dans ce site

ZODIAC

Etat plus que préoccupant de la banquise arctique


mercredi 23 novembre 2016, par Claire HENRION

L’état actuel de l’Océan Glacial Arctique apparaît plus que préoccupant ! Au 20.11.2016, la superficie englacée de l’Arctique est au plus bas depuis le début des relevés satellites en 1979 à pareille époque ! La superficie au 15.11.2016 est de 8.45 millions de km², au 15.11.1980, elle était de 11 millions de km² ! Chose curieuse, depuis début octobre 2016, la banquise semblait un peu rattraper son retard puis elle a ralenti début novembre et même presque diminué entre le 9 et 20.11.2016 ! Du jamais vu à un tel degré ! Début novembre, un puissant vortex s’est mis en place ( phénomène de plus en plus fréquent au fil des années ), des vents chauds de SO sont remontés au delà de l’Archipel François Joseph ( le Spitzberg est toujours libre ), repoussant et faisant même fondre les glaces ! Des zones d’eau libre étaient perceptibles jusqu’à 85° latitude nord ! Mer des Barentz et Mer de Kara sont libres ! Il faut voir aussi que si de la glace nouvelle se formait très vite dans les zones citées ci-dessus, elle serait plus fine et plus transparente que de la vieille glace, avec un albédo intermédiaire.

Inutile de dire que l’albédo de la Terre s’en trouve modifié : les zones d’eau libre absorbent bien plus de radiations solaires qu’une surface enneigée et englacée ! L’évaporation est plus forte, le réchauffement s’emballe, le serpent se mord la queue ! La machine infernale se met en route ! Est-ce la raison de ces hivers très humides, instables avec à la clé de très mauvais printemps avec gelées en prime ! Guillaume Séchet, directeur de l’excellent site de Météo Paris en perd son latin ! Il penche à nouveau vers un hiver doux, instable et humide après avoir penser à des coups de froid sur décembre et janvier. A surveiller tout de même.

On se rend compte que la partie de l’Arctique ouverte vers l’Atlantique est particulièrement touchée, on y observe des anomalies de température positive jusqu’à 15° ! Les régions proches du PN sont logées à la même enseigne ! La moitié est de la Sibérie connaît par contre des fortes anomalies de température négative, jusqu’à 12° ! Toute la Russie avec les Pays Baltes et la Scandinavie ont été enneigés très tôt en saison et maintenant, cela recule un peu...

A chacun de méditer !

Alors, Haarp serait-t-il de la partie ? On est en cycle solaire faible pourtant.



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > L’association > Etat plus que préoccupant de la banquise arctique
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil