente le 14 avril 2017.

GIF - 106 ko
parcours d’Uranus
devant les Poissons 1er mars 2016-10 janvier 2020

Devant les Poissons jusqu’en mai 2018, son mouvement est direct depuis le 2 janvier ; elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 19 avril et entamera sa prochaine rétrogradation le 7 août.

Ci-contre son parcours devant les constellations de 2016 à 2020

- Dans le signe du Bélier
- en héliocentrique, de janvier 2011 à septembre 2018
- en géocentrique, de mai à août 2010, puis de mars 2011 à mars 2018, puis encore de novembre 2018 à mars 2019 en raison de ses rétrogradations.

GIF - 30.7 ko
Uranus photo
29 10 2016 source

- Sa distance au Soleil : 19,899 UA, diminue ; dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre augmente : 20,160 UA le 31 janvier. Elle est passée au périgée le 19 octobre (18,91 UA) ; prochain apogée le 19 avril 2018 (20,89 UA).

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984 :
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 ; elle monte et passera à son noeud ascendant en 2029.
- En géocentrique, elle monte : elle a atteint un palier annuel de latitude minimale le 8 octobre (-0°36’). Prochain maximum 4 mai 2018 (-0°31’).

- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, elle monte : elle a atteint son minimum annuel le 31 décembre (+8°59’). Prochain maximum le 6 août (+11°50’). Elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’)

Jupiter

- Elle se lève aux alentours de 2h45, un peu avant Mars, qui l’a doublée sur l’écliptique le 7 janvier.
- Magnitude -2.0, diamètre apparent 35 secondes d’arc, en augmentation.

- Sa prochaine opposition aura lieu le 9 mai 2018 et la dernière date du 7 avril 2017. Sa conjonction au Soleil a eu lieu le 26 octobre.

JPEG - 90.5 ko
parcours de Jupiter 1 nov 16 - 19 fev 19

- Ci-contre son parcours du 1er novembre 2016 au 19 février 2019 (le Soleil et les planètes sont positionnés au 1er novembre 2016).

- Devant la constellation de la Balance (Lib) du 15 novembre 2017 au 20 novembre 2018.

Observer au télescope le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites :
Tous les phénomènes observables sur la fiche Ephebdo imprimable.

- Son mouvement est direct depuis le 9 juin ; elle a achèvé sa boucle de rétrogradation le 7 septembre et entamera sa prochaine rétrogradation le 9 mars 2018.

- Dans le signe du Scorpion (longitude 210° à 240°) du 10 octobre 2017 au 8 novembre 2018 en géocentrique.
- En héliocentrique, elle signe Scorpion du 10 septembre 2017 au 6 octobre 2018.

- Sa distance au Soleil : 5,427 UA le 31 janvier, diminue depuis son aphélie le 17 février 2017 (5,456 UA). Elle se rapproche désormais du Soleil pour 6 de nos années environ, jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 5,609 à 5,504 UA ; elle est passée à l’apogée le 25 octobre 2017 (6,435 UA) ; prochain périgée le 10 mai 2018 (4,399 UA).

- En latitude Nord depuis le 9 novembre 2013, elle a atteint sa latitude maximale en héliocentrique le 28 décembre 2016 (+1°18’). Elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 (-1°18’) et passera à son noeud descendant le 26 février 2020.
- En géocentrique, elle a atteint sa latitude minimale annuelle le 12 novembre 2017 (+1°0’) ; prochain maximum le 25 avril 2018 (+1°16’).

- En déclinaison Sud depuis le 21 septembre 2016, elle descend ; elle a atteint son maximum annuel le 6 juin 2017 (-3°55’) ; prochain minimum le 6 mars 2018 (-17°24’). Elle atteindra son minimum absolu en décembre 2019 (-23°18’).

Mars


- Elle se lève aux alentours de 3h35. De magnitude +1.2, son éclat augmente ; elle est maintenant immanquable ; diamètre apparent : supérieur à 5 secondes d’arc, en augmentation.

GIF - 119.6 ko
zoom sur Mars et l’étoile
HD140652 (Lib)
24 janvier 6h15
GIF - 126 ko
Mars près l’étoile
HD140652 (Lib)
24 janvier 6h15

- Le 24 janvier à 10h05 (9h05 UTC), elle occulte une étoile de magnitude 7.9 de la constellation de la Balance (Lib) : PPM 230 697 alias HD 140 652. Nous ne pouvons pas assister à cette occultation mais il est intéressant de regarder, aux jumelles, Mars tout près de l’étoile qui brille environ 300 fois moins.

- Sa dernière opposition au Soleil date du 22 mai 2016 ; la prochaine aura lieu le 27 juillet 2018. Dernière conjonction le 27 juillet 2017.

JPEG - 77.4 ko
parcours de Mars
1er octobre 2017-25 mai 2018

- Devant la constellation de la Balance (Lib) depuis le 21 décembre, elle arrive devant le Scorpion (Sco) le 31 janvier à 1h21 ; longitude 242°45’ (3e SAG), latitude +0°39’ (descend) ; elle reste devant cette constellation jusqu’au 8 février. Elle arrivera alors devant Ophiuchus (Oph).

- Son mouvement est direct du 30 juin 2016 au 26 juin 2018. Elle a achevé sa dernière boucle de rétrogradation le 11 septembre 2016.
- Ci-contre son parcours du 1er octobre 2017 au 25 mai 2018 (les autres planètes sont positionnées au 1er octobre 2017)

- Elle entre dans le signe du Sagittaire (longitude 240° à 270°) le 26 janvier à 13h34 (latitude +0°41’, descend) et reste dans ce signe jusqu’au 17 mars. Elle était en Scorpion depuis le 9 décembre.

- En héliocentrique, elle signe Balance du 30 novembre au 4 février.

- Sa distance au Soleil diminue de 1,610 à 1,603 UA. Elle est passée à l’aphélie le 8 octobre 2017. Prochain périhélie le 17 septembre 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 1,738 à 1,675 UA ; dernier apogée le 5 août 2017 ; prochain périgée le 31 juillet 2018.

- En latitude Nord depuis le 27 février (noeud ascendant), elle a atteint sa latitude maximale le 30 août en héliocentrique (+1°50’) et le 22 septembre en géocentrique (+1°10’). Elle descend et passera en latitude Sud (noeud descendant) le 16 mars 2018.

- En déclinaison Sud depuis le 27 octobre 2017, elle descend ; elle sortira des limites zodiacales (23°26’) une première fois du 16 mars au 8 avril 2018 avec un minimum le 27 mars à -23°33’ ; elle remontera jusqu’au 4 juin à -21°41’, puis repassera hors-limites zodiacales du 7 juillet au 24 septembre avec un minimum le 16 août à - 26°29’. Elle passera en déclinaison Nord le 2 janvier 2019.

- Saison sur Mars : c’est l’été Nord /hiver Sud ; le solstice a eu lieu le 20 novembre 2017 de notre calendrier grégorien terrestre.

Saturne

GIF - 119.4 ko
ciel du matin
24 janvier 7h planètes Jupiter, Mars, Saturne

Après sa conjonction au Soleil le 21 décembre, elle apparaît dans le ciel matinal. Elle se lève de plus en plus tôt, aux alentours de 6h15. Elle sera en quadrature Ouest le 29 mars, à l’opposition le 27 juin. Sa précédente opposition date du 15 juin 2017, sa quadrature Est du 14 septembre.

- L’inclinaison de ses anneaux passe de +26,6° à + 26,2° au cours du mois de janvier. Elle va devenir intéressante à observer en février. Sous les tropiques les conditions sont meilleures et elle est déjà intéressante à observer.
- Élongation maximale de Titan à l’Ouest le 30 janvier à 5h20.

GIF - 250.9 ko
parcours de Saturne 01 09 16-03 01 19

Devant la constellation du Sagittaire depuis le 19 novembre ; elle y avait fait une première incursion du 24 février au 18 mai 2017 avant de revenir devant Ophiuchus (Oph) où elle a repris son mouvement direct le 25 août. Elle reste désormais devant le Sagittaire jusqu’au 16 décembre 2020.

- Elle est dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) du 20 décembre 2017 au 20 mars 2020 ; elle y reviendra ensuite de mars à décembre 2020 en raison de l’effet de rétrogradation.
- En héliocentrique, elle signe Capricorne du 14 décembre 2017 au 3 septembre 2020.

- Son mouvement est direct du 25 août 2017 au 18 avril 2018 (du 22e degré du signe du Sagittaire au 10e Capricorne). Elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 1er décembre.

- Sa distance au Soleil (10,065 UA) augmente de juillet 2003 à avril 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 10,898 à 10,836 UA ; dernier apogée le 21 décembre 2017 ; prochain périgée le 27 juin 2018.

- En latitude Nord, elle descend en héliocentrique depuis le 31 janvier 2012, elle passera à son nœud descendant en février 2020.
- En géocentrique elle a atteint son maximum annuel le 18 mai 2017 (+1°22’). Elle descend jusqu’au 22 février 2018 (à +0°52’).

- En déclinaison Sud du 9 septembre 2010 au 26 mars 2026, elle a atteint un minimum le 29 décembre (-22°32’). Prochain maximum le 19 avril (-22°14’) ; elle atteindra son minimum absolu en octobre 2018 (-22°46’).

Mercure

- Elle passe de 16° à 12° d’élongation Ouest. Elle se lève 46 minutes avant le Soleil le 24 janvier et 26 minutes avant lui le 31. Elle se fond dans la lueur solaire, on ne peut plus la voir. Magnitude -0.4 à -0.6
- Elle a atteint son élongation maximale le 1er janvier. Sa prochaine conjonction supérieure aura lieu le 17 février et sa prochaine conjonction inférieure le 1er avril. Sa dernière conjonction inférieure a eu lieu le 13 décembre.

- Elle est conjointe à Pluton le 24 janvier à 18h15 dans le plan équatorial, Mercure 1°33’ au Sud, élongation solaire 22° Ouest ; à 21h44 dans le plan écliptique, à la longitude 289°35’ (20e CAP), différence de latitude -1°32’.

- Elle est en phase gibbeuse croissante ; sa fraction éclairée passe de 91% à 94%. Son diamètre apparent diminue : inférieur à 5 secondes d’arc.

JPEG - 95.7 ko
parcours de Mercure
25 octobre 2017-6 mars 2018

Son mouvement est direct du 23 décembre (14e SAG) au 23 mars (17e BEL). Elle a achèvé sa boucle de rétrogradation le 10 janvier (30e SAG).
Ci-contre son parcours du 25 octobre 2017 au 6 mars 2018 ; les autres planètes sont positionnées au 25 octobre .

- Devant la constellation du Sagittaire->https://fr.wikipedia.org/wiki/Sagittaire_(constellation)] (Sgr) depuis le 8 janvier, elle arrive devant le Capricorne (Cap) le 31 janvier à 8h02 ; longitude 299°34’ (30e CAP), latitude -1°39’, descend. Elle reste devant cette constellation jusqu’au 16 février.

- Dans le signe du Capricorne (270° à 300°) depuis le 11 janvier, elle entre dans celui du Verseau (300° à 330°) le 31 janvier à 14h24 (longitude 270°, latitude -1°41’, descend) ; elle reste dans ce signe jusqu’au 18 fevrier.
- En héliocentrique, elle signe Sagittaire du 19 au 29 janvier, puis Capricorne jusqu’au 9 février.

- En latitude Sud du 15 janvier (noeud descendant) au 5 mars (noeud ascendant). Elle atteindra sa latitude minimale le 11 février en géocentrique (-2°5’) et le 14 février en héliocentrique (-7°0’).

- En déclinaison Sud du 2 octobre 2017 au 6 mars 2018 (hors-limites zodiacales du 9 novembre au 7 décembre), elle a atteint son minimum le 24 novembre (-25°46’) puis un maximum le 22 décembre (-19°25’), puis un nouveau minimum le 19 janvier (-23°28’) ; elle est rentrée dans les limites zodiacales le 21 janvier ; elle remonte et passera en déclinaison Nord le 6 mars 2018.

- Distance au Soleil : elle atteint son aphélie le 25 janvier à 12h20 : au plus loin du Soleil à 0,466 700 UA soit environ 69,8 millions de kilomètres. Elle se rapproche ensuite du Soleil jusqu’à son prochain périhélie le 10 mars. Périhélie précédent le 12 décembre.

- Sa distance à la Terre : 1,338 à 1,380 UA, augmente depuis son périgée, le 13 décembre (0,677 UA) ; prochain apogée le 9 février (1,402 UA).

ASTEROÏDES et PLANETES NAINES

(134340) Pluton

GIF - 247.9 ko
parcours de Pluton
1er déc 2014 - 30 nov 2018

Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023 et dans le signe du Capricorne de fin 2008 à 2024, elle vient d’être conjointe au Soleil en compagnie de Vénus le 9 janvier. Sa prochaine opposition aura lieu le 13 juillet.
Elle n’est pas observable.
- Elle est conjointe à Mercure le 24 janvier à 18h15 dans le plan équatorial et à 21h44 dans le plan écliptique.

- Son mouvement est direct du 28 septembre 2017 au 22 avril 2018, du 17e au 22e degré du signe du Capricorne ; elle achève sa boucle de rétrogradation le 18 janvier.

- Sa distance au Soleil augmente de 33,491 à 33,495 UA. Elle sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 34,461 à 34,408 UA. Dernier apogée le 11 janvier (34,46 UA) ; prochain périgée le 10 juillet (32,58 UA).

- En déclinaison Sud depuis 1988, elle descend lentement en fluctuant au gré de ses rétrogradations. Elle a atteint son minimum annuel le 28 octobre (-21°47’). Prochain maximum le 4 avril (-21°27’). Elle atteindra son minimum absolu en octobre 2022 : -23°6’

A l’opposition

- 

JPEG - 62.6 ko
astéroïdes à l’opposition
26 janvier

(11) Parthenope, m 9.9, le 26 janvier dans le plan équatorial ; devant le Cancer (Cnc) ; magnitude 9.9, distance au Soleil 2,7 UA.

- (1) Cérès, m 6.9, devant le Cancer (Cnc), le 31 janvier aux alentours de 14h dans le plan écliptique ; magnitude 6.8, distance au Soleil 2,6 UA ; l’opposition dans le plan équatorial a lieu le 4 février. La prochaine opposition de Cérès aura lieu le 28 mai 2019.
- Les autres astéroïdes sur ces cartes (signalés par un carré jaune), également à l’opposition du Soleil ces jours-ci, sont de magnitude 12 ou plus.

JPEG - 51.8 ko
Cérès
29 10 2016 photo source

Lune conjoint

- (2) Pallas, m 8.8, qui se trouve devant l’Eridan (Eri), le 24 janvier à 17h01 dans le plan écliptique, l’astéroïde 30°38’ au Sud ; longitude 2e TAU ; le 25 à 13h11 dans le plan équatorial, ∆ +32°5’.

- Occultation d’étoile par un astéroïde

- Le 30 janvier, de 5h29 à 5h44, l’astéroïde (372) Palma (diamètre 190 km : magnitude 11.2) devrait occulter une étoile de magnitude 10.1 (TYC 3378-00748-1), de la constellation du Cocher (Aur), pour les observateurs avertis situés autour de la bande de centralité qui balaie la France de la Corse à la Bretagne. La diminution d’éclat de l’étoile devrait atteindre 1.4 magnitudes et durer 15 secondes au maximum sur la ligne de centralité. Calculs d’Eric Frappa->www.euraster.net]. Page détaillée. Ce genre d’observation, à laquelle se consacrent des amateurs avertis est fort utile pour préciser la forme des astéroïdes et la distance des étoiles, grâce à la parallaxe que permettent les différents sites géographiques des observateurs.

COMETES

Comètes observables jusqu’à magnitude 12 :
- C/2016 R2 (PanSTARRS) : mesurée à magnitude 11.0 le 19 janvier, elle devrait rester observable jusqu’au printemps, actuellement devant le Taureau (Tau).
- 185P/Petriew : mesurée à magnitude 12.8 le 16 janvier, elle se trouve devant le Verseau allant vers les Poissons et devrait être observable à magnitude 11 en février.

- Autres comètes observables, voir aerith.net

JPEG - 584 ko
comète
185P/Petriew 6 janvier photo source

- Photos de comètes ; galerie d’images de SpaceWeather

Au périhélie
- Le 25 janvier, (3200) Phaethon, magnitude 12
- Le 26 janvier, C/2016 Q4 Kowalski, magnitude 20
- et 74P Smirnova-Chernykh, magnitude 16
- Le 28 janvier, P/2017 S8 PanSTARRS, magnitude 19
- et 197P LINEAR, magnitude 19
- Le 29 janvier, 350P/2017 B2 McNaught, magnitude 22

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- actu spatiale sur le site de la Cité de l’Espace.
- sur le site de l’ESA
- sur le site du CNES

Missions en cours
- La sonde Juno autour de Jupiter. Photo du pôle Sud. Juno doit achever sa mission en février en sombrant dans la planète.

- La fin de la sonde Cassini autour de Saturne. Rétrospective du JPL
- rétrospective partie 1 et 2 par Loïc Arnaud astrophotographe d’Astr’Olt.

- Mars, Opportunity, Curiosity.

- New Horizons : Pluton le 14 juilllet 2015 et d’autres objets transneptuniens prévus pour les années à venir. Nouvelles vidéos des survols. Prochaine cible : KBO-2014 MU69 le 1er janvier 2019.

- La sonde Dawn autour de Cérès. Vidéo de Cérès à l’opposition

- Les leçons de Rosetta

DECOUVERTES et PUBLICATIONS

- Astrofiles, les dossiers de l’Astronomie et son calendrier des évènements astronomiques mois par mois, un bon complément aux sources de cet ephebdo

- les photos de Shaihulud sur la galerie d’Astrosurf ; elles parsèment cet article.

Rappels
- Cadran solaire, Théâtre de l’ombre de Michel STEINER, un livre original par la forme, le fond et l’esprit ; La forme. Comme Galilée dans le « Dialogue », il met en scène un échange argumentaire entre trois personnages. Le fond. Un traitement unique donne une clé universelle pour réaliser n’importe quel cadran plan, une approche connue mais qui n’a jamais eu, comme ici, un rôle central. L’esprit. Il le souci constant d’apporter la justification des démarches entreprises et fait le tour de toutes les voies possibles de construction en les confrontant entre-elles à travers la réalisation d’un seul et unique cadran. De la sorte, elles se confortent et se justifient mutuellement. Sur un ton libéré des contraintes académiques. Une démarche qui s’apparente à celle du SORI’Astres.
Le livre est disponible en exclusivité sur « amazon ». Il suffit de taper le nom de l’auteur, Michel STEINER et le titre, cadran solaire théâtre de l’ombre.

- La lettre de l’IMCCE de janvier ; n° 141 : *Passage de la Terre au périhélie *Calendrier pour l’année 2018, l’année des Lunes bleues *Le ciel de Janvier, repères principaux

- Astrosurf magazine numéro 90, la revue d’astronomie pratique qui ne manque pas de poésie et de profondeur de janvier-février 2018

- La lettre du guide du ciel n°130. (1er janvier 2018) et spéciale n°131 de Guillaume Cannat

- Astronews du 9 décembre ; au sommaire : Horloges atomiques et Temps ; École Chalonge ; Neutrinos ; Un autre regard sur vie/mort des galaxies ; Astéroïde, un visiteur extraterrestre (suite) ; Village lunaire, le prochain sera construit grâce à une imprimante 3D ; Exoplanètes, une proche et de type terrestre découverte autour de Ross 128 ; Quasar, le plus lointain de l’Univers vient d’être découvert ; Un kilogramme combien ça pèse ? ; Ondes Gravitationnelles, encore une détection ! Voyager 1 rallume son moteur après 37 ans ; JUNO, l’étonnant Pôle Sud de Jupiter ! Encelade, le secret de ses sources hydrothermales ; ALMA détecte des ceintures de poussières autour de Proxima.

- Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionaliste de Jean Pierre NICOLA [6], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

- 

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances
- Astrophotographie, pratique et théorie, cours en ligne sur afanet.fr.

VOTRE EPHEBDO

PDF - 199.9 ko


- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[3Rotation synodique :
- Article de Jean Meeus
 ;
- pour la calculer et l’apprécier soi-même, fich tech ici.
- Article sur Carrington, qui l’a découverte

[4au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ; cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

[5Pour la même latitude (approximativement ), retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

[6père du RET fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

info portfolio

Nébuleuse du Crabe tache solaire Lune entre Alnath et Alhena la Lune à son coucher La Lune à son lever La Lune à son lever la Lune à son coucher

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > Du 24 au 31 janvier 2018
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil